Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bouaké, pour prévenir les conflits intercommunautaires,  Amadou Koné encourage la mise en place d'un comité de sensibilisation
 

Côte d'Ivoire : Bouaké, pour prévenir les conflits intercommunautaires, Amadou Koné encourage la mise en place d'un comité de sensibilisation

 
 
 
 1527 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 03 novembre 2020 - 20:51

Le ministre Amadou Koné s'adressant à l'assemblée (ph KOACI) 



Fils de la région du Gbêkê, le Ministre Amadou Koné s'insurge et prévient contre toute forme de violence à Bouaké. En effet, sur initiative du préfet de région de Gbêkê, préfet du département de Bouaké, Tuo Fozié et en présence du maire de Bouaké, Nicolas Djibo ainsi que des grands commandements militaires, le Ministre des Transports a échangé, ce mardi 03 novembre à la préfecture de région avec plus de 200 chefs de villages et de communautés vivant dans la capitale de Gbêkê.


Au menu des échanges, la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble, en vue d'épargner Bouaké et ses localités environnantes, des violences et autres dérives enregistrées ces jours-ci dans certaines villes du pays.


À cette occasion, l'émissaire du gouvernement, a interpellé les gardiens de la tradition, sur les rumeurs d'attaques qui circulent depuis quelques temps dans le pays. « Faites attention aux réseaux sociaux et tout ce qui se raconte sur internet », a-t-il insisté au cours de cette rencontre. Selon Amadou Koné, il y a des personnes tapies dans l'ombre, qui activent le feu sur les réseaux sociaux et par des sms, dans le seul but de voir le pays en flammes.


« Ils ont échoué dans toutes les tentatives de déstabilisation qu'ils mènent depuis des années. Maintenant, ils veulent nous amener vers des conflits intercommunautaires, en nous montant les uns contre les autres.» a expliqué le Ministre Amadou Koné, tout en rassurant que ces fauteurs de trouble seront bientôt identifiés, arrêtés et traduits devant la justice.


 

Il a donc appelé les chefs de villages et les chefs de communautés vivant à Bouaké, à redoubler de vigilance, afin de dénoncer et faire barrage à toute action visant à troubler la quiétude des braves populations de la capitale de Gbêkê.


« Ensemble, nous devons mettre tout en oeuvre pour maintenir la paix et la cohésion sociale dans notre ville qui a tant souffert des années de crises qu'a connues la Côte d'Ivoire. Notre seul intérêt ici, c'est qu'il n'y ait plus de perte en vie humaine. Parce qu'une personne qui meurt, qu'il soit Senoufo, Mahouka, Baoulé ou Yacouba, c'est toute la ville voire la région qui est endeuillée.» a insisté Amadou Koné, avant d'encourager la mise en place, sous la supervision des autorités administratives locales, d'un comité de sensibilisation qui regroupera les chefs traditionnels et les représentants des différentes communautés. Celle-ci aura pour mission, de sillonner les villages et quartiers du département de Bouaké pour parler de paix, de stabilité et de cohésion sociale.


« Allez dire aux parents, dans les villages et dans les quartiers que personne ne va aller tomber sur quelqu'un. Et que tout ce qui se raconte n'est que de la manipulation. Car le seul combat qui vaille est celui du développement de la région favorable à l'épanouissement de la population.» a-t-il engagé. 


Message renchéri par le Préfet de région, Préfet du département de Bouaké, qui a promis, en accord avec les chefs de villages et chefs de communautés, mettre en place très rapidement cette mission de sensibilisation.


 

Intervenant à leur tour, le chef de canton Nanan N'Goran Koffi Il et le chef des communautés Ben Diomandé, ont salué l'initiative du gouvernement et l'engagement personnel du Ministre Amadou Koné dans les actions de maintien de la paix et de la cohésion dans le département de Bouaké.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bouaké, pour prévenir les conflits intercommunautaires, Amadou Koné encourage la mise en place d'un comité de sensibilisation
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement