Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Mé, Agnès Monnet lance le Plan de développement local de la commune d'Agou et déplore le non-respect de l'application du taux d'allocation recommandé par l'UEOMA qui est de 20%
 

Côte d'Ivoire : Mé, Agnès Monnet lance le Plan de développement local de la commune d'Agou et déplore le non-respect de l'application du taux d'allocation recommandé par l'UEOMA qui est de 20%

 
 
 
 3242 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 11 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 13 décembre 2021 - 16:05

Agnès Monnet samedi à Agou (ph KOACI)



La commune d'Agou, dans la région de La Mé située à 70 km d'Abidjan et 14 km d'Adzopé a élaboré un Plan de développement local (PDL) sur la période (2020-2023) qui a été officiellement présenté ce week-end au cours d'une cérémonie au Plateau, parrainée par le Premier ministre, Patrick Achi, représenter par son conseiller spécial.


Le budget prévisionnel est estimé à 420 millions FCFA, réparti en quatre parties : 10% affectés à un Fonds d'appui d'urgence pour apporter à la commune, une avance de trésorerie sur les dotations de l'Etat à percevoir, nécessaire à l'exécution des lignes prioritaires du budget de fonctionnement, d'actions et d'opérations prévues au Programme triennal 2020-2023 ; 40% affectés à un Fonds d'appui aux services sociaux de base, soit environ 163 milliards ; 40% affectés à un Fonds d'appui à la promotion économique locale ; soit environ 168 millions FCFA ; 10% affectés à un Fonds d'études, d'analyses et de production de données sociodémographiques, géographiques et économiques, détaillées et mises à jour, nécessaires à l'amélioration de la gouvernance locale, à l'élaboration de projections sociales et économiques fiables et pertinentes, et à la mise en œuvre de partenariats public-privé réussis et durables, soit environ, 42 millions.


 «Le développement local englobe la décentralisation. Et nous savons que l'Etat de Côte d'Ivoire a fait depuis longtemps le choix de la décentralisation afin de permettre le développement local ; pour que le développement aille jusqu'à nos populations de façon démocratique, à travers les collectivités locales que sont, les communes, les régions, les districts », a souligné Agnès Monnet.


«Malgré ce qui est fait, les compétences ne sont pas suffisamment accompagnées de moyens pour que nous puissions satisfaire les besoins légitimes en matière de développement de nos collectivités territoriales et également favoriser le bien-être de nos populations qui nous ont fait confiance et qui nous ont choisi pour gérer leur territoire », a poursuivi, le maire d'Agou.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


L'objectif affiché selon l'élue est « d'engager toutes les couches socioprofessionnelles, particulièrement, les femmes et les enfants, à s'impliquer dans le développement de la commune » pour en faire d'eux, de « véritables acteurs de développement », à travers « une gestion participative ».


Elle a plaidé pour « un accompagnement » pour la mise en œuvre ce PDL, « l'émanation d'une participation effective » de toutes les couches de la population de la commune de 26.692 âmes réparties aussi à Agou que dans les villages que sont, Andé, Ayalo, Boudépé, Diapé, Grand-Akoudzin, NGuessankoi, représentés par leurs têtes couronnées.


« Aidez-nous à rendre réel le développement local, le thermomètre de la bonne santé d'un Etat », aussi bien à Agou qu'ailleurs notamment, au niveau des Districts", a insisté Agnès Monnet, auprès des autorités ou de leurs représentants.


Agnès Monnet a déploré le faible taux d'allocation en Côte d'Ivoire comparé à celui recommandé par l'Union économique monétaire Ouest africaine (UEMOA).


« Nous sommes à 2% d'allocation, là où, l'UEMOA recommande 20% », a-t-elle conclu.


 

Le DG de la décentralisation et du développement local, Fidèle Yapi, représentant le ministre de l'Intérieur et de la sécurité, a exprimé sa « satisfaction de voir des initiatives menées par madame le maire d'une commune très ambitieuse », parce que, « ce n'est pas souvent que les gens élaborent des plans de développement pour pouvoir projeter la vision que ces communes ont vis-à-vis de la population, en général ».


Pour le Conseiller spécial du parrain, Clément Yapi, c'est une cérémonie « historique » ; parce que, à sa connaissance, c'est la première fois que, « dans nos régions une commune décide d'inviter des bailleurs de fonds, décide d'inviter des représentants de l'Etat mais surtout, décide présenter un programme local de développement ». Il a traduit les encouragements de son patron. Le collaborateur du chef du gouvernement reconnait que les populations sont en attente des résultats probants, positifs qui sortiront de ce lancement ». C'est pourquoi, il a fait savoir que le Premier ministre est « entièrement disposé à soutenir » l'initiative. Plusieurs d'organisations internationales telles le PNUD ainsi que des bailleurs de fonds, des représentants de diplomates de France, de la Belgique et du Maroc étaient également présents.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Mé, Agnès Monnet lance le Plan de développement local de la commune d'Agou et déplore le non-respect de l'application du taux d'allocation recommandé par l'UEOMA qui est de 20%
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter