Burkina Faso Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Mariage militaire, la hiérarchie interdit le   « bizutage »  du conjoint civil
 

Burkina Faso : Mariage militaire, la hiérarchie interdit le « bizutage » du conjoint civil

 
 
 
 2783 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 03 juin 2021 - 14:14


Le Chef d’Etat-major Général des armées du Burkina Faso, le général Moïse Miningou, à dans une note de service publiée ce jeudi, interdit toutes forme de bizutage ou pratique assimilable à des sévices lors des mariages du personnel des forces armées nationales.


" Il a été constaté de façon récurrentes des pratiques assimilables à des sévices lors des mariages du personnel des forces armées nationales. Ces traitements humiliants sont contraires à l'éthique militaire, fondée sur le respect mutuel, la courtoisie, la fraternité, la cohesion et la solidarité. Ils constituent une atteinte à la dignité des victimes et perturbent la convivialité", a écrit le général Miningou.


Selon lui," malgré la nocivité de ses pratiques sur la culture militaire et l'interpellation de la hiérarchie sur la question, ces excès perdurent" dans les rangs de l'armée, alors que "ces traditions avaient pour but d'imprégner symboliquement le conjoint civil de la vie militaire, et de cultiver l'unité du couplé face aux vicissitudes de la vie".


 

Aussi, a-t-il décidé que "toute pratique qui entache les mariages militaires est interdite"


Le Général Moïse Minoungou a invité chefs militaires, paramilitaires et les chefs de garnisons à veiller au respect de ces dispositions à travers des contrôles pour faire cesser tout excès constaté.


Les scènes de bizutage, généralement de la femme, sont courants au Burkina Faso où la tradition est bien ancrée dans plusieurs corps de métiers, lors des mariages où fiançailles du couple.


Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso : Mariage militaire, la hiérarchie interdit le « bizutage » du conjoint civil
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Scandale du stade de Yamoussoukro, ADO doit il remplacer le ministre des sports Danho Paulin ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Multiplication des clubs de soutien, jeu risqué pour Patrick Achi ?
 
2338
Oui
70%  
 
910
Non
27%  
 
91
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement