Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Nouveau Parti annoncé par Gbagbo, une rupture désormais inévitable avec Simone ? Voici des proches de l'ex-première dame écartés des groupes des travaux
 

Côte d'Ivoire : Nouveau Parti annoncé par Gbagbo, une rupture désormais inévitable avec Simone ? Voici des proches de l'ex-première dame écartés des groupes des travaux

 
 
 
 12194 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 09 septembre 2021 - 14:02

Simone Gbagbo


L'ancienne première dame avait jusque-là gardé le silence quant aux manœuvres qui visaient inévitablement à l'écarter des décisions de la création de la nouvelle formation politique demandé le 9 août dernier par Gbagbo.


Simone Gbagbo qui voulait aller jusqu'au bout de l'affaire avec ses désormais futurs ex-camarades du Parti est de plus en plus mis en marge des activités liées aux actions politiques de Laurent Gbagbo, son futur-ancien époux (procédure de divorce en cours ndlr).


L'ancienne députée d'Abobo qui a été surprise selon des indiscrétions de la décision de Laurent Gbagbo de créer une nouvelle formation politique, avait mal digéré cette initiative personnelle dont elle n'avait pas été associée.


La goutte d'eau qui semble avoir débordé le vase fut celle de la publication d'Assoa Adou de la liste des membres des commissions et groupes de réflexion pour la création de la nouvelle formation politique.


N'ayant pas été associée, Simone Gbagbo a été surprise, selon elle, par la publication d'une liste sur Internet.


 

Une initiative que l'ancienne première dame n'a pas du tout apprécié au point de la dénoncer via un communiqué de presse transmis.


Sauf que Simone Gbagbo, co-fondatrice du Front populaire ivoirien (Fpi) avec son futur ex-mari, désormais officiellement affiché avec Nadiani Bamba, ne semble pas être la seule dans ce cas.


Des personnes qui lui sont proches ont été purement et simplement écartées des travaux du futur congrès constitutif de la nouvelle formation politique annoncée par Gbagbo.


Parmi ces personnalités mises à l’écart, le journaliste César Etou, réputé être proche de Simone Gbagbo.


L'ancien ministre Lazare Koffi Koffi, lui est très prolixe a été également mis sur la sélecte. L'homme n'est nullement pris en compte dans les travaux de création du nouveau Parti politique de Gbagbo.


 

Richard Secré Kouamé, ancien ministre du tourisme et de l’artisanat et l'ex ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Thomas N'guessan Yao tous les deux proches de Simone Gbagbo n'ont pas été également pris en compte sur la liste publiée par Assoa Adou.


Rodel Dosso Charles, Innocent Youté, pourtant présent à Mama lors de la rencontre entre Gbagbo et les wê, Maurice Lorougnon, Corentin Akpa, directeur de cabinet de Simone Gbagbo, tous les quatre proches de Simone Gbagbo ont royalement été ignorés des travaux du futur congrès constitutif d'octobre prochain.


Reste à savoir si Simone Gbagbo qui fait désormais front à ses "anciens camarades" va pousser le bouchon jusqu'à la rupture, elle et ses proches avec les "Gbagbo ou rien".


Jean Chrésus, Abidjan  


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Nouveau Parti annoncé par Gbagbo, une rupture désormais inévitable avec Simone ? Voici des proches de l'ex-première dame écartés des groupes des travaux
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
le cirque continue vraiment ca fait pitié , pardon koaci y'a des chantiers partout pour la joie et le progres des ivoiririens c'est mieux franchement de parler des ces benefices lol sinon leurs comedies la vraiment ca fait pitie lol
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
on a qu'a donné le pouvoir a ce couple de sorcier qui vont rien faire d'autre pour le pays que faire palabre comme ils savent uniquement faire , @Marius faut la prendre comme femme elle cherche un nouveau seka seka toi aussi le digne pompier faut l'aider lol !!!!
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Oh ! Moi je préfère ce type de femme, caractérielle, intelligente et libre. Pas cette djandjou de la République.
 
 il y a 1 an
Zezeto
Marius est un poussé démarré comme Laurent bamba né gbagbo.
 
 il y a 1 an
@Marius
@zozo-to, demande à ta djandjou de pondeuse, elle te dira que je fais ça mieux que ton géniteur
 
 il y a 1 an
plumebleu
TOUT LE MONDE NE PEUT PAS ETRE DU COMITE DE REFLEXION. Jean Chrésus, TU N'AS PAS FAIT CAS DE MICHEL GBAGBO ET AUTRES. QUELLE EST DONC TON INTENTION? CE NE SONT QUE DES ORGANES TEMPORAIRES QUI DISPARAITRONT AU SOIR DU CONGRES. POURQUOI DONC DES POLEMIQUES INUTILES ET CHERCHER A TOUT PRIX DES BOUC-EMISSAIRES? SI POUR CELA SIMONE VEUT S'EN ALLER, C'EST QU'ELLE N'A RIEN COMPRIS A MOINS QU'IL Y EST UN AUTRE AGENDA. SINON JE NE COMPRENDS ABSOLUMENT RIEN.DANS TOUS LES CAS, LES DIFFERENTS ORGANES DU PARTI SERONT MIS SUR PIEDS ET NOUS COMPRENDRONS MIEUX, MAIS POUR L'INSTANT RESTEZ SEREINS SVP CAR VOUS NOUS FATIGUEZ A LA FIN!!!!!
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
plumebleu
Ces plaintes inutiles répondent à quelle stratégie au juste si ce n'est pour fragiliser. Nous ne voulons plus de ceux qui rament à contre-courant. Tous les problèmes doivent être réglés en interne, à défaut, c’est qu’il n’y a plus de confiance et donc c’est mieux que ceux qui veulent partir s’en aillent point barre. Y’a quoi au juste ? tout le monde ne peut faire partie d’un comité restreint de réflexion. Et nous autres alors qui mourront et qui sacrifions nos vies pour le combat, quel est donc notre place dans ce comité parce qu’il faut que nous y soyons aussi parce que nous sommes tous des combattants même si nous sommes anonymes ? merde alors !!!!!
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter