Mali Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Mali : Nouveau massacre dans le centre, 40 villageois et soldats au moins tués
 

Mali : Nouveau massacre dans le centre, 40 villageois et soldats au moins tués

 
 
 
 5188 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 04 juillet 2020 - 17:25

Soldats maliens


Un nouveau massacre perpétré par des hommes armés non encore identifiés contre des villages dogons a fait au moins quarante morts dans le centre du Mali, en proie à proie aux violences djihadistes et communautaires.


Une attaque de villages dogons du centre du Mali suivie d’une une embuscade contre les soldats maliens ont fait au moins quarante morts civils et militaires, dans le secteur de Bankass, près de la frontière du Burkina Faso.


 Des hommes armés arrivés sur des pick-ups ont tué 30 civils, hommes, femmes, enfants et vieillards. 


L’armée malienne a pour sa part annoncé avoir perdu 7 hommes dans un accrochage impliquant une patrouille envoyée dans la région après les massacres.


 

Cette patrouille a été accrochée dans la nuit du 02 juillet 2020 aux environs de 20 heures à l’entrée du village de Gouari, indique le communiqué des Famas.


 La région de Mopti est l'un des principaux foyers des violences parties du Nord en 2012 et qui se sont propagées depuis vers le sud du pays et aux pays voisins .




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Mali : Nouveau massacre dans le centre, 40 villageois et soldats au moins tués
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Mise en place des Ministres-Gouverneurs prévus depuis 2011, utile pour le developpement de l'interieur du Pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Mariatou Koné hérite du ministère aux 1000 milliards, coup dur pour K...
 
2276
Oui
54%  
 
1738
Non
41%  
 
215
Sans Avis
5%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement