Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Rencontrant ses collaborateurs dans le Gbêkê,  Joël N'Guessan annonce la mise en place d'une direction du FDFP à  Bouaké
 

Côte d'Ivoire : Rencontrant ses collaborateurs dans le Gbêkê, Joël N'Guessan annonce la mise en place d'une direction du FDFP à  Bouaké

 
 
 
 4699 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 12 juillet 2019 - 15:50

© koaci.com - Vendredi 12 Juillet 2019 - Dans le but de présenter à  la nouvelle équipe dirigeante du Fonds de Développement de la Formation Professionnelle (FDFP) les résultats des douze années de travaux du bureau du FDFP de Bouaké et s'enquérir des réalités du terrain, une rencontre a été organisée à  l'antenne de Bouaké ce Vendredi 12 Juillet en présence du ministre Joël N'Guessan, président du comité de gestion du FDFP avec à  ses côtés Patrick Bellet son vice président.

Positionné dans la région, le FDFP se veut une structure de financement de la formation qui permet aux entreprises de se constituer.

« Par mon biais, il y'a 17 cabinets de formation qui ont été créés et qui travaillent au quotidien avec nous. Il faut faire en sorte que la présence que nous avons ici soit maintenue. Nous pensons que d'ici quelques temps, nous allons couvrir d'autres zones (...) Nous avons reçu 2071 plans de formation des entreprises de notre zone d'influence, avec plus de 3000 actions de formation qui ont été agrées, financés et exécutés pour un public de près de 13000 bénéficiaires. Ça, c'est au niveau des plans de formation...» déclare Georges N'Guessan, chef d'antenne du bureau du FDFP de Bouaké qui ajoute que le plan de formation est la matière première de sa structure.

Autour de 2 milliards de financement avec comme financement complémentaire, plus de 1,3 milliards et les parts attribuées de plus de 500 millions, telles sont les réalisations du FDFP en termes de coût.

Satisfait des échanges et du travail de ses collaborateurs, le président du comité de gestion Joël N'Guessan a fait savoir que « Bouaké ne sera pas une antenne, ça sera une direction régionale du FDFP parceque c'est très vaste...», tout en saluant l'appui des partenaires pour davantage accroître les activités de formation.

Cet après-midi à  Diabo, localité située à  une quinzaine de kilomètres de Bouaké, l'équipe du président du comité de gestion, a visité le projet d'insertion des producteurs agricoles de la commune, au mode d'utilisation des boeufs de culture attelée et dans l'élevage caprin en présence des autorités municipales. Mis en oeuvre par la Mairie, l'objectif global du projet vise à  contribuer par la formation à  l'insertion professionnelle de 125 producteurs agricoles de la commune de Diabo, dans l'utilisation des boeufs de culture attelée et dans l'élevage caprin sur une durée de 2272 heures, étalées sur 09 mois.

« Nous sommes là  pour mettre en exergue les potentialités des régions que nous couvons. Aujourd'hui dans notre zone ici, nous voulons introduire un type de production qui a réussi ailleurs qui est la culture attelée. Si le coton a eu ce succès au Nord, c'est la maîtrise de ce mode de production là  qui a été à  la base. Ce qu'on peut faire en un mois de travail, en une semaine, on pourra le faire avec la culture attelée (...) Ce mode de culture, on essaie de l'introduire dans la région du centre, pour que les activités puissent aller vite et que la production soit meilleure avec de bons rendements (...) Monsieur le maire de Diabo et moi, avec l'élevage caprin c'est de faire en sorte qu'à  Diabo, un marché de cabris soit créé.» a indiqué Georges N'Guessan, chef d'antenne du bureau du FDFP de Bouaké.

Pour terminer, le ministre Joël N'Guessan a annoncé pour la fin de ce mois de Juillet à  Abidjan, une réunion en vue de faire le bilan des activités du FDFP.

T.K.Emile
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement