Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Béoumi, pour éviter des conflits entre communautés, des propriétaires de bétail instruits sur les textes de loi
 

Côte d'Ivoire: Béoumi, pour éviter des conflits entre communautés, des propriétaires de bétail instruits sur les textes de loi

 
 
 
 2894 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 23 novembre 2019 - 13:32

Les éleveurs à l'écoute des agents du MRAH Vendredi à Béoumi (ph KOACI) 



Après une série de tournées à Korhogo dans le Poro, au Nord du pays, une mission des agents du ministère des ressources Animales et Halieutiques a déposé ses valises à Béoumi, dans le Gbêkê, localité située au centre pour des échanges avec les acteurs de la filière bovine sur des sujets considérés comme sensibles.


Conduite par Monsieur Kpeya, Sous-directeur à la DAJUCIREP, la mission de sensibilisation et d’information sur la réglementation en matière de transhumance a été accueillie dans les locaux de la préfecture de Béoumi, ce Vendredi 22 Novembre 2019, comme constaté sur place par KOACI.


Cette rencontre qui a vu la présence et la participation des éleveurs, a été présidée par M. AKA, Sous-préfet central de Béoumi. Situant le contexte de cette mission, l’émissaire du ministre Moussa Dosso a déclaré « qu’en côte d’Ivoire, la transhumance concerne près de 70 à 90% du cheptel bovin, et 30 à 40% des petits ruminants (ovins et caprins) en provenance des pays du Sahel d’une part, et d’autre part la quasi-totalité du cheptel national migrant du nord vers le sud du pays. La part de ce pastoralisme transhumant dans l’offre des produits animaux est estimée à 65% pour la viande de bœuf, 40% pour la viande de mouton et de chèvre et 70% pour le lait ».


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


C’est pourquoi, à l'approche de la période de sécheresse propice à la transhumance et au déplacement de bétail, et surtout avec les espaces de pâturages qui sont de plus en plus rares, le ministère a jugé bon et opportun de prévenir les conflits entre éleveurs et agriculteurs par la sensibilisation. 


La loi n°2016-413 du 15 juin 2016, la Décision de la CEDEAO A/DEC.5/10/98 toutes relatives à la transhumance ont servi de base de la sensibilisation. Ainsi, pour le Chef de délégation, « Que ce soit la transhumance ou le déplacement du betail, cela est régi par des textes de loi que nous sommes venus porter à la connaissance de la communauté d’éleveurs sous la responsabilité de monsieur le ministre Dosso Moussa. S'ils ne sont pas au parfum ou au fait de ces textes là, le déplacement peut occasionner des conflits. Pour éviter des conflits, nous sommes venus leur porter ces textes afin de les sensibiliser pour que si d'aventure il y a un conflit qui éclate à l’issue des dégâts de cultures, ils n'aillent pas à l'affrontement. Le département de Béoumi a déjà souffert trois mois en arrière d'un affrontement communautaire parti d'une affaire très banale. Le ministre estime que Béoumi étant une zone sensible, nous devons sensibiliser davantage la communauté des éleveurs à la coexistence pacifique entre éleveurs et agriculteurs (...) Il s'agit de dire à ces deux communautés que ce texte existe et comporte des mécanismes de règlement pacifique et qu'il faut s'en approprier.»


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Posées comme préoccupations par des éleveurs, les pistes de transhumance ou de déplacement du bétails qui sont inexistantes, à en croire monsieur Bahi, seraient sur la table du gouvernement qui recherche des financements pour réhabiliter ces pistes ou en créer d’autres au grand bonheur de tous.


T.K.Emile, correspondant permanent de KOACI dans le Gbêkê


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Nigeria : Au moins 30 villageois abattus par des gangs armés dans le n...
 
 
Nigeria : Au moins 30 villageois abattus par des gangs armés dans le nord-ouest
Société
 
Côte d'Ivoire : Abidjan, scandale de déchets toxiques, 13 ans plus tar...
 
 
Côte d'Ivoire : Abidjan, scandale de déchets toxiques, 13 ans plus tard, le pollueur continue de se dérober de la justice, un autre verdict attendu courant mai-juin à Amsterdam
Rwanda : Le célèbre chanteur Kizito Mihigo met fin à ses jours dans sa cellule
Société
Rwanda : Le célèbre chanteur Kizito Mihigo met fin à ses jours da...
Rwanda il y a 2 heures
 
Côte d'Ivoire : Un soldat français porté disparu en mer à Assinie ?
Société
Côte d'Ivoire : Un soldat français porté disparu en mer à Assinie...
Côte d'Ivoire il y a 3 heures
 
Côte d'Ivoire : ENA, validation du canevas de rédaction de syllabus des  cours
Société
Côte d'Ivoire : ENA, validation du canevas de rédaction de syllab...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Béoumi, pour éviter des conflits entre communautés, des propriétaires de bétail instruits sur les textes de loi
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
aze
Du n'importe quoi. L'Eleveur n'a pas de pâturages... Il se déplace avec ses boeufs,rentre le matin dans un champs et paffff...voici la crise. ////////////////////////////////////////////////// Si Éleveur=Pâturage => Crise = 0; C'est la SOLUTION...Je suis un scientifique.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Oui souvent l'ignorance des lois et textes peuvent être à la base de ves conflits... Je valide donc... On avance...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Olidecoq
Amis d hier ennemis aujourd'hui oui politique de cote d ivoire c est du gâchis
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : "Chassez Alassane Ouattara par les armes", condamnez vous les propos tenus par des opposants en France?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Tidjane Thiam, un colistier possible du PDCI pour la présidentielle d...
 
2162
Oui
61%  
 
1241
Non
35%  
 
128
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement