Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Incident Daoukro, le camp Affi condamne et demande à la police d'encadrer les manifestations sur la voie publique
 

Côte d'Ivoire : Incident Daoukro, le camp Affi condamne et demande à la police d'encadrer les manifestations sur la voie publique

 
 
 
 6769 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 14 août 2020 - 08:08

Issiaka Sangaré


A Daoukro, des manifestations contre un troisième mandat d'Alassane Ouattara ont viré à un conflit communautaire entraînant la mort d'au moins trois (3) personnes dans des circonstances à cette heure non élucidées.


Le Front Populaire Ivoirien (FPI) que dirige Affi N'guessan fait le constat que ces événements d'une extrême gravité ont eu lieu à Daoukro et dans les villages de cette commune qui ont 3 morts, de nombreux blessés dont un gendarme et des dégâts matériels considérables avec la destruction des sièges locaux du PDCI et du RHDP, sont à déplorer.


Dans un communiqué parvenu à KOACI, Issiaka Sangaré, secrétaire général du FPI et porte-parole du Parti rappelle que c'est "la candidature, fortement décriée par l'ensemble de l'opposition pour sa non-conformité avec la Constitution, qui déchaîne des passions et menace la cohésion sociale, faisant planer le spectre de violences communautaires aux conséquences imprévisibles.", comme relevé.


 

Il écrit que "Devant ces faits d’une extrême gravité , le FPI tout en s'inclinant devant la mémoire des concitoyens décédés, invite le Président Alassane Ouattara à renoncer à sa candidature."


Enfin, alors qu'à deux mois de la présidentielle, la candidature du numéro un ivoirien est très largement saluée et soutenue dans son camp depuis la soudaine disparition du candidat désigné à qui il voulait passer, de fait, le relais pour la continuité de son oeuvre, le FPI condamne les violations et autres intimidations et invite les autorités de police à encadrer les manifestations sur la voie publique."


Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A ne pas lever les mots d'ordre et ne pas accepter le dialogue, l'opposition risque-t-elle de se marginaliser?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Les habitants de Dabou ont ils profité d'un contexte de tension pour...
 
1942
Oui
74%  
 
566
Non
22%  
 
120
Sans Avis
5%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement