Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Malgré leur interdiction sur le district d'Abidjan, des tricycles dans le transport commun à  Akéikoi dans la commune d'Abobo
 

Côte d'Ivoire : Malgré leur interdiction sur le district d'Abidjan, des tricycles dans le transport commun à  Akéikoi dans la commune d'Abobo

 
 
 
 11295 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 05 juin 2019 - 14:43

Des tricycles en circulation ) Abobo Akéikoi (ph KOACI) 


© koaci.com --Mercredi 05 Juin 2019--En dépit de l’interdiction des tricycles dans le transport des personnes dans le district d’Abidjan. Le phénomène a pris de l’ampleur dans la commune d’Abobo


A Akéikoi, c’est le mode de transport qui est désormais utilisé par les populations qui veulent se rendre à  la Djibi ou au quartier Sotra.


Les tricycles en forme de calèches sont devenus les moyens de transport prisés par les riverains et sont en passe de damer le pion sur les véhicules qui ralliaient, ces différentes destinations. 


Les personnes qui empruntent ces engins sont obligées de payer comme titre de transport, la somme de 100 voire 150 FCFA en fonction de leur destination finale.


 
C’est d’ailleurs la même somme qu’elles déboursent en empruntant, les gbaka vétustes qui sont sur ce tronçon impraticable à  cause de la dégradation avancée de la voie. Mais elles préfèrent s’entasser dans un tricycle qui en réalité peut contenir en moyenne 4 personnes mais qui va jusqu’à  6 passagers.


Même s’il n’y a pas de confort dans les tricycles tout comme dans le gbaka, ce nouveau mode de transport est privilégié par les usagers à  cause de sa rapidité.

 
Le problème est que, ces tricycles exerceraient dans l’illégalité comme confié à  KOACI par un responsable de la mairie d’Abobo. En dépit de ce fait, ils font de l’excès de vitesse. Des cas d’accidents seraient survenus depuis que ces engins ont été mis en circulation dans la commune d’Abobo précisément à  Akéikoi. 

 
En attendant qu’un drame ne se produise un jour, ce que nous ne souhaitons pas du tout, du côté de la mairie nous apprenions que, les propriétaires de ces tricycles ont seulement obtenu l’autorisation de transporter les marchandises et non les hommes.


 
Notre interlocuteur a par ailleurs affirmé que ces tricycles ne paient pas de taxes communales depuis le démarrage de leurs activités.


Malheureusement, ces engins sont déversés au carrefour « André bar » d’Akéikoi, toutes les heures de la journée à  la recherche de clients et ne font pas de cadeaux aux Gbaka qui se «cherchent».


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Burkina Faso: Cinq morts et onze blessés dans deux attaques terroriste...
 
 
Burkina Faso: Cinq morts et onze blessés dans deux attaques terroristes
Société
 
Togo: Funny Face dévoile les biens d'Adebayor au Ghana
 
 
Togo: Funny Face dévoile les biens d'Adebayor au Ghana
Côte d'Ivoire: Un apprenti meurt écrasé dans une scierie
Société
Côte d'Ivoire: Un apprenti meurt écrasé dans une scierie
Côte d'Ivoire il y a 2 heures
 
Côte d'Ivoire: Drame, à Alépé, il découpe à la machette les membres d'une famille, la mère décède sur le champ, 5 personnes dans un état critique
Société
Côte d'Ivoire: Drame, à Alépé, il découpe à la machette les membr...
Côte d'Ivoire il y a 3 heures
 
Mali: L'armée neutralise  une cinquantaine de jihadistes dans le centre
Société
Mali: L'armée neutralise une cinquantaine de jihadistes dans le...
Mali il y a 5 heures
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Malgré leur interdiction sur le district d'Abidjan, des tricycles dans le transport commun à  Akéikoi dans la commune d'Abobo
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
C'est pas vrai...Mais les nègres sont têtus... Après quand on va sévir, ils vont crier au loup... Je dis au gouvernement juste 3 mots...FERMETÉ...FERMETÉ...FERMETÉ...
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
tttt
à  nous aller pour Bangkok.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
dramani
La faute à  qui ? À la bande d'ex rebelles, sauvages et abrutis qui sont à  la base de la sahélisation de la CI. Et le tonneau plus que vide de service s'en étonne comme s'il venait de découvrir la 102e puce dans l'entrejambe pourrie de sa phd en prostitution de mère. 😂😂😂
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les médias d'Etat français interrogent Soro sur la mort de IB et sur le Putsch au Burkina, l'Etat français a-t-il une idée derrière la tête?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guilla...
 
2943
Oui
61%  
 
1712
Non
36%  
 
136
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement