Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Des agents de CI-logistique veulent paralyser le  guichet unique automobile le vendredi prochain
 

Côte d'Ivoire: Des agents de CI-logistique veulent paralyser le guichet unique automobile le vendredi prochain

 
 
 
 4358 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 20 novembre 2019 - 15:59

Javel Kouakou et ses camarades du Sylacil ce mercredi au guichet unique automobile à Vridi (Ph KOACI)


Après un an de trêve, les agents de Côte d’Ivoire Logistique reviennent à la charge et dénoncent la mauvaise foi de leurs patrons.


Ils disent avoir épuisé toutes les voies de recours pour que leurs problèmes puissent trouver solution après cinq(5) accords trouvés avec leur direction et qui jusque-là n’ont pas été appliqués.


Javel Kouakou, secrétaire général du syndicat libre des agents de Côte d’Ivoire Logistique (Sylacil) et ses camarades annoncent une grève de trois (3) jours à compter du vendredi prochain.


Se confiant ce mercredi 20 novembre 2019 à KOACI, le secrétaire général du Sylacil et ses camarades affirmant n’avoir pas d’autres solutions que de paralyser le guichet unique automobile le vendredi prochain, ont laissé entendre qu’ils ont décidé tous de rentrer en grève parce que personne ne veut les écouter.


 

«Personne ne veut nous aider à régler le problème. Nous savons très bien que la zone portuaire est une zone très sensible c’est pourquoi jusque-là nous sommes allés de négociations en négociation pour espérer trouver une oreille attentive à nos problèmes. On nous a fait comprendre que si on diminuait le personnel alors on pourrait prendre en charge les salaires et le personnel a été réduit de moitié et les salaires ne sont pas payés », a confié Javel Kouakou.


Les agents de Côte d’Ivoire Logistique revendiquent quatre (4) d’arriérés de salaires, des gratifications impayés depuis 2016 et dénoncent des ponctions opérées illégalement sur les salaires depuis janvier 2019.


Javel Kouakou et ses amis disent être à la croisée des chemins et ont de ce fait décidé de se faire entendre par les moyens légaux si rien n’est fait avant le vendredi, jour de leur grève.


«Puisque personne ne peut nous aider, nous avons décidé de nous faire entendre par les moyens que la loi nous autorise parce que s’en ait un peu trop. À chaque fois, on a privilégié la voie du dialogue, mais je crois qu’à un moment donné il faut savoir s’arrêter et dire non», a lâché Javel Kouakou, secrétaire général du Sylacil.


 

Ces agents de Côte d’Ivoire Logistique ont lancé un appel au chef de l’Etat Alassane Ouattara et à son Premier ministre Amadou Gon Coulibaly à se saisir de leurs problèmes.


Précisant que leur mouvement de grève n’a rien à voir avec le décret portant limitation d’âge de véhicules importés, Javel Kouakou et ses amis se disent résolus à se faire entendre le vendredi 22 novembre 2019 si rien n’a été fait jusque-là et ce, pour une grève de trois(3) jours renouvelables à Abidjan et à l’intérieur du pays.


Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Révélation du président du GIPAME, l'Etat doit il rapidement investir pour que la SIR propose du carburant propre?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Premier procès en corruption pour une affaire de 95 millions, écran de...
 
2367
Oui
55%  
 
1814
Non
42%  
 
122
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement