Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Après le rejet de leurs candidatures, ce que l'avocat de Katinan et Damana Pickass exige du Conseil Constitutionnel
 

Côte d'Ivoire : Après le rejet de leurs candidatures, ce que l'avocat de Katinan et Damana Pickass exige du Conseil Constitutionnel

 
 
 
 5605 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 16 février 2021 - 11:58

La Commission Electorale Indépendante (CEI) a rejeté les candidatures de Justin Katinan Koné et celle de Damana Pickass aux élections législatives du 06 mars prochain.


Elle a justifié que c'est « pour défaut de preuve de leur résidence continue en Côte d’Ivoire ». Au soutien de sa décision, la CEI avance l’argument selon lequel les certificats de résidence que nous avons produits, à l’instar de tous les candidats à l’appui de notre demande de candidature, ne mentionnent pas que nous avons résidé en Côte d’Ivoire de façon continue les 5 dernières années comme le prescrit l’article 71 du code électoral « alors qu’ils sont notoirement reconnus comme résidant à l’étranger ; qu'invités à fournir des compléments d’informations par courriers N. 021 et 022 en date du 27 janvier2021, ils n’ont pu ni produire les justificatifs complémentaires attestant de leur résidence continue en Côte d’Ivoire, durant les cinq années précédant les élections, ni faire la preuve que leur sont applicables les exceptions permettant de déroger à cette prescription légale ».


S’estimant lésés dans leurs droits, ils annoncent avons exercé, par l’entremise de leur avocat, maître Louis Métan, un recours en annulation de la décision de rejet de leurs candidatures par la CEI devant le Conseil constitutionnel. 


 « Le droit de contester une éligibilité à l’élection des députés à l’Assemblée nationale appartient à tout électeur dans le délai de huit jours à compter de la date de publication de la liste provisoire des candidats par la Commission chargée des élections ». La publication de la liste par la CEI a eu lieu le 31 janvier 2021, le délai de contestation s’achevait le 10 février 2021 en tenant compte des délais francs », expliquent-ils.

 

A ce stade, ils notent que le  Conseil Constitutionnel, a perdu son pouvoir d’appréciation.


 

« Il constatera la double forclusion et se soumettra au verdict de la loi qui lui impose de nous considérer tout simplement comme candidats au scrutin du 6 mars 2021. Ce sont les exigences de l’Etat de droit que nous appelons tous de nos vœux. Aussi notre conseil a-t-il demandé, le vendredi 12 février 2021, au Conseil constitutionnel de prendre acte de nos candidatures et d’en instruire l’enregistrement à la CEI. Sur ces faits, nous nous considérons comme les candidats à l’élection législative du 6 mars 2021 respectivement à Port-Bouët et à Marcory et agiront désormais en qualités », soutiennent Koné Katinan et Damana Pickass.



Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Après le rejet de leurs candidatures, ce que l'avocat de Katinan et Damana Pickass exige du Conseil Constitutionnel
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Zezeto
lol
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Nous@dabord
Vous aussiiiiii… et surtout Damana Adia Pickass dans affaire élections de Éburnie ???? Éburnie entier dit NOOOOONNNNNN
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
looooooooooooooooooooooooooooooooooooooool j'ai mal au ventre !!!!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Forotoba
C'est vraiment une foutaise
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
ces mecs me font rire deh ils se croient au temps ou ils jouissaient des faiblesses de koudou empêtré dans palabres de ces deux gos lol.continueez de rever les enfants le monde est a genoux devant vous lol
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Riressssss... Sans blagues, ces animaux frontistes "exigent"... Han... Vraiment, ces sauvages-là du sauvage in chief gbagba sont incorrigibles... Ko exigent...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Mariatou Koné hérite du ministère aux 1000 milliards, coup dur pour Kandia Camara ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pour son premier Gouvernement, Patrick Achi a t-til eu les coudées fr...
 
1231
Oui
33%  
 
2363
Non
64%  
 
110
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement