Cameroun Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Trafic d'ossements humains, un marché qui se porte très bien et attire les jeunes
 

Cameroun : Trafic d'ossements humains, un marché qui se porte très bien et attire les jeunes

 
 
 
 12131 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 30 juillet 2020 - 06:23

un marche d'ossements humains (Ph) 


En dépit des menaces que fait peser le code pénal, le marché du trafic d’ossements humains se porte plutôt très bien au Cameroun en témoignent les arrestations de trafiquants qui se multiplient. Certains trafiquants qui réussissent à échapper aux griffes des forces de sécurité, brassent jusqu’à des centaines de millions FCFA par an.

Un jeune homme de 24 ans vient d’être arrêté par la gendarmerie de Douala dans la région du littoral pour trafic d’ossements humain. Le jeune trafiquant a avoué avoir déterré les ossements de ses deux grands-mères pour un montant d’environ 1,5 million FCFA (2289,90 euros).

Entre avril et juin 2020, une dizaine de trafiquants d’ossements humains ont été interpellés par la gendarmerie.

Trois mois plus tôt, trois présumés trafiquants d’ossements humains âgés de 20 à 23 ans, dont un élève avaient été arrêtés par les éléments du commissariat central de Kribi dans le Sud du pays.

Tout un réseau de trafiquants d’ossements humains avait été démantelé par les pandores dans le Noun (Ouest). 

Selon la gendarmerie nationale, ces trafiquants ont majoritairement moins de 40 ans. Ils se présentent souvent comme des hommes d’affaires prospères qui sont pris pour modèles par d’autres jeunes en quête d’emploi.

Si le phénomène a pris de l’ampleur dans le Noun (Ouest), il s’est répandu à travers tout le pays.


Marché juteux 


Selon la gendarmerie nationale, le marché est juteux.

A travers le pays, des plaintes pour profanation des tombes sont de plus en plus enregistrées.

Les régions de l’Est, Centre, Littoral, Sud, Ouest, Sud-ouest et Nord-ouest dans la partie anglophone sont les plus impactées par ce trafic d’un nouveau genre. 

En général, l’exhumation et la profanation des tombes se font généralement dans la nuit explique la gendarmerie nationale.

« Les tombes des musulmans, moins profondes, sont très ciblées », soutient un gendarme.


 

Les prix des cargaisons vont parfois au-delà de 10 millions FCFA (15265,64). 

Le trafic permettrait donc de faire rapidement fortune. Selon la gendarmerie, les trafiquants d’ossements humains se recrutent dans toute la sphère de la société. 

Ils sont des conducteurs de motos ou de taxis, commerçants, paysans, parfois des ménagères, ou encore des leaders religieux et chefs traditionnels. 

Si cette activité choque les mœurs, les ossements humains seraient utilisés à des fins de sorcellerie et pour la composition des puissants remèdes. 


Selon les croyances populaires, ces remèdes peuvent soigner des mauvais sorts, l’envoûtement et l’infertilité. Ils conféreraient également à leurs détenteurs des pouvoirs surnaturels.

Le business a pris de l’ampleur malgré les dispositions de la loi. En effet, le trafic d'ossements humains est réprimé par la loi camerounaise. 


Selon les dispositions de l'article 274 (1) du code pénal, « est puni d'un emprisonnement de 3 mois à 5 ans et d'une amende de 10 000 à 100 000 FCFA, celui qui viole des tombeaux ou sépultures, profane tout ou partie d'un cadavre humain, enseveli ou non ».


Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-



 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire : Niangon Attié, des chrétiens du temple Ephrata prient...
 
 
Côte d'Ivoire :  Niangon Attié, des chrétiens du temple Ephrata prient pour le Liban après les explosions de Beyrouth
Société
 
Côte d'Ivoire : Abobo, échec du mot d'ordre de boycott des transports...
 
 
Côte d'Ivoire : Abobo, échec du mot d'ordre de boycott des transports publics par les populations, Gbaka et woro-woro «débordés»
Togo : Visées de l'espion « Pegasus » et d'Israël pour l'Afrique
Société
Togo : Visées de l'espion « Pegasus » et d'Israël pour l'Afrique
Togo il y a 10 heures
 
Burkina Faso : Des pesticides non homologués saisis dans les marchés de Ouagadougou
Société
Burkina Faso : Des pesticides non homologués saisis dans les marc...
Burkina Faso il y a 10 heures
 
Burkina Faso : Trois individus interpellés avec 509 cartes bancaires, après avoir dérobé plus de 30 millions de francs CFA
Société
Burkina Faso : Trois individus interpellés avec 509 cartes bancai...
Burkina Faso il y a 10 heures
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Cameroun : Trafic d'ossements humains, un marché qui se porte très bien et attire les jeunes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
A VRAI DIRE
Bipper Nyamsi, il va venir faire une analyse de cette situation pour mettre sur son blog fantoche de mediapart. Tu peux rien apporter à ton pays c'est pour les autres tu veux gâter.
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Bo blenou konan
pendant qu'on parle de déploiement du réseau 5G sous d'autres cieux, vous ces des ossements humains vous vendez. ??
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Kloklodeh
Sacrilège. Abomination sous les cieux
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Malgré tout, Didier Drogba va-t-il finir par être imposé par le système à la Présidence de la FIF ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Tidjane Thiam pourrait-il être le nouveau poulain de Ouattara pour 20...
 
2629
Oui
54%  
 
2127
Non
44%  
 
129
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement