Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Journée mondiale du réfugié à  Toulepleu, le plaidoyer du Représentant du HCR au Gouvernement ivoirien
 

Côte d'Ivoire : Journée mondiale du réfugié à  Toulepleu, le plaidoyer du Représentant du HCR au Gouvernement ivoirien

 
 
 
 3723 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 20 juin 2019 - 15:20

La cérémonie officielle de la journée mondiale du réfugié à  Toulepleu


© koaci.com -- Jeudi 20 Juin 2019—La journée mondiale du réfugié a été célébrée aujourd’hui 20 juin dans le monde entier.


En Côte d’Ivoire, la célébration officielle a eu lieu à  Toulepleu ce jour en présence du Représentant du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés en Côte d’Ivoire (HCR ), Mohamed Askia Touré. 


Les 78 réfugiés ivoiriens en provenance du Libéria qui sont rentrés hier ont pris part à  cette célébration présidée par le Préfet du département de Toulepleu, El Hadj Ibrahima Cissé.


Cette cérémonie du jour a permis de sensibiliser sur la cause des réfugiés et demandeurs d’asile, mais également sur celle des rapatriés, des apatrides et des communautés qui les a accueilli. 

 
Mohamed Askia Touré a indiqué que malgré les affres des différentes crises ivoiriennes, la vaillante population de Toulepleu et ses autorités ont fait preuve d’une grande capacité de résilience, de pardon, d’ouverture en montrant le chemin de la réconciliation à  la Côte d’Ivoire entière.


Il a rappelé qu’au lendemain de la crise post-électorale, c’est-à -dire dès décembre 2011, la population et les autorités ont ouvert les portes de Toulepleu aux opérations de rapatriement volontaires des réfugiés ivoiriens de tous les bords politiques, de toutes les religions et de toutes les régions de la Côte d’Ivoire.


Le Représentant du HCR a déclaré qu’il est primordial que les pays et les communautés qui reçoivent les réfugiés bénéficient d’un soutien systématique et durable de tous les acteurs lorsque ces pays assument la tà¢che de venir en aide aux familles déracinées. 

 
«Par ailleurs, les réfugiés doivent également être au cœur de tous les efforts en vue de leur permettre de s’intégrer pleinement dans leurs nouvelles communautés et de se voir offrir la chance de réaliser leur potentiel, » a-t-il ajouté. 

 

 
Afin d’atteindre les objectifs du Pacte mondial sur les réfugiés, selon lui, il est essentiel pour le HCR et ses partenaires, que l’Etat ivoirien puisse adopter des lois et politiques relatives au régime de protection des réfugiés. 

 
Mohamed Askia Touré se félicite néanmoins des avancées enregistrées dans la protection des réfugiés sous l’impulsion du ministère des Affaires étrangères, à  travers la Direction d’Aide et d’Assistance aux Réfugiés et Apatrides (DAARA).


Selon lui, cette Direction se manifestent aussi bien dans le domaine de l’identification, de la santé que de l’autonomisation des réfugiés.


Il a annoncé qu’en matière d’identification, un processus d’établissement de cartes d’identité biométriques pour 1.000 réfugiés est en cours avec l’Office National de l’Etat Civil et de l’Identification (ONECI, ex-ONI).


Dans le domaine de la santé, il note la prise en compte des réfugiés dans le cadre de la Couverture Maladie Universelle (CMU) et enfin, en ce qui concerne l’autonomisation des réfugiés, des demandeurs d’asile ; mais également des rapatriés et des apatrides, des démarches sont en cours en vue de leur prise en compte dans le Programme National de Développement (PND) et dans les différents programmes sociaux; notamment, le Projet Filets Sociaux Productifs.


M. Touré reconnait que l’assistance que le HCR apporte aux personnes réfugiées est cependant infime et ne concerne en priorité que ceux d’entre elles qui sont considérés comme les plus vulnérables.


Cette célébration de la Journée Mondiale du réfugié a mis, certes à  l’honneur les réfugiés et les rapatriés, mais le Représentant a également mis l’accent sur les personnes apatrides et/ou à  risque d’apatridie qui constituent une autre catégorie de personnes relevant du mandat du HCR


Selon lui, ces personnes sans aucune nationalité, se retrouvent privées de droits humains fondamentaux tels que le droit à  la santé, à  l’éducation, à  la propriété, ou encore à  la liberté de circuler.


Il a salué les actions du Gouvernement car au plan national, une opération de cartographie des personnes à  risque d’apatridie a été réalisée et un Plan d’Action National pour l’éradication de l’apatridie, forgé autour du contexte ivoirien a été élaboré et nous espérons le voir adopté prochainement. 


Le Représentant souhaite l’aboutissement du processus de domestication des dispositions des conventions internationales en matière de nationalité et une accélération du processus d’adoption du décret d’application la loi instituant une procédure spéciale de déclaration de naissance, de rétablissement d’identité et de transcription d’acte de naissance.


 
«Cela permettra ainsi à  des centaines de milliers de personnes de mener leur vie dans le respect des droits qui sont les leurs, » a-t-il conclu.


La célébration de cette année s’articule autour du thème « Avec les réfugiés, une réalité »Le Président de la cérémonie, le Préfet du département de Toulepleu, El Hadj Ibrahima Cissé a rappelé que depuis 1989, la Côte d’Ivoire accueille les réfugiés venus Libéria, de la Sierra Leone et de la Centrafrique.
«La Côte d’Ivoire ne s’est pas dérobée, elle a fait preuve de grande solidarité en recueillant environ quatre cent mille personnes sur son sol, notamment dans la région frontalière à  l’Ouest de la Côte d’Ivoire, c’est-à -dire de Danané à  Tabou en passant par Guiglo et Toulepleu, » a précisé le Préfet.


Selon lui, la Côte d’Ivoire a fait mieux en les intégrant parmi les populations autochtone, au lieu de les concentrer dans des camps comme cela se voit ailleurs.


Il a relevé que les réfugiés de Côte d’Ivoire ont bénéficié d’un statut jusqu’à  la clause de cessation qui a été prononcée le 31 juillet 2012. Mais la Côte d’Ivoire continue d’abriter après la fin des opérations de réinsertion et de rapatriement volontaires en 2007 de nombreux réfugiés et demandeurs d’asile.


Le Préfet Ibrahima Cissé a néanmoins informé les réfugiés qui bénéficient certes d’un statut que cette situation ne sera pas permanente, s’il s’en réfère à  la clause de cessation qui a été prononcée le 1 juillet 2012 et leur a demandé enfin de sortir de l’état d’assisté pour se prendre en charge.



Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Bouaké, fonctionnant depuis 23 ans sans aide, un centre...
 
 
Côte d'Ivoire: Bouaké, fonctionnant depuis 23 ans sans aide, un centre Saint Camille secouru par une entreprise
Société
 
Maroc: Condamnée pour « avortement illégal », la journaliste Hajar Rai...
 
 
Maroc: Condamnée pour « avortement illégal », la journaliste Hajar Raissouni graciée  par Mohamed VI
Togo:   Un ivoirien et un nigérien interdits d'entrer, Espérance Togo interpelle la CEDEAO
Société
Togo: Un ivoirien et un nigérien interdits d'entrer, Espérance...
Togo il y a 12 heures
 
Côte d'Ivoire: Les  meurtriers de l'étudiant au CHU de Cocody arrêtés,  aucune raison valable pour le mobile du crime
Société
Côte d'Ivoire: Les meurtriers de l'étudiant au CHU de Cocody arr...
Côte d'Ivoire il y a 14 heures
 
RDC: Faute de soins,   40 prisonniers meurent en 10 mois  à Bukavu
Société
RDC: Faute de soins, 40 prisonniers meurent en 10 mois à Bukav...
Congo (RDC) il y a 14 heures
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Journée mondiale du réfugié à  Toulepleu, le plaidoyer du Représentant du HCR au Gouvernement ivoirien
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
tttt
Depuis-là , je cherche à  créer mon association d'aide pour manger un peu, je ne sais même pas comment faire.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guilla...
 
982
Oui
30%  
 
2137
Non
65%  
 
144
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement