Guinée Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Guinée : Malgré l'interdiction, des fidèles musulmans rouvrent des mosquées de force
 

Guinée : Malgré l'interdiction, des fidèles musulmans rouvrent des mosquées de force

 
 
 
 4375 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 14 mai 2020 - 17:20

Manifestations cette semaine à Coyah


 Des manifestants ont ouvert de force des mosquées malgré l’interdiction imposée par les autorités pour freiner la propagation du coronavirus dans le pays.


Fermées depuis fin mars , des mosquées ont été rouvertes de force mais sans violence par des fidèles musulmans à Kamsar, près de la ville minière de Boké (nord-ouest) et à Dubréka, près de Conakry, capitale guinéenne.


« Le gouvernement est incapable de nous protéger contre le virus, donc on s'en remet à Dieu seulement. Comment peut-on laisser les marchés ouverts et fermer les mosquées?", a déclaré l'un de ces jeunes manifestants, sous couvert de l'anonymat. "On préfère mourir en priant que vivre sans prier .


 

Cette semaine , des manifestations de protestation contre des restrictions liées à l'état d'urgence, mais aussi contre les très nombreuses coupures d'électricité ont fait sept morts.


La Guinée a enregistré 2.372 cas confirmés et 14 décès faisant du pays l’un des plus touchés par la maladie Covid-19.


D’après la télévision nationale, neuf autres personnes seraient mortes de la maladie en dehors des hôpitaux selon des tests effectués après leur décès.


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Guinée : Malgré l'interdiction, des fidèles musulmans rouvrent des mosquées de force
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter