Mali Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Mali : Le sort de IBK sera décidé par le « système judiciaire », selon la junte militaire, réouverture des frontières dès ce vendredi
 

Mali : Le sort de IBK sera décidé par le « système judiciaire », selon la junte militaire, réouverture des frontières dès ce vendredi

 
 
 
 4401 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 21 août 2020 - 12:01

Le colonel-major Ismaël Wagué



Trois jours après le putsch qui a précipité le Président malien IBK , le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) qui dirige actuellement le pays a promis un président de transition le plus rapidement possible.


Dans un entretien accordé à une télévision française , le porte-parole de la junte, le colonel-major Ismaël Wagué, a déclaré que le CNSP comptait mettre un Président de transition , civil ou miliaire , dans le plus court délai.


« On est en contact avec la société civile, les partis d'opposition, la majorité, tout le monde, pour essayer mettre en place la transition. Ça va être une transition qui va être la plus courte possible », a dit le porte-parole.


 

Ce n'est «pas une histoire de 2023, 2022», il faut «finir cette transition le plus vite possible et nous on va retourner à autre chose », a-t-il assuré.


 Quant au sort du chef de l’Etat malien IBK , détenu par les mutins à Kati depuis son arrestation mardi , Ismaël Wagué a répondu : « ce n'est pas à nous de le décider. (C'est au) système judiciaire de le décider. C'est pas notre travail.


 La junte militaire a par ailleurs annoncé l’ouverture des frontières aériennes et terrestres du Mali, fermées depuis le coup d'État mardi, dès ce vendredi à minuit.




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Mali : Le sort de IBK sera décidé par le « système judiciaire », selon la junte militaire, réouverture des frontières dès ce vendredi
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Khanel
J'adore Mali et son peuple. Je n'aime pas du tout les politiciens opportunistes et criminels. Quel que soit le pays, c'est pareil dans le monde entier. Nous devons l'arrêter!
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
J'espère que ce ne sera pas comme le traitement du "système judiciaire" en Iraq pour Saddam... N'oublions pas non plus que c'est ce même peuple qui l'a élu à 67 pourcent y'a à peine quelques mois... À mon humble avis, il ne faut rendre normal ce genre de situation où un groupuscule de militaires à tout moment écrase les institutions... Si on rentre dans ce schéma on n'en sortira jamais car il y aura toujours un groupuscule de militaires qui ne seront pas contents des actes de tout président élu... C'est une pente raide très dangereuse... Demandez au Nigéria de 1960 à 2000... On observe...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Catapilar
Brao aux militaires maliens et surtout au peuple malien. La Cedeao doit tirer toutes les conclusions qui s'imposent à elle.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain au plus vite ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pas retrouvé, selon vous Mabri Toikeuse jouit-il d'aide du système ?
 
2140
Oui
49%  
 
2113
Non
48%  
 
142
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement