Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Violences post-électorales, Sa majesté Nanan Amon Tanoë déplore que les jeunes aient tendance à croire en un idéal
 

Côte d'Ivoire : Violences post-électorales, Sa majesté Nanan Amon Tanoë déplore que les jeunes aient tendance à croire en un idéal

 
 
 
 6878 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 17 novembre 2020 - 12:14

Sa majesté Nanan Amon Tanoë


Après la présidentielle du 31 octobre dernier, le président de la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, critiquée voire suspectée, à l'image d'autres cadres Akan du ou proches du pouvoir, après un silence observé alors que les violences frappaient le Pays et les zones d'où ils sont originaires, Sa majesté Nanan Amon Tanoë a entrepris d’une tournée de sensibilisation sur la cohésion sociale, et le dialogue intercommunautaire.


Après Bonoua, Sikensi, Ebimpé, le Roi de Grand Bassam a échangé avec la jeunesse de Gagnoa, comme rapporté par un confrère sur place.


Selon les informations rapportées, il a déploré que les jeunes aient tendance à "croire en un idéal."


 

Ils sont convaincus que les discours enflammés de leurs leaders, auxquels ils adhèrent, vont demeurer des « vérités permanentes et définitives », a indiqué sa Majesté.


Nanan Amon Tanoë a relevé que leurs leaders, qui « semblent se mépriser au plus haut point », sont en réalité des amis, se connaissent, se parlent soit directement, soit par personnes interposées et demeurent en contact permanent.


Et c’est lorsque leurs contradictions atteignent des pics, qu’ils conviennent qu’il faut faire baisser la tension, et se retrouvent à dialoguer, a-t-il fait observer. Enfin le Roi a invité la jeunesse du Gôh à la "réserve et à la retenue".

 

Selon le bilan officiel, les affrontements intercommunautaires qui ont découlé de la contestation de la candidature du président , Alassane Ouattara , ont fait état de, 85 morts et 484 blessés au total dont 34 morts avant le scrutin, 20 le jour du vote et 31 après l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.


La Chambre Nationale des Rois et Chefs Traditionnels de Côte d’Ivoire a été créé sous la Loi n°2014-428 du 14 juillet 2014 et a pour objet de déterminer le statut des Rois et Chefs traditionnels.


La Chambre nationale des Rois et Chefs traditionnels est l’Institution regroupant tous les Rois et Chefs traditionnels de Côte d’Ivoire. Elle est chargée notamment: de la valorisation des us et coutumes ; de la promotion des idéaux de paix, de développement et de cohésion sociale ; du règlement non juridictionnel des conflits dans les villages et entre les communautés. Article 175 de la Constitution Ivoirienne.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Violences post-électorales, Sa majesté Nanan Amon Tanoë déplore que les jeunes aient tendance à croire en un idéal
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
Une bande d'hypocrites ! Vous avez tentez un coup et vous êtes tous tus au cas où votre coup aurait marché ! Ministre, DG et autres cadres étaient dans le coup, maintenant que vous voyez que ça n'a pas marché, vous réapparaissez comme si de rien n'était en osant j'en suis sûr faire des courbettes à Ouattara hein !
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
Les complices de la violence qui jouent aux médecins après la mort pssssssss
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Paroles de sa Majesté... Jeunes naïfs et idiots vous voulez dire... Un jeune peut croire en un idéal mais mais quand les tenants de cette ligne dure eux-mêmes s'enfuient il faut être intelligents pour comprendre que ce n'est certainement pas la bonne voie... On observe...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
Ces jeunes que vous même vous avez instrumentalisé en leur donnant des mots d'ordre, ne venez pas nous blaguer, pardon.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement