Togo Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo : Requêtes du CACIT et du député Taama après la mort du Lt-Colonel Madjoulba
 

Togo : Requêtes du CACIT et du député Taama après la mort du Lt-Colonel Madjoulba

 
 
 
 5107 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 06 mai 2020 - 14:49

Madjoulba Bitala


Des réactions commencent à se faire enregistrer au Togo après que le Lieutenant-colonel Madjoulba Bitala, Chef corps du 1er Bataillon d’Intervention Rapide (BIR), ait été retrouvé mort le lundi 04 mai dernier.


Du lot de ces réactions enregistrées pour l’heure, on retrouve celles du Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) et du député Gerry Taama qui exigent respectivement une enquête indépendante et impartiale dans le respect des règles et le respect à la mémoire du défunt tout en attendant de savoir un peu plus sur cette affaire.


Réaction du CACIT


En plantant le décor de la nouvelle qui fait le tour sur les réseaux sociaux, le CACIT a, dans un communiqué rendu public et signé par son directeur exécutif, Ghislain Koffi Nyaku, déclaré avoir « appris à travers divers canaux de communication, le décès tragique du Lieutenant -colonel Madjoulba Bitala… ».


 

Tout en déplorant le fait que l’information soit tombée dans le domaine public, aucune communication officielle du gouvernement ou de l’Etat-major des Forces armées ait été rendue publique, le CACIT « invite le gouvernement à une enquête indépendante et impartiale dans le respect des règles et procédures spéciales et générales en la matière ».


En soutenant sa demande pour une investigation, le CACIT a rappelé que conformément à l’article 13 de la Constitution togolaise « L’Etat a l’obligation de garantir l’intégrité physique et mentale, la vie et la sécurité de toute personne vivant sur le territoire national…Nul ne peut être privé de sa vie… ».


Réaction du député Gerry Taama


Consterné par la nouvelle qui a endeuillé des togolais, le député Gerry Taama, du parti le Nouvel Engagement Togolais (NET), qui a révélé avoir rencontré et discuté avec le regretté officier le 03 mai et n’a jamais imaginé que c’était leur dernière rencontre.


 

Attristé, le député Taama a, dans une publication sur sa page Facebook, fait savoir que « Chaque perte d'une vie humaine nous amène toujours à nous prosterner devant notre Seigneur, les larmes aux yeux, en lui demandant pourquoi telle personne, si tôt ? Quand le décès n'est plus naturel, nos lamentations deviennent des interrogations, adressées non plus à Dieu, mais aux hommes ».


En attendant que les contours de cette mort soient élucidés, Gerry Taama prie les commentateurs d’éviter de verser dans des conjectures vaines et à se souvenir de la famille du défunt, à respecter la mémoire du défunt et à attendre « la vérité des hommes ».


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire : Autoroute du Nord, des barricades érigées à Ellibou s...
 
 
Côte d'Ivoire :  Autoroute du Nord, des barricades érigées à Ellibou situé à une soixantaine de kilomètres d'Abidjan
Société
 
Togo-Liban : Leçons de sécurité tirées de l'explosion au port de Beyr...
 
 
Togo-Liban :  Leçons de sécurité tirées de l'explosion au port de Beyrouth
Côte d'Ivoire : Les nettoyeurs de barricade en action à Abidjan
Société
Côte d'Ivoire : Les nettoyeurs de barricade en action à Abidjan
Côte d'Ivoire il y a 1 heure
 
Cameroun : La mafia du carburant frelaté prospère sous le regard des autorités
Société
Cameroun : La mafia du carburant frelaté prospère sous le regard...
Cameroun il y a 3 heures
 
Côte d'Ivoire : Cinéma, sortie du film documentaire «LA RÉVOLTE DES ABBEY » à Abidjan le 15 août 2020
Société
Côte d'Ivoire : Cinéma, sortie du film documentaire «LA RÉVOLTE D...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Togo : Requêtes du CACIT et du député Taama après la mort du Lt-Colonel Madjoulba
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Catapilar
Aucune enquête diligentée n'a jamais aboutit au Togo depuis 30 ans. Celle-ci ne fera pas exception. Mais quand on tue un Chef de bataillon de la garde présidentielle dans son propre bureau, je pense que les coupables ont signé leur meurtre. Ce qui est sûr, ce n'est pas un civil d'Opposant qui est rentré au lieu le plus sécurisé pour tuer. Pire, aucune condamnation de Faure et de son gouvernement. Suivez mon regard...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Confier la gestion du site internet de la CEI à une entreprise de communication proche du pouvoir (voodoo), pas bien malin?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Parler de 3eme mandat, est-ce deja un premier aveu de faiblesse de l'...
 
3932
Oui
50%  
 
3783
Non
48%  
 
129
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement