Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Plaidoyer sur le genre et les dangers liés à la prolifération des armes légères et petit calibre dans les communautés frontalières
 

Côte d'Ivoire : Plaidoyer sur le genre et les dangers liés à la prolifération des armes légères et petit calibre dans les communautés frontalières

 
 
 
 1150 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 12 octobre 2020 - 17:13

L’atelier à Grand Bassam (Ph KOACI) 


Un atelier de plaidoyer axé sur le genre et les dangers liés à la prolifération des Armes Légères et de Petit Calibre (ALPC) s’est tenu du 7 au 10 octobre 2020 à Grand Bassam.


L’atelier visait de manière générale à favoriser la prise en compte de la dimension du genre dans la lutte contre la prolifération des Armées légères et de petit calibre dans les communautés frontalières.


De façon spécifique, la rencontre a été une séance d’explication des notions clés ; Il s’agissait de faire l’état des lieux de la prise en compte de la prolifération des Armées légères et de petit calibre en Côte d’Ivoire ; Indiquer le rôle des organisations féminines et des ONG qui travaillent sur le genre dans la sensibilisation sur les dangers liés à la détention illégale des ALPC.


 

A cette occasion le Représentant résident du PNUD en Côte d’Ivoire représenté par M.Assande Arsène, a indiqué que cet atelier devra contribuer à susciter et à nourrir les réflexions sur l’urgente et impérieuse nécessité de l’émergence d’un leadership féminin dans toutes les activités liées à la problématique globale des ALPC.


« Il s’inscrit dans la logique des appuis antérieurs du PNUD à la ComNat-ALPC et mérite qu’on y prête un intérêt particulier dans le contexte actuel de la Côte d’Ivoire...Le PNUD accompagne le gouvernement de Côte d’Ivoire depuis des années à lever tous les obstacles à l’émergence d’un leadership féminin dans tous les secteurs d’activités pour un développement humain harmonieux ... C’est donc naturellement que le PNUD s’est engagé à intégrer la problématique du genre non seulement dans tous ses programmes mais surtout à faire le plaidoyer pour une intégration accrue des femmes au sein des institutions et programmes sécuritaires », a relevé M. Assande .


Le Secrétaire général de la ComNat-ALPC, a rappelé qu’elle a initié une série d’actions en faveur de la promotion du genre dans les activités de lutte contre la prolifération des ALPC : Notamment l’organisation d’un atelier régional sur l’implication des femmes dans le contrôle des armes légères en 2017, la mise en place en 2018 , d’un cadre permanent d’échange avec les organisations féminines , notamment le Réseau des Femmes Journalistes et Professionnelles de la Communication de Côte d’Ivoire (REFJPCI).


« Comme vous le constater, cet atelier de plaidoyer axé sur le genre et les dangers liés à la prolifération des ALPC dans les communautés frontalières s’inscrit dans cette continuité... Nous estimons que pour assurer la sécurité de tous sans distinction de sexe , il est important que vous les leaders communautaires , les organisations de la société civile et les Organisations non Gouvernementales , puissiez intégrer la lutte contre la prolifération des ALPC dans vos activités », a souhaité M. Djokouéhi Léon, avant d’exprimer toute sa gratitude au PNUD, à la République Fédérale d’Allemagne pour son soutien constant à la mise en œuvre de la politique sécuritaire de la Côte d’Ivoire, notamment son appui technique et financier à la ComNatALPC.


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement