Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: 3ème conférence de la BAD sur le foncier rural en Afrique, Sansan Kambilé exhorte les Etats Africains à faire de la sécurisation foncière un enjeu prioritaire de développement
 

Côte d'Ivoire: 3ème conférence de la BAD sur le foncier rural en Afrique, Sansan Kambilé exhorte les Etats Africains à faire de la sécurisation foncière un enjeu prioritaire de développement

 
 
 
 2888 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 25 novembre 2019 - 17:08

Assises de la BAD à Abidjan ce lundi sur le foncier rural, Sansan Kambilé, ministre ivoirien de la justice représentant Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre (Ph KOACI)


À Abidjan à l’auditorium de l’hôtel Sofitel Ivoire, s’est tenue ce lundi 25 novembre 2019, la cérémonie d’ouverture de la troisième édition de la conférence sur le foncier en Afrique.


Ces assises qui vont se tenir sur quatre (4) jours ont réunis plusieurs participants et experts venus de différents pays.


C’est autour du thème « Remporter la lutte contre la corruption dans le secteur foncier, option viable pour la transformation de l'Afrique» que les participants et experts, venus prendre part à ces assises qui prendront fin le 29 novembre prochain, vont réfléchir.


Charles Boamah, vice-président principal de la BAD, à la cérémonie d’ouverture de ces assises, remerciant les autorités ivoiriennes pour tous les efforts consentis dans l’organisation de cette manifestation, a indiqué que l’Afrique regorge plus de 60% des terres qui ne sont pas identifiées.


Il a précisé que la question du foncier en Afrique est importante pour la croissance économique du continent. C’est pourquoi il a fait remarquer aux différents experts et participants de ces assises que les réflexions qui seront menées à travers ces rencontres seront décisives.


Selon lui des défis à relever dans le domaine foncier en Afrique restent énormes. Il a aussi déploré que beaucoup de pays en Afrique n’aient encore pas investi dans la politique de développement de la gestion foncière.


Sansan Kambilé

Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

Charles Boamah a pointé du doigt la question des dessous de table en Afrique concernant les questions foncières qui selon lui, est un véritable handicap.


Le ministre ivoirien de la justice, Sansan Kambilé, représentant à cette cérémonie le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a indiqué qu’en choisissant le thème du foncier et de la corruption, la BAD met en exergue sa connaissance des enjeux majeurs du continent Africain.


Il a insisté sur la nécessité pour les Etats Africains de faire de la sécurisation foncière un enjeu prioritaire de développement.


«Sans la sécurité foncière et les différentes implications, aucun développement ne va être durable. Il est du devoir des Etats mais également des individus de travailler à une gestion responsable de la terre. C’est donc une responsabilité collective qui implique des réformes de la part de tous, afin d’offrir aux générations futures un digne héritage», a affirmé Sansan Kambilé.


Saluant la pertinence du thème, le ministre de la justice de Côte d’Ivoire a fait remarquer que ce thème résume la déclaration de l’Union Africaine sur la lutte contre la corruption.


Il a indiqué que ces assises devront permettre aux Etats Africains de partager leurs expériences respectives en matière de procédure de la gestion foncière ainsi que la lutte contre la corruption.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Conscient que les défis à relever sur la question du foncier rural en Afrique sont importants, Sansan Kambilé a fait remarquer à ses hôtes que l’Etat ivoirien a revisité les législations en matière de foncier rural afin de permettre à ces supports juridiques d’offrir un cadre adéquat de sécurisation des droits fonciers.


Il a relevé aussi que l’Etat ivoirien a mis en place l’agence foncière rurale (AFOR) chargée de coordonner les différentes opérations de gestion foncière.


Enfin, le ministre de la justice de Côte d’Ivoire a ajouté que depuis janvier 2017, une déclaration de politique foncière rurale est venue réaffirmer l’objectif de sécurisation des droits des détenteurs coutumiers à travers la clarification des procédures qui visent à combattre la corruption.


«La Côte d’Ivoire s’inscrit résolument dans une dynamique de clarification des procédures d’accès à la terre et de sécurisation des droits acquis qui favorisent la bonne gouvernance et contribueraient à endiguer le fléau de la corruption qui gangrène les Etats en développement », a conclu Sansan Kambilé, ministre de la justice de Côte d’Ivoire.


Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo dans la Mê, le PPA-CI joue-t-il la victimisation pour sa communication ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocati...
 
2258
Oui
39%  
 
3373
Non
58%  
 
143
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: 3ème conférence de la BAD sur le foncier rural en Afrique, Sansan Kambilé exhorte les Etats Africains à faire de la sécurisation foncière un enjeu prioritaire de développement
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Nous ne soulignerons jamais assez le caractère crucial du foncier dans nos pays. Le système n'est pas encore parfait bien entendu chez nous mais il faut saluer à juste titre les efforts du gouvernement pour corriger nos nombreuses erreurs et laxisme du passé qui rendaient problématique la terre, son transfert et ayant droits. Petit à petit, on avance sur ce dossier comparé aux gouvernements passés...
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter