Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Samba David exige un dialogue préélectoral et projette une marche « blanche » en janvier prochain
 

Côte d'Ivoire: Samba David exige un dialogue préélectoral et projette une marche « blanche » en janvier prochain

 
 
 
 1968 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 02 décembre 2019 - 08:48

Samba David au siège de la CICI à Yopougon (Ph KOACI)


La coalition des indignés de Côte d’Ivoire (CICI) demande un dialogue national pré-électoral qui se trouve être indispensable pour éviter une autre crise électorale à la Côte d’Ivoire à moins d’onze (11) mois de l’élection présidentielle d’octobre prochain.


C’est le coordonnateur national de la CICI, Nicaise Douyou alias Samba David, qui à Yopougon au siège de son mouvement a fait cette proposition aux tenants du pouvoir, comme constaté sur place par KOACI.


Selon lui, pour éviter une nouvelle crise postélectorale à la Côte d’Ivoire, le gouvernement ivoirien devrait ouvrir un dialogue préélectoral avec toutes les forces vives de la nation pour statuer sur la question cruciale de l’élection présidentielle de 2020.


Pour Samba David, à quelques mois du scrutin présidentiel de 2020, il est observé que ce souhait et les aspirations des Ivoiriens de voir une élection apaisée, pourraient être mis à mal par un certain nombre de facteurs, à l’orée des élections générales de 2020.


 

La fraude sur la nationalité ivoirienne, la question de la commission électorale indépendante (CEI) qui demeure au cœur des débats, le découpage électoral jugé favorable au régime RHDP, la question de la nouvelle carte nationale d’identité (CNI), sont autant de facteurs qui pourraient selon le coordonnateur national de la CICI mettre en mal le bon déroulement du processus électoral.


«L’essentiel n’est pas d’aller aux élections, nous l’avons vu en 2010, les élections ont eu lieu et on a vu les résultats. Nous devons nous asseoir pour voir ce qui ne va pas, parce qu’on ne voudrait pas que Ouattara organise les élections pour nous. Nous voulons des élections faites par les citoyens car c’est nous qui sommes détenteurs exclusifs du pouvoir. Donc quand on pense que les conditions ne sont pas réunies pour aller aux élections, on y va pas et si  on n’y va pas il faut qu’on s’asseye pour discuter, voilà ce qui explique le dialogue national préélectoral », a expliqué Samba David.


Il a pointé du doigt les sorties fréquentes dans les médias du président de la commission électorale indépendante (CEI), Coulibaly Kuitbiert, qui selon Samba David exprime chaque jour son militantisme à la tête de cette institution.


 

«Chaque jour, il (Coulibaly Kuitbiert (Ndlr) répond à un homme politique. Soro parle en France, lui, il lui répond ici, un tel parle, il répond donc il n’arrive pas à se contenir. Il exprime déjà son militantisme alors ce président-là, on ne peut pas accepter qu’il soit l’arbitre de ce match », a-t-il lâché.


Enfin, Samba David a annoncé une grande marche « blanche » à Abidjan en janvier prochain pour attirer l’attention des tenants du pouvoir sur la nécessité d’un dialogue national préélectoral avant le scrutin présidentiel de 2020.


Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Appel à la désobeisance civile, nouveau coup d'épée dans l'eau de l'opposition?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Recadré quasi à chaque sortie, Guillaume Soro devrait-il changer d'av...
 
2099
Oui
64%  
 
1040
Non
32%  
 
127
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement