Burkina Faso Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : l'ONU inquiet de la poursuite de la détérioration de la situation sécuritaire
 

Burkina Faso : l'ONU inquiet de la poursuite de la détérioration de la situation sécuritaire

 
 
 
 2072 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 01 octobre 2021 - 21:37


Le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) s’est inquiété, jeudi, de la poursuite de la détérioration de la situation sécuritaire dans la « zone des trois frontières », l’épicentre des violences au Sahel.


« Le contexte humanitaire dans la zone transfrontalière entre le Burkina Faso, le Mali et le Niger continue de se détériorer », a indiqué l’OCHA dans son dernier bulletin humanitaire. 


Selon l’ONU, les tendances sécuritaires montrent une augmentation continue du nombre d’incidents dans la région.


Depuis le début de l’année, les organismes humanitaires ont recensé au moins 292 incidents ayant causé la mort de 650 personnes. Et cette violence a « de graves répercussions sur les moyens de subsistance fragiles et la capacité des personnes à subvenir à leurs besoins ».


Selon l’OCHA, cette insécurité qui met à rude épreuve des services sociaux de base déjà faibles, a occasionné 2,4 millions de déplacés internes au Sahel central dont 1,42 million au Burkina Faso.


Au pays des hommes intègres seulement, l’un des pays les plus touchés par ces mouvements de populations, les régions du Centre-Nord, du Sahel, de l’Est et du Nord restent les plus affectées. Elles comptent à elles seules près de 1,42 million de déplacés internes.


 

 Selon l’Agence de l’ONU pour les réfugiés, il s’agit d’une augmentation de 4 % par rapport à juillet 2021.


« Les déplacements à grande échelle ont un fort impact sur les ressources naturelles rares, avec des conséquences négatives tant sur les populations déplacées que sur les communautés d’accueil, renforçant le risque de mise en péril de la cohésion sociale », souligne l’Agence onusienne. 


De son côté, le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) note que la sécuritaire a continué de se détériorer au Burkina Faso. Cette détérioration est marquée par « des menaces et des actes d’intimidation, le pillage de biens, notamment de bétail, l’utilisation d’engins explosifs improvisés (EEI) et des enlèvements ciblés suivis de meurtres de civils ».


Dans l’ensemble, le HCR a constaté au cours du mois d’août, « une intensification des attaques des groupes armés contre les Forces de défense et de sécurité (FDS) du gouvernement ». 


« L’exemple le plus marquant est l’attaque sur la route d’Arbinda, dans la région du Sahel, le 18 août, par des groupes armés contre un convoi de FDS et de civils, qui a fait plus de 30 morts et 19 blessés parmi les civils et plus de 14 morts parmi les FDS », souligne le HCR dans un rapport de situation daté du 22 septembre 2021.


 

Même si la situation reste volatile, l’Agence onusienne poursuit tout de même ses opérations au Burkina Faso.


« Malgré les difficultés d’accès dans certaines zones du pays, notamment dans les régions de l’Est, du Sahel, du Centre-Nord, du Nord et de la Boucle du Mouhoun », conclut le HCR.


Selon l’ONU, 5,2 millions de personnes sont en insécurité alimentaire aiguë.


Dans ces conditions, l’aide humanitaire est essentielle pour 10,8 millions de personnes. Cependant, seuls 22 % des fonds nécessaires à la réponse ont été reçus.


Boa, Ouagadougou 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Municipales 2023 au Plateau, Sawegnon peut il avoir des chances face à Ehouo ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : La Russie réussira-t-elle à manipuler les ivoiriens contre la France...
 
2201
Oui
33%  
 
4431
Non
65%  
 
138
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Burkina Faso : l'ONU inquiet de la poursuite de la détérioration de la situation sécuritaire
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Babili
Quand on a un président dormeur a quoi peut on s’attendre?????
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter