Mali Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Mali : La cour d'assise met un terme au procès de l'ex-putschiste Amadou Sanogo sans verdict
 

Mali : La cour d'assise met un terme au procès de l'ex-putschiste Amadou Sanogo sans verdict

 
 
 
 4011 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 15 mars 2021 - 14:04

Amadou Haya Sanogo



Le chef de l'ex-junte malienne Amadou Haya Sanogo ne sera pas jugé, ainsi en a décidé la cour d'assises de Bamako ce lundi.


Le général malien Amadou Sanogo, meneur d'un coup d'Etat en 2012 était jugé pour l'enlèvement et l'assassinat de 21 membres d'une unité d'élite, les Bérets rouges.


Ce lundi, la cour d'assises de Bamako a mis un terme au procès sans verdict.


 

« Sur la base de la loi d’entente et le protocole d’accord signé entre le gouvernement de la République et les victimes, la cour ordonne que l’action soit éteinte contre les inculpés, qu’ils soient immédiatement libérés si aucune autre charge n’est retenue contre eux », a indiqué le président de la cour Gaoussou Sanou.


Dans cette affaire, les accusés dont le général Sanogo, avaient déjà été libérés en janvier 2020 après six ans de détention.


Le président de la Commission nationale des droits de l'Homme s’est insurgé contre cette décision de la cour, estimant que le procès devait aller jusqu’au bout.


« Une loi d'entente nationale ne peut pas être invoquée pour assurer l'impunité » a-t-il dit.


 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Mali : La cour d'assise met un terme au procès de l'ex-putschiste Amadou Sanogo sans verdict
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Non, non et non... Putain... Dommage et les nègres fobt tout à l'envers. Cette décision compromet gravement l'appareil judiciaire. La justice ne peut prendre une telle décision sur la base d'un accord d'entente. La justice doit se baser uniquement sur les charges et faits imputés et preuves des parties pour condamner ou relaxer. Maintenant, c'est le président qui a droit de gracier sur la base d'accord d'entente etc... Ce n'est pas le rôle de la justice.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter