Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bouaké, malgré les six jours ajoutés par la CEI, une prorogation de deux semaines souhaitée par la 2PFJ
 

Côte d'Ivoire : Bouaké, malgré les six jours ajoutés par la CEI, une prorogation de deux semaines souhaitée par la 2PFJ

 
 
 
 3509 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 24 juin 2020 - 17:49

Vah Yao Josué président de la 2PFJ au centre (ph KOACI) 



Avec le processus électoral qui a démarré depuis le mercredi 10 juin dernier sur toute l'étendue du territoire national, la Commission Électorale Indépendante (CEI), organe chargée de l'organisation des élections, a décidé de mettre en mission les organisations de la société civile en vue d'observer sur le terrain, le processus de Révision de la Liste Électorale (RLE).


Pour ce faire, la Plateforme Panafricaine des Femmes et des Jeunes pour la Démocratie, la Paix et la Bonne Gouvernance en abrégé (2PFJ), engagée aux côtés de la CEI pour l'inscription massive des jeunes et des femmes sur la liste électorale, s'est vu attribuer les départements de Yamoussoukro, Bouaké et Béoumi afin d'y mener des actions de sensibilisation de proximité. Aux côtés des populations pour l'observation du processus, à en croire Vah Yao Josué Président de la Plateforme 

2PFJ au cours d'un point de presse organisé ce mercredi 24 juin à Bouaké au siège du Conseil Régional de l'Entente comme constaté par KOACI en compagnie de ses membres, plusieurs équipes auraient été mises en place dans ces trois départements dès le premier jour de l'opération jusqu'au 18 juin dans le but de permettre à chaque citoyen, de pouvoir se faire enrôler sur la liste électorale.


 

« Les marchés, grandes écoles, universités, Lycées, petits commerçants, gares routières, villages, ménages, etc, ont été visités pour inviter les personnes en âge de voter, à s'inscrire sur la liste électorale (...) De façon générale, on retient l'engouement que suscite la question électorale, des actions concrètes menées par les partis politiques et la société civile, l'engagement des autorités administratives à accompagner l'opération dans dans les meilleures conditions et la présence effective et permanente des agents de la CEI dans les centres d'enrôlement.» a énuméré Vah Yao Josué sans toutefois omettre de notifier des insuffisances qui entacheraient le bon déroulement de la RLE à savoir le manque d'information de la population sur le processus, des difficultés pour l'obtention des pièces administratives (extrait de naissance et certificat de nationalité) et une indisponibilité des populations à se faire enrôler sur la liste électorale.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Face à ces difficultés relevées, le premier responsable de la 2PFJ a tenu à « faire les recommandations suivantes à la CEI: Intensification de la communication et la sensibilisation auprès des populations, organisation un peu plus tôt des audiences foraines pour permettre à tout le monde d'obtenir une pièce administrative, le jumelage de l'opération de délivrance de l'extrait de naissance et le certificat de nationalité, la mise en place des équipes mobiles pour faciliter l'enrôlement massive des populations et le prolongement de l'opération de révision de la liste électorale pour permettre à ceux qui ont démarré la procédure d'obtention des pièces administratives de pouvoir s'inscrire sur la liste électorale


Enfin, la 2PFJ aux dires de son président, aurait pour mission en tant que société civile, de rassurer la population et invite la CEI, malgré six jours ajoutés à la date limite, à une prorogation de ce nouveau délai de plus de deux semaines, afin de permettre à l'ensemble de la population d'être prise en compte dans ce processus.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


T.K.Emile, Bouaké


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Face à un cas de force majeure, Alassane Ouattara candidat à la présidentielle, bon choix?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Ecarté de son poste, Blé Guirao a-t-il bien fait de suivre Mabri Toik...
 
2282
Oui
51%  
 
2087
Non
46%  
 
123
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement