Burkina Faso Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Des syndicats annoncent des mouvements d'humeur courant mars contre l'application  d'un impôt
 

Burkina Faso : Des syndicats annoncent des mouvements d'humeur courant mars contre l'application d'un impôt

 
 
 
 3726 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 26 février 2020 - 22:36

Plusieurs dizaines de syndicats, réunis à la bourse du travail de Ouagadougou, ont appelé ce mercredi leurs militants et sympathisants à une marche meeting suivie d’une grève générale pour protester contre l’application de l’impôt unique sur les traitements et salaires aux agents du public. 



La marche-meeting prévue sur l’ensemble du territoire national aura lieu le samedi 07 mars 2020, selon l’un des responsables des centrales syndicales, Bassolma Bazié. 


S’en suivra une grève générale se déroulera du lundi 16 au vendredi 20 mars 2020 également sur l’ensemble du territoire nationale. 


Ces mots d’ordre sont assortis d’une tacite reconduction jusqu’à satisfaction des revendications.


 

La plateforme revendicative des syndicats comporte cinq points, portant entre autre sur l’arrêt des mesures de baisse du pouvoir d’achat et amélioration de celui-ci en rapport avec le coût de la vie à travers la Suppression de ITUTS sur les primes et indemnités des travailleurs du privé, du public et du parapublic, le remboursement des coupures opérées sur la base de la loi de finances gestion 2020. 


Cela concerne également le Relèvement de l’abattement forfaitaire pour frais et charges professionnels à 50% ; l’Apurement sans délai des retards d’avancement, de reclassement, de titularisation et correction indemnitaire avec incidence financière.


les syndicats appellent aussi à l’arrêt des atteintes aux libertés démocratiques et syndicales à travers le Respect de la liberté de manifestation sur la voie publique et celui de la liberté syndicale notamment des conventions 87 et 98.


 

Ils exigent en outre la Finalisation de la révision du Code du Travail dans le respect des dispositions des conventions et la Suppression des nouvelles dispositions du code pénal révisé portant atteinte aux droits fondamentaux du peuple.


Ce mouvement d’humeur vise aussi l’Arrêt du pillage des ressources nationales, la Garantie du droit à la sécurité des populations et le respect et la mise en œuvre des différents engagements pris par le gouvernement vis-à-vis des syndicats des travailleurs.


Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement