Nigeria Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Nigeria :  Sanusi II envoyé en exil à Nasarawa, première réaction, son successeur annoncé
 

Nigeria : Sanusi II envoyé en exil à Nasarawa, première réaction, son successeur annoncé

 
 
 
 2979 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 10 mars 2020 - 14:10

Muhammadu Sanusi II saluant une foule avant son départ d’Abuja (ph)


L'émir déchu de Kano, Muhammadu Sanusi II, est envoyé en exil dans l'Etat de Nasarawa, situé au centre-nord du Nigeria. Sur sa route d’exil, Sanusi a fait une escale à Abuja dans la soirée hier lundi.


En première réaction après sa destitution, Sanusi s’est adressé à ses anciens sujets en les exhortant de respecter la loi et à savoir que le trône n'est pas une position permanente car le temps de Dieu est incontestable.


Avant son départ hier de Kano, de sources proches du dossier ont révélé que des agents de sécurité ont réussi à faire sortir Sanusi du palais vers 16h30 après l'annonce de sa destitution. Il a été aperçu à bord d'un avion affrété par le gouvernement de l'État de Kano, tard hier soir. Au moment où il montait dans l'avion affrété par le gouvernement de Kano, le monarque déchu s'est arrêté à l'entrée et a prié devant un groupe de ses partisans.


Départ de Sanusi de Kano.


L'ancien gouverneur de la Banque centrale du Nigeria a été escorté hors du palais au milieu des agents sécurité après sa destitution. Une queue de véhicules encadrée par des forces de sécurité et une foule de curieux ont escorté le cortège de Sanusi vers l'aéroport international de Malam Aminu Kano (MAKIA) pour l'Etat de Nasarawa. L’avion transportant Sanusi s’est envole à 18 h 40.


Pour le lieu de son exil, on a appris que Dangote et l'émir de Lafia à Nasarawa ont eu des pourparlers avec le gouverneur pour autoriser Sanusi à reseter dans son Etat, pendant le temps de son exil.


 
 
 
 


 

Conditions pour l’exil


Salihu Tanko Yakasai, le chargé de communication du gouverneur de l'Etat de Kano, Abdullahi Ganduje, a confirmé que Sanusi Lamido Sanusi s'est exilé après avoir été détrôné hier lundi.


Yakasai a énuméré certaines des conditions liées à l'exil de l’émir déchu a savoir qu’il sera assigné à résidence et ne sera pas autorisé à recevoir les visiteurs. Sur l’éloignement de l’ex émir, le chargé de communication du gouverneur a déclaré que « Lorsqu'un émir est détrôné, il est envoyé en exil dans un endroit éloigné et sera essentiellement assigné à résidence et n'aura pas accès aux visiteurs ». Dans ces conditions actuelles, Sanusi ne pourra pas avoir une ambition présidentielle pour l’élection de 2023.


Succession à l’émirat de Kano


Avec la page de Sanusi II qui se tourne, la succession à l’émirat de Kano n’a pas tardé à se faire connaitre. Après la destitution de Sanusi II, l'émir Aminu Ado Bayero a été annoncé comme le nouvel émir de Kano. Le nouvel émir désigné est l'un des fils de feu l'émir Ado Bayero de Kano.


Réaction de Sanusi


Sanusi Lamido Sanusi, l'ancien émir de Kano destitué par le gouvernement du gouverneur Abdullahi Ganduje a réagi par rapport à sa situation. 


Dans une déclaration en haoussa à ses anciens sujets, Sanusi a déclaré que « le trône d'un émir n'est pas permanent, chaque roi et chef devrait le savoir. S'il s'agissait d'un trône permanent, je n'aurais pas été l'émir de Kano ».


 

Il a fait savoir qu’avant lui, quelqu'un était l'émir et que la situation actuelle ne devra choquer personne et ajouté pour ce qui semble le temps divin que « chaque fois que Dieu dit que votre temps sur le trône est terminé si vous ne partez pas avec vos jambes, les gens transporteront votre corps hors du palais... je remercie Dieu qui m'apporte une fin pacifique sans rancune ni chaos ».


Après avoir exhorté les habitants de Kano à ne pas se faire de soucis pour lui, Sanusi a déclaré a pour la succession que « toute personne qui me succède doit être acceptée par les habitants de Kano afin de bien finir ».


Rappelons que l'ex émir de Kano a été détrôné hier lundi suite à des allégations de refus constant de respecter les instructions qui lui ont été données par le gouvernement de l'Etat de Kano.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana


- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Réussir à "casser" 500 bureaux de vote le 31 Octobre, objectif que peut atteindre l'opposition?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Après Soro, Bédié est-il entrain de "tuer" politiquement Affi N'Guess...
 
3852
Oui
76%  
 
1101
Non
22%  
 
128
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement