Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : La cour européenne des droits de l'homme suspend l'extradition  de François Compaore
 

Burkina Faso : La cour européenne des droits de l'homme suspend l'extradition de François Compaore

 
 
 
 5509 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 06 août 2021 - 17:51

Paul François COMPAORE


La cour européenne des droits de l’homme a suspendu ce vendredi l’extradition de François Compaore, décidé par la justice française où le frère cadet de l’ancien président Blaise Compaore a été interpellé dans le cadre de l’affaire de l’assassinat du journaliste d’investigation Norbert Zongo et de ses trois compagnons en 1998.


« Ce vendredi 6 août 2021 à 14 h 00, Paul François COMPAORE a obtenu de la Cour européenne des droits de l’homme que la mesure d’extradition vers le Burkina Faso dont il faisait l’objet ne soit pas mise à exécution », ont écrit ses avocats le Bâtonnier Pierre-Olivier Sur et François-Henri Briard, dans un communiqué dont Koaci a obtenu copie.


« La Cour a mis en demeure le gouvernement français de ne pas procéder à cette extradition tant que la procédure européenne serait pendante », poursuit le communiqué.


 

Les conseils de Paul François COMPAORE et leurs équipes, qui « se sont battus à ses côtés et avec son épouse pendant quatre années, rendent hommage avec émotion à cette décision indépendante et impartiale ».


Selon les avocats, « la position de la Cour, qui protège désormais Paul François COMPAORE des traitements inhumains et dégradants auxquels il était exposé et lui assure un procès équitable, contredit avec éclat les déclarations du Président de la République française, l’avis de la Cour d’appel de Paris, l’arrêt de la Cour de cassation et l’arrêt du Conseil d’Etat français, qui étaient hélas unanimes pour approuver cette mesure d’extradition ».


En rappel, la justice burkinabé a émis un mandat d’arrêt contre François Compaore en tant que témoin assisté dans l’affaire de l’assassinat du journaliste Norbert Zongo, tué avec trois de ses compagnons en 1998, alors qu’il enquêtait sur la disparition du chauffeur de François Compaore.


Le dossier qui avait été classé sous le régime de son frère aîné Blaise Compaore a été rouvert à la faveur de l’insurrection populaire.


Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Burkina Faso : La cour européenne des droits de l'homme suspend l'extradition de François Compaore
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Babili
Puaahhhh voilà encore une fois toute l’Afrique par le biais du Burkina Faso vient de se faire enfantilliser voire refuser d’humanité par les criminels-méchants-impérialistes toubabs.J’imagine que le réseau compaore fonctionne toujours malgré sa mise à l’écart du pouvoir burkinabé sans doute ce qui explique un autre fait le massacre des populations par un terrorisme fictif qui ne revendique rien si ce n’est en silence pour se venger sur un peuple qui osa chasser le minable dictateur. En tout cas raison de croire que tant que ces demi- messieurs de Blaise et François compaore( s) seront toujours dans la nature libre, le Burkina continuera d’enterrer ses filles et fils sauvagement exécutés par des hommes à motos. Chuaannn ohhhhh l’Africain tu n’as pas honte de toi? Quand seras tu humain? Quand accèderas tu à l’humanité???? Imaginez ,une seconde entre temps un couple criminel belge qui ce cachait en Côte d’Ivoire, que la cour africaine refusa leur extradition vers la Belgique. Que ce serait il passé? Chuaannn les mêmes défenseurs de soient disant droits humains et de justice se sont les mêmes défenseurs des criminels parceque les crimes de ces derniers sont les leurs et que les petits negres n’étaient que simples exécutants. Une décision honteuse, cruelle et inhumaine. J’espère que cour contre cour la cour africaine se proncera en prenant honteusement au moins acte à défaut de condamner ou de protester vigoureusement et respectueusement. Puaahhhh quelle honte pour la cour européenne.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Tout en sachant qu'il ne le peut pas en raison de sa condamnation, Gbagbo annonce qu'il pourrait être candidat en 2025 pour faire pression?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Gbagbo crée son parti et se hisse à la tête, un rendez vous raté pour...
 
2351
Oui
48%  
 
2458
Non
50%  
 
125
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement