Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire:    Une institutrice accusée d'avoir aidé des élèves, le juge « corrige »  le ministère de l'Education nationale
 

Côte d'Ivoire: Une institutrice accusée d'avoir aidé des élèves, le juge « corrige » le ministère de l'Education nationale

 
 
 
 12403 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 09 novembre 2021 - 23:56



La sentence est tombée hier dans l’affaire de l’institutrice Lingané Nahina accusée d’avoir commis des actes de fraude au bénéfice des élèves, lors de l’examen du BEPC session 2021. C’était devenu un feuilleton sans fin qui se termine dans la petite salle du tribunal de première instance du Plateau. 


Statuant contradictoirement en matière de flagrance, le juge du tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau a déclaré non coupable Lingané Nahina aujourd'hui au cours d'une audience publique.


En conséquence, celle-ci a été relaxée. Lingané Nahina était accusée d’avoir donné des coups de pouce à des candidats lors de l’examen du BEPC. L'enseignante âgée de 30 ans, avait effectivement surveillé l’épreuve de la dictée le 14 juin dernier au centre d’examen Epp Labat A, à Wiliamwille, à Abidjan.


 

Mais, aujourd'hui, Touré Adama, représentant de la Direction des examens et concours (DECO) a plaidé sans pouvoir faire la preuve de cette fraude.


Le dossier a été déclaré vide. D’ailleurs, 5 candidats sur les 29 élèves ont eu la moyenne à la dictée incriminée. Difficile de ne pas parler d’une affaire ridicule. C'est surtout le supplice sans fin pour ces pauvres enfants âgés de13 à 14 ans.


Le juge ayant conclu à l’innocence de la dame mise en cause, cela signifie que les enfants sont davantage innocents.


Malheureusement, ce sont eux qui boivent le calice jusqu’à la lie. Aujourd'hui, ils étaient à la barre pour leurs témoignages. Succédant à des délinquants notoires.


 

Auparavant, ils avaient été interrogés le jeudi 28 octobre dernier au 1er arrondissement du Plateau où l'institutrice a été entendue.


Et ils ne sont pas à la fin de leur angoisse, car il reste à savoir ce que décidera désormais la DECO.


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Une institutrice accusée d'avoir aidé des élèves, le juge « corrige » le ministère de l'Education nationale
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
@Marius
Vraiment ridicule toute cette histoire où ces élèves, traités comme des criminels, sortiront de là, traumatisés. Maintenant, que fera le ministère de l'éducation nationale pour ces enfants recalés au BEPC par la seule faute du représentant de la DECO, M. Touré Adama ? Certainement, un zélé qui avait déjà anticipé sur le prix de l'excellence pour la lutte contre la corruption (bientôt, on assistera à la délation et a la suspicion dans l'administration publique). Les parents de ces enfants devraient d'ailleurs porter plainte contre le ministère de l'éducation nationale.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Burkina Faso : Roch Kaboré vous apparait-il comme un Président faible?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Football, la CAN 2021 vous interesse-t-elle ?
 
3132
Oui
61%  
 
1935
Non
37%  
 
109
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter