Côte d'Ivoire Justice
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire:  Bouaké, à la rentrée solennelle de la cour d'appel au tribunal, un bâtonnier dit niet à une demande du premier président de la cour d'appel
 

Côte d'Ivoire: Bouaké, à la rentrée solennelle de la cour d'appel au tribunal, un bâtonnier dit niet à une demande du premier président de la cour d'appel

 
 
 
 3946 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 21 novembre 2019 - 11:19

Maître N'Dri Zé Thomas bâtonnier de l'ordre des avocats de Côte d'Ivoire ce jeudi à Bouaké (ph KOACI) 


Le premier responsable de la Cour d’Appel de Bouaké ne s'est pas abstenu d’adresser ses vives félicitations et sa chaleureuse bienvenue à tous les nouveaux magistrats promus respectivement aux fonctions de présidents de chambre, de conseillers, d’avocats généraux et de substituts généraux. Il les a engagés à redoubler d’effort afin de mériter davantage la confiance placée en eux.


C'était dans la salle d'audience de la cour d'appel du tribunal de première instance de Bouaké, lieu qui a servi de cadre ce Mercredi 20 Novembre comme constaté sur place par KOACI, aux hommes en toge de prendre part à la rentrée solennelle de la cour d'appel de Bouaké pour l'année judiciaire 2019-2020, où 9 magistrats, nommés par décret présidentiel à la Cour d’Appel de Bouaké, y ont été officiellement installés dans leurs fonctions respectifs.


Ainsi, le nouveau procureur général près la cour d’Appel de Bouaké, est le magistrat hors hiérarchie, Kpli Désiré, anciennement président du tribunal de première instance de Yopougon. Il succède dans cette fonction au magistrat hors hiérarchie, Séry Ballet Patrick, appelé à d’autres fonctions. Au nombre des huit autres hauts magistrats installés dans leurs fonctions, figurent, un président de chambre, quatre conseillers dont deux par intérim, deux avocats généraux et un substitut général.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Le nouveau procureur général près la Cour d’Appel de Bouaké, a saisi cette occasion pour exprimer sa reconnaissance et son infinie gratitude au Garde des sceaux, ministre de la justice et des droits de l’homme, et a également rassuré ses pairs et l’ensemble des justiciables sur sa volonté à assurer ses fonctions avec rigueur et détermination.


Le premier président de la Cour d’Appel de Bouaké, Dembélé Tahirou, a pour sa part, rendu un « hommage appuyé » à l’ancien procureur général, Séry Ballet Patrick, tout en requérant au bâtonnier de l'ordre des avocats de Côte d'Ivoire Maître N'Dri Zé Thomas, l'installation d'un barreau à Bouaké.


« Non, ce n'est pas possible conformément aux textes. La profession d'avocat est organisée aujourd'hui dans le cadre de l'UEMOA. C'est un règlement communautaire qui organise la profession d'avocat et il est prévu un barreau par pays. Il n'est pas possible de créer des barreaux au sein d'un même pays. Par contre, ce qui est à faire et ce que nous devons faire et ce qui est juste, c'est de rapprocher l'avocat des justiciables en faisant en sorte que le maximum d'avocats viennent à l'intérieur du pays parceque le besoin de justice c'est comme le besoin de vie. C'est comme l'eau, on en a besoin partout sur toute l'étendue de la Côte d'Ivoire... Partout on a besoin de justice et ça, nous devons travailler à cela...» a répondu Maître N'Dri Zé Thomas, bâtonnier de l'ordre des avocats de Côte d'Ivoire à la demande formulée par le premier président de la Cour d’Appel de Bouaké, Dembélé Tahirou.


Enfin, Maître N'Dri Zé Thomas a recommandé aux membres de sa corporation, la mise en œuvre d'une justice véritablement indépendante et impartiale, loin des forces politiques, sociales et même de leurs propres intérêts.


T.K.Emile, correspondant permanent de KOACI à Bouaké


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement