Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Fonction publique, chauffeurs, personnels techniques de la communication, personnels administratifs… en grève à compter du 15 janvier pour une semaine
 

Côte d'Ivoire : Fonction publique, chauffeurs, personnels techniques de la communication, personnels administratifs… en grève à compter du 15 janvier pour une semaine

 
 
 
 10653 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 02 janvier 2020 - 13:58

Ibrahim Ouattara ce jeudi à Abidjan (ph KOACI)


Après avoir adressé deux courriers en 2019 aux autorités ivoiriennes, l'un le 7 octobre au ministre de la Fonction publique et l'autre en date du 4 novembre au Premier ministre, qui sont restés sans suite, le Collège des Secrétaires généraux des syndicats membres du Mouvement action contre la grande injustice sociale au sein de la Fonction publique (MACCGI) annonce une grève de sept jours qui débutera le 15 janvier prochain pour prendre fin le 23 janvier.


Ibrahim Ouattara, Président du MACCGI a donné l'information à KOACI au cours d'un entretien précisant au passage que les 18 syndicats initiateurs de ce mouvement d'humeur revendiquent plusieurs points, notamment l'institution d'avantages spécifiques au bénéfice des emplois de la Fonction publique qui sont arbitrairement exclus, l’extension du bénéfice de l'indemnité de logement aux fonctionnaires et agents de l'Etat exclus.


Le Collège des Secrétaires généraux revendique également l'instauration de primes au sein des départements ministériels dont les fonctionnaires et agents qui ne bénéficient pas, le rapport des sanctions abusives prises contre les syndicalistes des ministères en charge de la Construction et des Affaires étrangères enfin la création d'un profil de carrière pour les personnels qui sont exclus du bénéfice de cette opportunité légitime de promotion.


Ce sont environ 50 mille fonctionnaires qui sont concernés par cette grève de sept jours que compte faire le MACCGI dans les prochains jours.


Selon le Président, le Mouvement a été créé pour combattre, les injustices sociales qui perdurent au sein de la Fonction publique et qui sont de trois ordre. Il s'agit de l'exclusion de certains emplois au bénéfice des avantages spécifiques, de l'exclusion de certains emplois du bénéfice de l'indemnité de logement et l'exclusion des personnels de certains départements ministériels du bénéfice des primes.


 

Ibrahim Ouattara affirme que ces trois types d'exclusion créent de grandes disparités dans les traitements des fonctionnaires et agents de l'Etat et favorisent une situation sociale et professionnelle très difficile chez ceux qui sont tenus à l'écart.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Il a pris l'exemple des personnels sans profil de carrière, les gardes de sous-préfecture qui sont jusqu'à la retraite exclus du bénéfice de la promotion à un grade supérieur. Cette situation révèle une grande injustice sur laquelle l'on ferme les yeux, a déploré, M. Ouattara.


Le Président a par ailleurs indiqué que les ministères en charge de de la Construction et des Affaires étrangères violent la liberté syndicale en prenant des sanctions abusives contre certains syndicalistes dont le seul tort est de revendiquer un mieux-être.


 

«Les démarches menées depuis de longues années par les syndicats sectoriels auprès des autorités compétentes sont restées infructueuses. L’état semble s'accommoder d'une politique discriminatoire qui sacrifie une partie de ses travailleurs, » explique Ibrahim Ouattara.


Enfin, il faut noter que les bénéficiaires de ces revendications qui sont de divers types sont nombreux. Il s'agît des professionnels de l'action culturelle, des personnels techniques de la communication, des personnels administratifs, les chauffeurs.


Les ministères bénéficiaires sont également nombreux. Il s'agit du ministère de l'agriculture et du développement rural, du ministère du Tourisme et des loisirs, du ministère de l'environnement et du développement durable, du ministère de l'hydraulique, d’une partie des fonctionnaires et agents du ministère de l’emploi et la protection sociale.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Burundi : 13 corps de bandits armés retrouvés après des combats avec l...
 
 
Burundi : 13 corps de bandits armés retrouvés après des combats avec la police
Société
 
Ghana : Esperance de l'artiste Ogidi avant de mourir
 
 
Ghana : Esperance de l'artiste Ogidi avant de mourir
Côte d'Ivoire : À Katiola, un dealer présumé  interpellé alors qu'il allait livrer de la drogue sur un site d'orpaillage clandestin
Société
Côte d'Ivoire : À Katiola, un dealer présumé interpellé alors qu...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
Afrique du Sud : Porteuses de VIH, une cinquantaine de femmes stérilisées de force
Société
Afrique du Sud : Porteuses de VIH, une cinquantaine de femmes sté...
Afrique du Sud il y a 5 heures
 
Côte d'Ivoire : Brobo, finançant la construction d'un bâtiment d'école,  des orpailleurs clandestins chassés, défient l'autorité et revendiquent des terres REPORTAGE KOACI
Société
Côte d'Ivoire : Brobo, finançant la construction d'un bâtiment d'...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Fonction publique, chauffeurs, personnels techniques de la communication, personnels administratifs… en grève à compter du 15 janvier pour une semaine
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Kropedale
Peacetiole voilà ta république vue d en bas ooo. Pas besoin de nasa, en plus une vue nocturne, lol. Les réalités sont vivante. Pfff
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Par rapport aux années précédentes, estimez vous que l'armée est mieux gérée?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Avec ses prises de positions et ses appels à manifester, Monseigneur K...
 
3630
Oui
78%  
 
920
Non
20%  
 
87
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement