Mali Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Mali :  La CEDEAO venue s'assurer de l'envol de la transition
 

Mali : La CEDEAO venue s'assurer de l'envol de la transition

 
 
 
 1084 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 12 octobre 2020 - 08:34



Akufo-Addo et Bah N’daw (ph)


Le Président du gouvernement de transition au Mali, Bah N’daw, a présenté l’équipe transitoire dans son pays au Président en exercice de la CEDEAO, le ghanéen Nana Akufo-Addo, et lui a promis qu’ils vont œuvrer pour un retour à l’ordre constitutionnel dans un délai de 18 mois.


Cet engagement réitéré a été tenu hier dimanche à Bamako au Mali après une réunion entre le Président de la CEDEAO, Akufo-Addo, et le Président du gouvernement de transition N’daw. Le Président ghanéen s’est ensuite entretenu séparément avec le vice-président, le Colonel Assimi Goita, le Premier ministre, Moctar Ouane ainsi d’autres officiels du pays.


 

Cette visite fait suite à la levée des sanctions sur le Mali décidée par les chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO, le 05 octobre dernier, mais aussi pour s’assurer sur le terrain du démarrage effectif de la transition.


Avec l’échéance de 18 mois qui est fixée à la transition, le Président intérimaire N'daw a fait savoir au Président Akufo-Addo avoir nommé 25 ministres pour diriger les affaires et ce dans le but de ramener le pays à l’ordre démocratique et constitutionnel.  Les portefeuilles stratégiques dans le gouvernement tels que Défense, la Sécurité, l’Administration territoriale et la Réconciliation nationale sont confiés à des officiers de l’Armée.


De son coté, le Président Akufo-Addo a remercié le Président du gouvernement intérimaire du Mali pour leur décision de travailler main dans la main avec la CEDEAO afin de ramener le pays à un régime civil.

La nomination des membres de l’équipe de transition a permis la levée des sanctions imposées au Mali à la suite au putsch qui a renversé Ibrahim Boubacar Keïta (IBK).


Ajoutons que si des anciennes figures de proue du régime IBK ont été libérées, la question portant sur la dissolution de la junte telle qu’exigée par la CEDEAO reste en suspense.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement