Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Adjoumani annonce le décaissement de 45 milliards de FCFA sous forme de subventions pour l'achat des 106.600 tonnes d'anarcades entre les mains des producteurs
 

Côte d'Ivoire : Adjoumani annonce le décaissement de 45 milliards de FCFA sous forme de subventions pour l'achat des 106.600 tonnes d'anarcades entre les mains des producteurs

 
 
 
 11977 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 25 août 2020 - 20:05

Kobenan Kouassi Adjoumani


Les producteurs détiennent encore 106 600 tonnes de stocks de noix de cajou brutes et 56 000 tonnes sont encore détenues par les acheteurs, soit environ 162 600 tonnes disponibles dans les zones de production.


Pour l’achèvement de la campagne 2020, le Conseil en sa dernière réunion a instruit le ministère de l'Agriculture et du développement rural et l’ensemble des ministres concernés à l’effet de prendre les mesures diligentes en vue de l’enlèvement des produits encore détenus par les producteurs.


Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani a affirmé devant les sénateurs membres de la Commission des affaires économiques et financières présidée par Koumoué Koffi Moïse ce jour à l'occasion de l'examen de deux projets de lois que l'Etat a octroyé sous forme de subvention plus de 45 milliards de FCFA qui sont déjà disponibles qui vont permettre d’acheter les produits de noix de cajou qui restent entre les mains des producteurs.


«Nous sommes venus présenter deux projets de loi. S’agissant de la commercialisation et de l’exportation illicite des produits agricoles, nous avons expliqué aux vénérables sénateurs les avancées notables dans le cadre de cette loi qui vont permettre de mettre fin à toutes aux pratiques illicites perpétrés par des exportateurs et commerçants véreux qui profitent de quelques contraintes dues aux frontières pour venir acheter notre produit sans recourir aux règles élémentaires qui veulent qu’on dispose d’un document avant de procéder à l’achat de produits, qui ne prennent pas la destination d’Abidjan et les sénateurs ont compris qu’il fallait prendre cette loi pour mettre fin à tous les trafics illicites qui se font en particulier dans le domaine de l’acajou ; même si les autres produits agricoles sont aussi concernés par le texte. Et nous avons également salué les dispositions qui ont été prises par le Chef de l'Etat pour que désormais le produit qui se trouve entre les mains des producteurs soit enlevé, » a expliqué, le ministre de l'Agriculture et du développement rural.


L’autre projet de loi qui a été examiné par les sénateurs, concerne d’une part la mise en place d’un cadre organique plus efficient qui permet désormais d’avoir deux structures différentes à savoir le Conseil d’administration essentiellement composé de l’Etat de Côte d’Ivoire et des producteurs et d’autre part d’un Conseil de consultation où il y a l’Etat de Côte d’Ivoire, également les multinationales et les producteurs.


 

«Pour nous lorsqu’il est question de débattre de la commercialisation du cacao il y a lieu que les ivoiriens se concertent entre eux et quand il s’agit de consultations qu’il y ait aussi des rencontres mais qui cette fois-ci soient élargies aux multinationales qui sont chargés d’acheter nos produits. Maintenant l’autre aspect qui est important c’est la commercialisation. Avant on procède par le système de vente par messagerie électronique ; et cette façon de vendre nos produits ne nous arrangeait pas puis que vous disposez dans la journée de deux moments à raison de 30 minutes par moment pour vendre vos produits. Que le prix à l’extérieur soit bon ou pas vous êtes tenu de vous conformer à cette exigence, » a ajouté, Kobenan Kouassi Adjoumani.


Selon lui, avec cette nouvelle loi, la Côte d'Ivoire a la possibilité de vendre ses produits par messagerie électronique soit d’utiliser d’autres procédés.


«Avec la messagerie électronique seulement nous n’avons pas la possibilité de connaître son interlocuteur avec qui vous interagissez. Donc les agents commerciaux du Conseil café cacao ne connaissent même pas avec qui ils sont entrain d’engager le processus d’achat. Maintenant nous pouvons connaitre le client qui achète notre cacao et l’une des innovations majeures c’est que nous ne sommes plus limités par le temps ; nous pouvons vendre nos produits selon notre bon vouloir. Si le marché est bon alors nous vendons le produit ; si le marché au niveau mondial n’est pas bon nous pouvons arrêter de vendre nos produits en attendant que des jours meilleurs arrivent pour que nous procédions à la vente des produits», a-t-il indiqué.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Le ministre reste convaincu qu’avec cette nouvelle procédure ce sont les producteurs qui s’en trouveront heureux et surtout avec le différentiel, le pays va pouvoir disposer de plus 500 milliards de FCFA qui iront directement aux producteurs.


 

«Cela est très important car le Président de la République a souhaité que ce soit 60% du prix Caf qui soit reversé aux producteurs ; avec le différentiel ça sera plus de 75% qui vont être octroyés à nos braves paysans. Et je crois que là-dessus les sénateurs ont été vraiment conciliants ils ont voté les deux projets de loi et nous repartons satisfait», a conclu Adjoumani.


Il faut noter que les deux projets de lois ont été adoptés par la Commission des affaires économiques et financières. L'un, à l'unanimité et l'autre à la majorité.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Economie
 
Facebook annonce l'ouverture d'un bureau à Lagos, au Nigéria
 
 
Facebook annonce l'ouverture d'un bureau à Lagos, au Nigéria
Economie
 
Côte d'Ivoire : Malgré la Covid-19, le FMI satisfait du déficit budgét...
 
 
Côte d'Ivoire : Malgré la Covid-19, le FMI satisfait du déficit budgétaire en dessous de 3%
Burkina Faso : Vers le renforcement des relations avec le Nigéria
Economie
Burkina Faso : Vers le renforcement des relations avec le Nigéria
Burkina Faso il y a 2 jours
 
Côte d'Ivoire : Économie, pour les Ivoiriens de la diaspora, signature de convention entre la CDC-CI une maison d'assurance
Economie
Côte d'Ivoire : Économie, pour les Ivoiriens de la diaspora, sign...
Côte d'Ivoire il y a 3 jours
 
Côte d'Ivoire : Face à  Hamed Bakayoko, le Patronat révèle : « Sur les 250 milliards promis aux entreprises seulement 15 milliards ont été injectés »
Economie
Côte d'Ivoire : Face à Hamed Bakayoko, le Patronat révèle : « Su...
Côte d'Ivoire il y a 3 jours
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Adjoumani annonce le décaissement de 45 milliards de FCFA sous forme de subventions pour l'achat des 106.600 tonnes d'anarcades entre les mains des producteurs
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
RHDPcontreFPI
Le salaire du KPAKPATOYA pour le Perroquet du RHDP est tombé...
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Une injection directe qui va certainement constituée une bouffée d'oxygène pour les économies locales... Bonne initiative... J'espère que les moyens de stockage sont bien adaptés et prêts à cet effet... On avance...
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Appel à la désobeisance civile, nouveau coup d'épée dans l'eau de l'opposition?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Recadré quasi à chaque sortie, Guillaume Soro devrait-il changer d'av...
 
2099
Oui
64%  
 
1040
Non
32%  
 
127
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement