Tanzanie Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Tanzanie: Un avion tanzanien saisit au Canada
 

Tanzanie: Un avion tanzanien saisit au Canada

 
 
 
 4022 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 25 novembre 2019 - 16:41

Air Tanzanie



Les autorités canadiennes ont saisi un avion tanzanien à la suite d'une action en justice d'un propriétaire terrain qui réclame 33 millions de dollars au gouvernement tanzanien


L' appareil de type Bombardier Q400 de fabrication canadienne, qui devait être livré à la Tanzanie a été saisi au Canada 


 

L'avion a été saisi à cause d'un versement de 33 millions de dollars américains que la Tanzanie n'a pas honoré vis-à-vis d'un agriculteur sud-africain en compensation de la nationalisation de son exploitation dans les années 1980,


"La même personne qui était allée en justice en Afrique du Sud et provoquée la saisie de l'Airbus en août, a saisi un tribunal canadien», a déclaré le chef de diplomatie canadienne, Palamagamba Kabudi.


C'est la seconde fois cette année qu'un avion tanzanien est saisi dans le cadre de cette affaire : en août, un A220-300 d'Air Tanzania avait été saisi à Johannesburg, en Afrique du Sud, mais avait pu repartir en septembre après une décision de justice.


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Tanzanie: Un avion tanzanien saisit au Canada
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Décidément, le Canada devient un état "rogue" dirigé par un jeune clown raciste. Le Canada n'a aucune juridiction de quelque manière que ce soit dans cette affaire. AUCUNE. Abus et intimidation pure et simple contre un patut pays qu'est la Tanzanie.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter