Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Rencontre avec la mission CEDEAO-UA-ONU, l'opposition conditionne sa participation à la présidentielle si retrait du code électoral actuel
 

Côte d'Ivoire : Rencontre avec la mission CEDEAO-UA-ONU, l'opposition conditionne sa participation à la présidentielle si retrait du code électoral actuel

 
 
 
 15102 Vues
 
  8 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 06 octobre 2020 - 17:52

L’opposition ce mardi à Abidjan 


La mission tripartie de CEDEAO-UA-ONU a échangé ce mardi avec l’ensemble de l’opposition ivoirienne.


Selon la déclaration commune lue Par Georges Armand Ouégnin d’EDS, l’Opposition politique Ivoirienne salue la présence de la communauté internationale en terre ivoirienne et la remercie pour tous les efforts soutenus que vous déployez en faveur de la paix en Côte d’Ivoire.


Elle rappelle les violentes manifestations lors de son appel aux marches contre le troisième mandat d’Alassane Ouattara, la décision du Conseil Constitutionnel, qui n’a retenu que 04 candidats sur les quarante-quatre dossiers.


« Tout cela n’est pas de nature à rassurer les partis et groupements politiques de l’opposition ainsi que toutes les autres parties prenantes, sur la suite du processus électoral, notamment sur la capacité du juge Constitutionnel à proclamer des résultats sincères et conformes aux votes, à l’issue du scrutin présidentiel du 31 octobre 2020 », déplorent les opposants.


 Réitérant ses remerciements à la délégation conjointe de l’ONU/UA/CEDEAO/CE, l’Opposition ivoirienne tient à rappeler que si la Communauté internationale veut remettre la Côte d’Ivoire sur les rails de la démocratie que son aide soit franche, sincère et que celle-ci s’inscrive dans le respect de la Charte de l’Union Africaine et du Protocole A/SP1/12/01 sur la démocratie et la bonne gouvernance au protocole additionnel relatif au mécanisme de prévention, de gestion, de règlement des conflits, de maintien de la paix et de la sécurité de la CEDEAO.


 

L’Opposition ivoirienne rappelle qu’elle souhaite participer à l’élection du 31/10/2020 à la condition que le scrutin prenne en compte : Le retrait du Code électoral actuel; Le retrait de la candidature de Monsieur Alassane Dramane Ouattara à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, qui est au terme de son deuxième mandat, pour se conformer ainsi à la Constitution qui lui interdit de briguer un troisième mandat ;


La dissolution du Conseil Constitutionnel actuel en vue de la mise en place d'une juridiction véritablement impartiale et qui s'attache à dire le droit, rien que le droit ;


La dissolution de l'actuelle Commission Electorale Indépendante(CEI) en raison de son inféodation évidente au régime RHDP et la mise en place d'un organe électoral consensuel, véritablement indépendant et impartial, capable d'organiser des élections justes, transparentes et crédibles ;


L’audit international de la liste électorale issue de l’enrôlement de juin-juillet 2020 ;

La libération de tous les prisonniers politiques, civils et militaires ;


Le retour sécurisé de tous les exilés sur la terre de leurs ancêtres, conformément à l’article 22 de la Constitution avec à leur tête le Président Laurent Gbagbo, le Président Soro Kigbafori Guillaume, le Ministre Blé Goudé Charles et le Maire Akossi Bendjo Noël.


La création d’une Commission d’enquête internationale pour faire le point sur toutes les tueries et les exactions commises par le régime du RHDP.


 

En tout état de cause, l'Opposition politique ivoirienne dit qu’elle n'acceptera pas la violation de la Constitution de Côte d'Ivoire.


« L'opposition ivoirienne n'acceptera pas que soient organisées des élections déjà annoncées comme étant "bouclées, gérées et calées ", surtout que la CEI et le Conseil Constitutionnel ont donné un avant-goût édifiant du hold-up électoral en préparation. », relèvent les opposants à Ouattara qui paraissent peu près à le battre sur le terrain des urnes le 31 Octobre prochain dans une présidentielle sans réel enjeu depuis le décès d'Amadou Gon et les échecs à répétition des appels à marcher et à la désobéissance civile.


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  8 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Rencontre avec la mission CEDEAO-UA-ONU, l'opposition conditionne sa participation à la présidentielle si retrait du code électoral actuel
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
lasak
Du courage!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
couly
Étrangement le type de Rfi Pinto là de Rfi est toujours là dès qu'il s'agit des opposants mais jamais là pour constater les échecs de leurs appels à marcher ou à la désobéissance civile. Il doit recevoir des Fcfa de Bedié, lui au moins lolol
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
euh, dites moi, ceux là vivent en exil sur Mars ou au Pays? kiakiakia Ca doit être le désespoir je pense...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Energence2020
D'ici peu c'est vôtre bande là qui suppliera pour revenir au pays. À moins que vous ayez une seconde patrie comme la majorité de ceux qui militent dans vôtre secte..
 
 il y a 1 mois
Peace101
Ces clowns opposants.. Si vous croyez que cette mission est venue pour chanter votre refrain, continuez de rêver... Bande de minables... Le jour du jugement du 31 octobre approche... Le peuple va s'exprimer...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Will_Bill
Au lieu de simplement rapporter la déclaration de l'opposition, Il fallait que le journal#$@ y mette son commentaire partisan à deux balles...Koaci.com Yako
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mesmin Konin
Cher Bill, des messages sont censures lorsqu ils ne vont pas dans un certain sens quand des messages d insulteurs publiques apparaissent parcequ etant en soutien du sens, bon tout ca c est la faute a ceux qui n ont pas voulu paye les 1.07 euros par article, au moins ca aurait permis de conserver l impartialite lol....
 
 il y a 1 mois
YAIRAILON
Même si leurs revendications par surprise sont prises en compte,ils n'iront jamais aux élections car ils indiqueront d'autres conditions farfelues pour bloquer le pays.C'est le désordre qu'ils recherchent pour que la communauté internationale vienne à leur secours pour diriger encore le pays et mettre leurs volontés de vengeance, d'exclusion et de prévarication des richesses de la nation,c'est tout.Sinon tout le reste n'est que DISSERTATION ET ET DISTRACTION.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Création d'une crise dans la filière cacao pour réduire la possibilité d'une chute des cours en raison des effets de la crise du corona ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain...
 
2081
Oui
61%  
 
1212
Non
35%  
 
129
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement