Burundi Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burundi: Un message des évêques catholiques provoque la colère du pouvoir
 

Burundi: Un message des évêques catholiques provoque la colère du pouvoir

 
 
 
 1738 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 23 septembre 2019 - 17:24

Eglise catholique


Les autorités burundaises ont accusé les évêques catholiques de "cracher leur venin de haine, surtout à l'approche des élections de 2020.


Dimanche , un message des évêques catholiques en vue des élections de 2020 a été lu dans toutes les églises du pays, provoquant la colère des autorités.


Les chefs religieux ont dénoncé l'intolérance et les meurtres visant des personnes qui ont des opinions divergentes avec celles du gouvernement, surtout à quelques mois de l'élection présidentielle.


" Bien qu’il y ait beaucoup de choses que nous apprécions, nous ne saurions pas passer sous silence certaines questions inquiétantes."


 

Les évêques du Burundi observent ainsi une tendance "à étouffer et violenter certains partis politiques et persécuter leurs membres, alors que le multipartisme est reconnu au Burundi".


Les autorités burundaises n'ont pas tardé à réagir après la fuite sur les réseaux sociaux de leur "message pastoral".


"Certains évêques devraient être défroqués car c'est devenu une habitude : à la veille des élections, ils doivent cracher leur venin de haine à travers des messages incendiaires", a écrit Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais, Pierre Nkurunziza.


 

"Ils sont en train d'enseigner la division, ils accusent les imbonerakure (les jeunes du parti au pouvoir) d'être des tueurs", soutient M. Nyamitwe.


Le Burundi a plongé dans une crise suite à la volonté du Président du Président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat , jugé anticonstitutionnel par l' opposition.


Des centaines de personnes ont été tuées dans les violences consécutives à l'annonce de sa candidature en 2015.

 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Burkina Faso: Des attaques soit disant terroristes jamais revendiquées, soupçonnez vous le camp Compaoré ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Expulsée et non poursuivie en justice, l'activiste Nathalie Yamb a-t-e...
 
1771
Oui
58%  
 
1142
Non
37%  
 
136
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement