Sénégal Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal: Des organisations veulent faire contrôler les finances des fondations des Premières dames africaines
 

Sénégal: Des organisations veulent faire contrôler les finances des fondations des Premières dames africaines

 
 
 
 1941 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 21 août 2019 - 11:38

Des Premières dames africaines

Au Sénégal, les demandes visant à faire contrôler les finances des fondations des Premières dames africaines se multiplient. La dernière en date celle de la section sénégalaise de Transparency International, comme relevé par KOACI.


L'épouse du président ne doit pas se limiter au rôle de personnage médiatique, depostiche, dont le mari bénéficie du capital sympathie engendré par ses parures originales et par sa beauté, supposée.


Ça tombe bien : en Afrique, toutes les Premières dames ou presque disposent d’une fondation. Mais ces fondations ne sont jamais soumises au contrôle. Pourtant ce sont des sommes d’argent importante qui peuvent atteindre des milliards de nos francs qui transitent par les finances de ces fondations.


Un fait qui ne peut plus continuer selon le Coordonnateur du Forum civil .


Birahim Seck a une nouvelle fois attiré l'attention des autorités sur la nécessité de contrôler les financements des Premières dames et de toutes les Organisations à but non lucratif.


 

D'après Birahim Seck , ces structures restent des sources potentielles de blanchiments de capitaux et de financements du terrorisme.


Il demande aux autorités d'exercer un véritable contrôle leurs fonds par la Cellule nationale de traitement des informations financières ( Centif ) et le Procureur de la République.


Avant Birahim Seck et le Forum civil, d’autre organisations ont déjà manifesté le souhait de faire contrôler les finances des fondations des Premières dames sur le continent.


La traque des biens dits mal acquis prend une autre tournure. La première dame aux bancs des accusés. Les avocats de Karim Wade ont annoncé la couleur jeudi dernier en la citant à témoin dans le procès du siècle, pour 650 millions de F CFA que Marème Faye Sall aurait eu comme financement au niveau de Black Pearl Finances, une des sociétés dans le dossier contre Wade-fils.


Au Sénégal, en 2014, en plein procès de Karim Wade pour enrichissement illicite, le bureau national de l'associations des jeunes marabouts citoyens dirigé par Serigne Assane Mbacké a déposé une plainte contre la Première dame du Sénégal Marème Faye Sall au niveau de la Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite (CREI).


 

Ladite organisation avait, à l’époque, invoqué la loi n°81-53 du 10 juillet 1981 pour inviter le Procureur spécial, Alioune Ndao à sévir.


Mr Mbacké et Cie reprochent à Marème Faye Sall d’avoir bénéficié d’un financement de 650 millions F Cfa pour la construction de daaras modernes de la part de l’homme d’affaires marocain Othman Benjelloun, président de Bnce devenue Black Pearl Finance créée en février 2003.


Sidy Djimby Ndao Correspondant permanent de KOACI au Sénégal

+ 221773243692 ou sn@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Economie
 
Cameroun : Coronavirus, Bolloré Transport & Logistics aide le gouverne...
 
 
Cameroun : Coronavirus, Bolloré Transport & Logistics aide le gouvernement dans la lutte contre la propagation de la pandémie
Economie
 
Côte d'Ivoire : Lutte contre le trafic de Drogue, bientôt l'extension...
 
 
Côte d'Ivoire : Lutte contre le trafic de Drogue, bientôt l'extension de la vidéo surveillance à partir des frontières
Côte d'Ivoire : Financement de projets de lutte contre le Coronavirus: 6 jeunes entrepreneurs reçoivent des chèques de plus de 42 millions FCFA
Economie
Côte d'Ivoire : Financement de projets de lutte contre le Coronav...
Côte d'Ivoire il y a 17 heures
 
Côte d'Ivoire : Affaires maritimes et portuaires, le DG Bertin Tano sur la sellette ?
Economie
Côte d'Ivoire : Affaires maritimes et portuaires, le DG Bertin Ta...
Côte d'Ivoire il y a 22 heures
 
Côte d'Ivoire : Un nouveau modèle de gestion des Etablissements Publics Nationaux (EPN) adopté
Economie
Côte d'Ivoire : Un nouveau modèle de gestion des Etablissements P...
Côte d'Ivoire il y a 23 heures
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Sénégal: Des organisations veulent faire contrôler les finances des fondations des Premières dames africaines
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Oui pourquoi pas ? Je n'y vois aucun inconvenients. Oui pour toutes les premières dames qui ont une fondation. Bon, la vipère guenon simone n'aurait pas approuvé ccela dans tous les cas car on se rappelle, elle n'avait rien et ne faisait rien à part gifler les autres, se moquer des autres femmes violées et tuées (et faires des frasques et se cacher avec son petit pompier, le help. J'espère que j'ai rien révélé ici oh...).... Je ne suis qu'un observateur de passage...
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Souvenir... Souvenir... En tant que première dame imposteur comme son mari, la guenon vipère simone a fait quoi pour qui pendant 11 ans ? La magistrale Thérèse Houphouet, la belle grand-mère Henriette Bédié et la magnanime subliminale et noble Dominique Ouattara ont fait et font bien de choses à travers leur fondations et combats pour autrui, notamment enfants, pauvres et/ou femmes. Pareil pour les premières dames des autres pays. Dites-moi, je le demande en tant qu'observateur, la vipère aux cornes simone a fait quoi pour qui ?
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement