Togo Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo : Présidentielle 2020, intervalle de l'échéance et premières annonces de candidatures
 

Togo : Présidentielle 2020, intervalle de l'échéance et premières annonces de candidatures

 
 
 
 4890 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 01 novembre 2019 - 12:19


Aboudou Assouma, le président de la Cour constitutionnelle (ph)


Les électeurs togolais se rendront aux urnes vers la fin du premier trimestre de l’année 2020 afin d’élire le prochain Président de la République. Pendant ce temps, les annonces de candidatures, environ une dizaine, et des déclarations de soutien se font enregistrer au fil des jours.


Afin de situer les électeurs sur l’intervalle de temps dans lequel cette échéance capitale va se tenir, la Cour constitutionnelle du Togo a annoncé par le biais d’un communiqué à Lomé que le prochain scrutin doit être ouvert sur convocation du corps électoral au plus tôt le 19 février 2020 et au plus tard 05 mars 2020.


Pour ce qui est dur reste du mandat de l’actuel Président du pays, la Cour a rappelé qu’il qui a débuté le 04 mai 2015 par une prestation de serment et qu’il prend fin le 03 mai 2020.


Afin d’être dans le délai constitutionnel, la Cour a noté que le scrutin présidentiel est ouvert 75 jours au plus tôt et 60 jours au plus tard avant la fin du mandat présidentiel en cours. Quant au dépôt des candidatures, le code électoral prévoit qu’elles seront déposées à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) 45 jours au moins avant le jour du scrutin.


 

Annonces de candidatures


Outre la précision de la Cour constitutionnelle sur la période constitutionnelle durant laquelle la présidentielle doit se tenir, les annonces de candidatures se multiplient.


Les candidats déclarés pour l’heure sont Innocent Kagbara du Parti démocratique panafricain (PDP), l’ancien Premier ministre Agbéyomé Messan Kodjo du Mouvement patriotique pour le développement et la démocratie (MPDD), Jean-Pierre Fabre de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Ekoué Gamessou Kpodar, un indépendant issu de la diaspora.


Les autres candidats déclarés sont Gerry Komandega Taama du parti Nouvel Engagement Togolais (NET), Aubin Kodjovi Thon du mouvement Nouvelle Vision (NOVI) et Dr Christian Spieker un indépendant issu de la diaspora.

Le parti Union pour la République (UNIR) au pouvoir n’a pas encore fait connaitre officiellement le nom de son candidat à la présidentielle 2020.


Dispositions constitutionnelles


 

Après la révision constitutionnelle intervenue le 08 mai dernier à l’Assemblée nationale, la loi fondamentale prévoit la limitation du nombre de mandats présidentiels mais donne la latitude à l'actuel Président Faure Gnassingbé de se représenter aux deux prochains scrutins, en 2020 et 2025.


A ce propos, l’alinéa 2 de l’article 158 nouveau du texte constitutionnel reformé dispose que « Les mandats déjà réalisés et ceux qui sont en cours à la date d’entrée en vigueur de la présente loi constitutionnelle ne sont pris en compte dans le décompte du nombre de mandats pour l’application des dispositions des articles 52 et 59 relatives à la limitation du nombre de mandat ».


Contrairement au passe, le texte amendé prévoit en son article 60 nouveau que l’élection du Président de la République a lieu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Baisse du dollar et du baril et hausse du prix de l'essence, hausse d'impôt déguisée ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Affaire d'arnaque dans le pesage, les activités de Côte d'Ivoire métr...
 
2056
Oui
80%  
 
510
Non
20%  
 
10
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Togo : Présidentielle 2020, intervalle de l'échéance et premières annonces de candidatures
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
On n'espère que l'opposition sera sage et ne boycoterons pas dans leur propre intérêt... Les pauvres... On-ils même le choix en ce moment dans ce pays ?
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SoleildAfrik
Tout ca c'est de la plaisanterie. On prends juste ses concitoyens pour des ignorants. A l’approche de 2030, cette constitution sera encore tripatouillée a la soit disant Assemblee nationale, pour permettre a ce type de continuer a régner sur ce petit pays. C'etait ce meme maudit Aviyome qui etait le premier a chanter sur les ondes qu'il faudrait que Eyadema continue de regner sur nous... Le reste, on le connait, la constitution de 92 a ete simplement et facilement videe de sa substance, et au gout d'Eyadema... C'est la meme chose que son fils fera... Au fait, il ne preside pas, mais regne plutôt...
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter