Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Face au SG du CEECI qui crache ses vérités et réclame la délocalision du camp pénal,   Mabri réagit au campus 2 de Bouaké
 

Côte d'Ivoire : Face au SG du CEECI qui crache ses vérités et réclame la délocalision du camp pénal, Mabri réagit au campus 2 de Bouaké

 
 
 
 9586 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 05 juillet 2019 - 22:31

© koaci.com - Vendredi 5 Juillet 2019 - Effectuant sa première visite officielle à  l'Université Alassane Ouattara (UAO) de Bouaké depuis sa nomination au poste de ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Dr Abdallah Albert Toikeusse Mabri, a été accueilli ce Vendredi 05 Juillet à  l'amphi C du campus 2 par le personnel enseignant de l'UAO et de nombreux étudiants comme constaté sur place par KOACI. Pour Lazare Poamé, président de l’UAO, « l’UAO a été créée avec une mission importante, celle de désengorger...»

Trouvé propice, ce Vendredi a été une aubaine pour le Comité des Élèves et Étudiants de Côte d'Ivoire (CEECI) à  travers son Secrétaire Général National Traoré Karamoko dit TK, d'interpeller le ministre Mabri sur certaines réalités vécues par les étudiants de l'UAO.

« Aujourd’hui est un jour d’espoir pour nous car, il nous offre justement une lucarne assez importante afin que nous puissions vous présenter les difficultés que nous rencontrons au quotidien et qui entravent la réalisation de notre droit, le droit à  l’éducation (...) À plusieurs niveaux et commençant sur le plan académique, nous souffrons de l’insuffisance d’amphithéà¢tres et de salles de T.D, ce qui fait que les cours ne peuvent se faire concomitamment dans les différentes UFR. Ainsi, les Doyens d’UFR se trouvent dans l’obligation d’attribuer les amphithéà¢tres et salles de TD aux divers départements par périodes déterminées. Cette difficulté a pour inconvénient d’allonger la durée de l’année académique, si elle ne réduit pas le temps nécessaire des enseignements. Les étudiants de l’UAO ne bénéficient pas de bibliothèque numérique et de salle multimédia. Plusieurs fois annoncé dans un contexte LMD, le WIFI reste encore un rêve qui tarde à  se réaliser pour nous. Les tables-bancs dans le peu d’amphithéà¢tres et de salles de TD sont détériorés au point où nous sommes obligés de transporter des tables-bancs d’une salle à  une autre à  l’occasion des TD.

Sur le plan Social, nous relevons que les résidences universitaires sont pratiquement devenues comme une goutte d’eau dans la mer. L’effectif estudiantin de plus en plus pléthorique se confronte à  un véritable problème de logements. Cette situation expose la gente féminine à  des actes peu catholiques. Une absence d’un Forum regroupant des espaces de jeux répondant aux normes internationales car, l’université c’est aussi le lieu de la diversité de talents, qu’il faudra exploiter pour représenter le pays dans les compétitions internationales. Quant à  la bourse, nous notons certes avec satisfaction, une légère augmentation du nombre de boursiers qui fait environ 10% des étudiants de l’UAO de Bouaké. Mais, ce chiffre reste assez insuffisant non seulement au regard de nos effectifs, mais surtout de la qualité des résultats académiques de l’UAO. Monsieur le Ministre, les meilleurs étudiants de la Côte d'Ivoire et de l’espace CAMES, au regard des résultats des Olympiades CAMES, méritent mieux.

Sur le plan Sécuritaire, il faut noter que les étudiants de Bouaké vivent dans une inquiétude cruciale et un effroi sans fin. En face du Campus I, nous avons le Camp Génie et en face du Campus 2, nous avons le Camp pénal. Quant on sait qu'ailleurs (d’autres Pays), les camps militaires sont mis à  l’écart de la population civile, nous ne comprenons pas pourquoi chez nous, nous sommes voisins avec des hommes en armes. De ce fait, si on ne parle pas d’altercation entre gardes pénitentiaires et étudiants, on parle d’étudiantes brutalisées par un garde pénitentiaire ou un militaire. La preuve en est que tout récemment, nous avons été victimes d’une attaque à  main armée par les gardes pénitentiaires au sein du campus avec des tirs nourris desquels résulte de nombreuses victimes, dont l’étudiant Marius Kobenan en phase de perdre la vue (...) Nous déplorons des cas de viol d’étudiantes par des chauffeurs de taxis-moto et d’agressions de nos amis qui résident sur la route de Brobo, à  la cité du Lycée Américain, appelé école Baptiste.

C’est pourquoi, nous plaidons pour la délocalisation du camp pénal de Bouaké. Nous plaidons pour la décentralisation de la DEXCO et des centres de soutenance du BTS afin de réduire considérablement les dépenses et les efforts auxquels les étudiants des grandes écoles de l’intérieur du pays, sont obligés de consentir pour se rendre à  Abidjan, rien que pour le dépôt des dossiers divers et des soutenances.

Un moyen de transport typiquement estudiantin pour le transport des étudiants de Bouaké est vivement souhaité, et que les étudiants qui ont perdu du matériel lors de l’altercation entre étudiants et gardes pénitentiaires, soient dédommagés à  la hauteur des objets perdus...» a indiqué, sous des ovations extrêmement nourris des nombreux étudiants présents, TK porte-parole des étudiants par ailleurs Secrétaire Général National du CEECI.

Prenant la parole au nom du Personnel Administratif Technique (PAT), Tokpa Philippe, revenant sur des doléances émises par le porte parole des étudiants, a exhorté le ministre de jeter un œil sur la prime du PAT, l'amélioration des conditions de travail et la situation des agents contractuels dans les structures sous tutelle du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la recherche Scientifique.

Se disant heureux d'être à  l’UAO, le Dr Abdallah Albert Toikeusse Mabri a fait savoir que « la plupart des questions a été discutée. D'ici une semaine à  dix jours, nous commenceront. Il y a un projet important qui va être mis en place sur cinq ans et nous allons mettre en place la bibliothèque numérique pour l'ensemble de nos étudiants (...) Sur le plan sécuritaire, je pense que l'État vous doit ça, et nous allons faire le plaidoyer. On ne peut pas délocaliser une prison, c'est des investissements importants (...) C'est une question importante et nous allons prendre cette doléance en compte pour présenter au gouvernement et voir les dispositions qu'il faudra prendre...» Par la suite, le ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a expliqué que la Soutenance ne devrait pas s'arrêter à  l'obtention du diplôme, tout en proposant aux étudiants qu'il mettra en place un à  un leurs attentes qui seraient nombreuses.

Après cette rencontre qui a eu lieu dans l'amphi C du campus 2 de l'UAO, le ministre et sa délégation ont mis le cap sur le Centre National de Recherche Agronomique (CNRA) pour constater les dégà¢ts occasionnés par l'incendie du laboratoire de coton génétique de Bouaké. Enfin dans la soirée de ce Vendredi, une rencontre entre les étudiants et le ministre Mabri s'est déroulée au campus 1 dans l'amphi Sciences Éco.

T.K.Emile
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Bouclage à Abobo, plusieurs interpellations et des fumo...
 
 
Côte d'Ivoire: Bouclage à Abobo, plusieurs interpellations et des fumoirs détruis
Société
 
Burkina Faso: Les 5 soldats « disparus» lors de l'attaque de Koutoug...
 
 
Burkina Faso: Les 5 soldats « disparus»   lors de l'attaque de Koutougou retrouvés « vivants»
Côte d'Ivoire : Un chauffeur de taxi tente d'appréhender un bandit et se fait abattre
Société
Côte d'Ivoire : Un chauffeur de taxi tente d'appréhender un bandi...
Côte d'Ivoire il y a 10 heures
 
Burkina Faso: L'attaque contre le détachement militaire de Koutougou revendiquée par le GSIM
Société
Burkina Faso: L'attaque contre le détachement militaire de Koutou...
Burkina Faso il y a 11 heures
 
Côte d'Ivoire: Bouaké, pour faire l'état des lieux de la filière riz, plusieurs acteurs prennent part à un atelier diagnostic
Société
Côte d'Ivoire: Bouaké, pour faire l'état des lieux de la filière...
Côte d'Ivoire il y a 12 heures
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Face au SG du CEECI qui crache ses vérités et réclame la délocalision du camp pénal, Mabri réagit au campus 2 de Bouaké
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
M. Le ministre a tout dit. Nous allons faire le plaidoyer. En effet, je crois que cette délocalisation sera bien à  propos. Je comprends. Et c'est une doléance qui est bonne. On avance étudiants de CIV de l'université koudou gbagba, pardon je voulais dire Alassane Ouattara... Diantre, quel lapsus monstrueux de ma part ? J'oubliais que le batard épileptique bété gbagba n'a rien construit dans ce pays, même pas deux écoles primaires chez les baoulés et dans l'ouest... Est-ce que j'ai menti ? On observe...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vous inquiète-t-elle?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008