Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Diabo, primant les meilleurs élèves de son canton, le DG du trésor crache ses vérités aux cadres de sa circonscription
 

Côte d'Ivoire : Diabo, primant les meilleurs élèves de son canton, le DG du trésor crache ses vérités aux cadres de sa circonscription

 
 
 
 5855 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 27 juin 2021 - 13:11

Des élèves primés assistant à la cérémonie (ph KOACI) 



322 élèves, sélectionnés parmi les meilleurs de chaque classe du primaire et du secondaire des différents établissements publics et privés de la Sous-préfecture de Diabo-Languibonou, ont été primés. C'était à l'occasion de la célébration de l’excellence dans le Gblo, une initiative de l'Union des Élèves et Étudiants Gblo Diabo-Languibonou (UE Gblo). À cet effet, le foyer des jeunes de Diabo à servi de cadre pour cette journée de récompense des meilleurs apprenants.


Par ailleurs, elle vise à inculquer de bonnes valeurs éducatives aux élèves, un acharnement au travail et surtout du travail bien fait puis de l’esprit de compétitivité. Cette action, selon ses initiateurs, s’inscrit également dans la préparation des élites de demain pour le développement continu du canton Gblo.


 

Estelle Kouamé, présidente de l'UE Gblo a traduit sa fierté d'appartenir au Gblo, démontrant par la même occasion sa reconnaissance à l’endroit du parrain de la cérémonie, le DG du trésor et de la comptabilité publique et du premier magistrat de la commune Koumoin René pour les efforts consentis, dans l'objectif de redorer le blason de l’école ivoirienne en générale et de Diabo-Languibonou en particulier. Ceci, comme le souhaite Estelle Kouamé, « pour que le Gblo soit le réservoir des cadres de la Côte d’Ivoire.»


Parrain de cette journée d'excellence, le DG du trésor Assahoré Konan Jacques a fait un bref tour d'horizon de son parcours scolaire loin des siens. «

L’excellence, c’est ce qui me permet moi, aujourd’hui, d’être devant vous. Moi, fils de paysan qui ne devrait pas aller à l’école (…) J’ai eu ce poste de DG du Trésor par appel à candidature, c’est-à-dire par concours. J’ai fait mes études à Sinfra sous la tutelle d’autres langues. Je ne trie personne, je reçois et j’aide tout le monde.


Les élèves, c’est à cause de vous que nous sommes là. Les parents sont dans la souffrance, ce n’est pas vraiment facile de s’occuper de vos études. Mais ils font des efforts pour vous scolariser. Donc, prenez les études au sérieux et ne vous amusez pas avec. C’est par les études que l’on pourra vaincre la misère, la pauvreté, l’ignorance de peur qu’elles ne se transmettent pas aux générations futures (...) J'ai vu l'école de N'Gattakofikro, ça me fait honte d'en parler parler parce que je suis Gblo. Dans ces écoles là, il y a des instituteurs qui enseignent. Nous allons faire bientôt une tournée pour faire l'état des lieux du système éducatif et de la santé. Dans notre région il ne devrait plus avoir d'écoles boutiques. Écoles comme ce qu'on a vu.


Je lance un appel aux cadres. Quand on dit qu'on fait de la politique, c'est pour arranger nos parents. Quand on voit ce genre de situation on ne doit pas se taire, on met nos efforts ensemble quand on voit ces écoles comme ça, on fait tout pour corriger. C'est ça la politique.


À Estelle, quant il s'agira de promouvoir l'excellence, elle m'aura à ses côtés...» a déclaré devant ces centaines d'élèves, l'honorable Assahoré Konan Jacques, appelé affectueusement dans son canton JAK, promettant de réunir tous les fils et filles du Gblo pour le développement de leur sous-préfecture.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Diabo, primant les meilleurs élèves de son canton, le DG du trésor crache ses vérités aux cadres de sa circonscription
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement