Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Les coalitions EDS-CDRP dénoncent  «le rattrapage ethnique » dans la mise en place des Commissions électorales locales
 

Côte d'Ivoire: Les coalitions EDS-CDRP dénoncent «le rattrapage ethnique » dans la mise en place des Commissions électorales locales

 
 
 
 6077 Vues
 
  9 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 17 janvier 2020 - 07:10

Jean Gervais Tiédé, vice-président de EDS, Henri Gnava et Séri Bi N'guessan du PDCI à Cocody (Ph KOACI)


Des responsables des plateformes politiques CDRPEDS ont accusé le gouvernement ivoirien de faire « le rattrapage ethnique » dans la mise en place des Commissions électorales locales en raflant à eux seuls 529 postes de présidents sur les 549.


«Eux-mêmes devraient être gênés (le RHDP Ndlr ) d’occuper la quasi-totalité de la direction des commissions électorales locales » , a dénoncé Jean Gervais Tiédé, vice-président de la plateforme EDS en charge des élections à cette conférence de presse animée hier jeudi 16 janvier 2020 au domicile de feu Sangaré Aboudrame à Cocody -Rivera Palmeraie, comme constaté sur place par KOACI.


La mise en place des commissions électorales locales est similaire « au rattrapage ethnique instauré en Côte d’Ivoire par les actuels dirigeants, c’est une honte. On espère que la sagesse va habiter les uns et les autres et nous allons revenir sur la table de discussion pour doter la Côte d’Ivoire d’une véritable CEI indépendante et qui va rassurer les Ivoiriens. », a déploré le conférencier.


Cette conférence de presse explique-t-il avait pour objectif de rendre compte des négociations gouvernement - opposition sur le code électoral.


M. Tiédé a souligné que les membres des deux plateformes ont participé le 15 janvier aux discussions sur le code électoral et qu’à cette occasion ils ont dévoilé leurs préoccupations. Il s’agit entre autres des pouvoirs de décision de la CEI, la question de procédure de révision ainsi que de fiabilité de la liste électorale, l’environnement électoral, la question du parrainage des candidatures et du cautionnement. M.


 

Tiédé Jean Gervais a réitéré que les deux plates formes en dépit de leur retour sur la table des discussions continuent de récuser la Commission électorale indépendante.


« Nous récusons la CEI, La Côte d’Ivoire n’ira pas aux élections avec cette CEI. La composition actuelle de la CEI n’est pas bonne, elle est pire que celle que nous avons dénoncée en 2014. Et nous disons que le gouvernement ne doit pas et ne va pas s’entêter à dire que c’est avec cette CEI que nous irons aux élections, ce n’est pas possible. », a averti le conférencier.


Toutefois, il ajoutera « notre participation aux discussions sur le code électoral, c’est pour donner un autre gage de notre bonne foi pour sauver la Côte d’Ivoire de l’abîme dans laquelle certains veulent nous entraîner.».


Invitant les gouvernants aux discussions pour mettre en place une vraie CEI consensuelle qui conduira à des élections apaisées justes et transparentes.


 

M. Jean Gervais Tiédé a informé que les deux plateformes EDSCDRP et leurs alliés ont mis place un comité technique afin d’affiner leurs propositions.


Il a invité le gouvernement à mener des discussions dans la sérénité et sans précipitation


«La Côte d’Ivoire organise les élections pour elle-même et non pas pour faire plaisir à quiconque. », a conclu Jean Gervais Tiédé qui avait à ses côtés Henri Gnava et Seri Bi N’Guessan représentant le secrétaire exécutif en Chef du PDCI-RDA, M. Guikahué


Jean Chresus


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  9 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Les coalitions EDS-CDRP dénoncent «le rattrapage ethnique » dans la mise en place des Commissions électorales locales
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Un DICTATEUR(DRAMANE) n'a JAMAIS su qu'il défèquent et essuie son anus comme les autres qui sont soumis. C'est un seul jour qu'il s'en rend compte qu'il chie aussi comme les autres soumis et son "caca=excrement" sent mauvais aussi.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
eh les gars on a fini avec ça! vous etiez 8 ans au RHDP a detourner on voulait mettre de bendjo etccc mais ils ont volé et vous les avez protéger vos conneries on s'en gnagne comme vous vous en gnagnez des armes de SORO etcccc!!en prend acte allez la suite
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Si ton prédécesseur(DG) á été renvoyé pour avoir violé sa sécretaire, toi le nouveau venu, tu ne dois pas-suivre-les-traces de l'ancien et violer cette fois-ci toutes les femmes travaillant sous tes ordres dans ton service. @Jordanchoco2020........... Je viens de te donner la copie de l'image de la politique actuelle dans notre pays qui risque de nous conduire vers l'arrivée d'une "ONUCI-2"dans notre pays.........mais PRIONS TOUS nos âmes et esprits , car prier un "gnamien=lago^= Dieu ou Allah est une perte de temps. Cela fait plus de 2000 ans ou 1500 ans que demandons pardon á Allah de nous venir en aide...mais la majorité des humains ne savent pas que Ange Gabriel est MORT physiquement, mais son âme existe toujours dans le cosmos. il n'a plus notre temps sur terre.
 
 il y a 10 mois
jordanchoco2020
@srikah tu as ta vision j'ai la mienne je suis pas la pour te convaincre , bon ou est bendjo faut l'envoyer arrete le dilatoire !!!il etait parti pour uns mission de hkb ca doit etre fini maintenant lol
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Prends de loin mon "Gbo^h"..... cher ami @KOACInaute .... @Jordanchoco2020... @SRIKA va d'ici Dimanche donner aux @KOACInautes quelques conseils cosmiques sur le plan santé(par les plantes)
 
 il y a 10 mois
konanbertrand02
Ceux-là même, ils vont nous tuer.Après le gouvernement, l'administration, les concours de la fonction publique, c'est à la CEI maintenant que vous faites le rattrapage ethnique. Avec ça vous dites que Bédié est xénophobe, ivoiritaire. Oui on préfère l'ivoirité au rattrapage ethnique. Depuis Houphouet jusqu'à Gbagbo, on n'a jamais entendu parler de rattrapage ethnique.Avec plus de 60 ethnies que comprend la Côte d'Ivoire, c'est une seule qui est privilégiée. Vraiment vous faites honte.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Pouaaahhh...Rien de nouveau donc, on avance... Ce sont les mêmes phrases ces sorcières répètent depuis 2011, donc comme le dirait nos amis Anglo-saxons nexxxxxxtttt... Après, il faudra aller pleurnicher à la CADHP. Les travaux avancent et d'ici peu seront bouclée pour le code électoral... Make no mistake, le peuple ira choisir son leader dans 10 mois. Soyez malins donc, et sortez vos programmes car il n'y aura POINT de transition et vos petites manigances d'attaques seront neutralisées avec vous... Le peuple aspire à peace et le peuple aura peace tchoco tchoco... Cest garanti... On observe...
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Toi srikaka... L'herbe extraterrestre que tu fumes est sans appel trop fort pour tes 2 ou 3 neurones fonctionnels... Tu as besoin d'une transplantation de cervelle...
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Voyez vous, quand on ne comprend pas le français c'est compliqué. Comment des hommes politiques peuvent-ils venir illustrer ainsi leur méconnaissance des fondamentaux du français et de l'histoire? rattrape ethnique suppose une discrimination positive. Il s'agit historiquement pour un Etat, un gouvernement, une structure donnée de faire le constat qu'une partie de sa population a été historiquement écartée de manière arbitraire, de la gestion du pouvoir d'Etat, de la gouvernance d'une organisation, et de décider par des actions publiques et des nominations, de les en associer désormais en grand nombre, question de rééquilibrage historique. On a le cas de l'Afrique du Sud et de la Mauritanie avec les noirs, du Mali avec les Touaregs, des organisations internationales des années 90 avec les africains. En réalité donc, il s'agit de la reconnaissance et de la légitimation d'une injustice historique faite à une population et d'une demande de pardon. Lorsqu'un homme politique vient s'asseoir et parler de "rattrapage ethnique", il s'agit de facto, d'une reconnaissance du fait historique qui est que les peuples du nord ont été longtemps brimées en CIV, et que les pouvoirs publics en place ont mis une stratégie légitime de rectification de cette injustice pour la paix sociale. employer donc cette expression suppose qu'on reconnait l'existence de cette discrimination faite aux peuples du nord aux lendemains des indépendances jusqu'à la gouvernance du mari de Nady...Cela a coûté des conflits, des coups d'Etats et même la guerre faite par une partie de ce peuple ivoirien qui aura décidé de basculer dans la violence comme moyen de revendication. Il en a été ainsi aussi au Mali, en Afrique du Sud...En decidant de favoriser, en terme de représentativité, le nord dans sa gouvernance, que vous avez appelé de manière péjorative "rattrapage ethnique", ADO fait juste une politique de discrimination positive salutaire émotionnellement. Un homme politique qui l'emploie donc comme une discrimination fait preuve d'une méconnaissance totale de la notion, de l'histoire du pays, et de la langue française par qu’on a là, un oxymore. Donc ici, EDS-CRPS nous dit ceci: "nous quand on avait le pouvoir on en a fait et pour nous, c'est normal, mais vous, vous ne devez pas rectifier cela parce que c'est discriminatoire pour pour nous." Non messieurs, on corrige vos erreurs, dites nous merci pour la paix sociale, la réconciliation et l’équilibre ethnique et géopolitique du pays.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain au plus vite ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pas retrouvé, selon vous Mabri Toikeuse jouit-il d'aide du système ?
 
2140
Oui
49%  
 
2113
Non
48%  
 
142
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement