Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Fête du travail en crise sanitaire,  foire de licenciement pour une Centrale qui propose la reprise effective du travail dans les secteurs sinistrés
 

Côte d'Ivoire : Fête du travail en crise sanitaire, foire de licenciement pour une Centrale qui propose la reprise effective du travail dans les secteurs sinistrés

 
 
 
 3915 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 01 mai 2020 - 09:21

Mamadou Soro


Avant la rencontre tripartite initiée par le Gouvernement dans le cadre de la célébration de la fête du travail, la Centrale syndicale Humanisme a dans une déclaration lue à son siège par son Secrétaire général annoncé que 19 mille travailleurs de 713 entreprises ont été mis au chômage. Et ces derniers ont basculé dans la vulnérabilité, du fait du COVID-19.


Les travailleurs concernés par cette mesure licenciement sont ceux des secteurs des transports, des industries, de l'hôtellerie, des restaurants, des bars, des boîtes de nuit, les artistes, les petits commerçants et ceux des secteurs de l'éducation-formation privé et autres.


Pour que demain ne meure jamais, Mamadou Soro propose que des mesures d'appui soulagent effectivement ces travailleurs qui sont dans la détresse.


Il demande donc au Gouvernement de prendre une mesure forte pour interdire tout licenciement en cette période du COVID-19, que les mois de mars et avril 2020 de ces 19 mille travailleurs soient payés intégralement par le patronat.


 

La Centrale exige la prise en charge effective et urgente des travailleuses et travailleurs du transport, de l'industrie, de l'hôtellerie, des restaurants, des boîtes de nuit, des artistes, des petits commerçants, des enseignants du privé et autres.


Le Secrétaire général souhaite l'instauration d'un dialogue inclusif au plus haut sommet qui intègre les partenaires sociaux dont les centrales syndicales conformément à la recommandation du Bureau international du travail (BIT) en vue de la création d'un Comité national de lutte contre le COVID-19 et ses conséquences, comité composé du Gouvernement, du patronat et des centrales syndicales.

La Centrale Humaniste propose également la mise sur pied au ministère de l’emploi et de la protection sociale d'un Comité technique en charge de décliner de façon concrète et immédiate les décisions et recommandations issues du Comité national de lutte contre le COVID-19.


Elles souhaite enfin la reprise progressive du travail dans les secteurs sinistrés, dans l'observance stricte des geste barrières et avec une prise en charge effective des travailleurs contaminés qui seront obligés de rester confinés jusqu'à la guérison certaine.


Parallèlement à ces recommandations, Humanisme a investi le terrain pour une sensibilisation de proximité à l'endroit des travailleurs de tous les secteurs d'activités.


Son SG a mentionné que du 25 mars au 30 avril 2020, c'est près de 50 mille travailleurs qui ont été touchés dans 19 secteurs d'activités avec des kits de prévention pour une valeur de dix millions de FCFA.


 

«Nous sommes conscients que le COVID-19 provoque une crise grave en matière d'emplois mais aussi une crise économique majeures qui a un impact considérable sur les populations. C'est pourquoi Humanisme encourage le Président de la République et l'ensemble de l’équipe gouvernementale et prie le Seigneur de leur inspirer les solutions idoines pour abréger les souffrances des populations et maintenir le cap du développement de notre pays, » a précisé, Mamadou Soro.


Il déplore enfin, le non respect du protocole signé par le patronat qui transforme cette crise de Coronavirus à, selon lui, une "foire de licenciement".


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Confier la gestion du site internet de la CEI à une entreprise de communication proche du pouvoir (voodoo), pas bien malin?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Parler de 3eme mandat, est-ce deja un premier aveu de faiblesse de l'...
 
3932
Oui
50%  
 
3783
Non
48%  
 
129
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement