Libéria Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Liberia : Accusée en justice, la présidente de la Commission Electorale évite un mandat d'arrêt
 

Liberia : Accusée en justice, la présidente de la Commission Electorale évite un mandat d'arrêt

 
 
 
 1791 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 29 décembre 2021 - 14:58


Mme Davidetta Browne, la présidente de la NEC (ph)


La Commission Libérienne de Lutte contre la Corruption (LACC) a accusé et assigné justice la présidente de la Commission Electorale Nationale (NEC), Mme Davidetta Browne Lansanah, pour conflit d'intérêts et d'irrégularités financières dans l'achat de matériels de reconnaissance faciale estimés à plus de 180 000 dollars US lors des récentes élections partielles.


Le directeur général du LACC, Edwin Kla Martin, a révélé le 15 décembre 2021 que l'enquête a établi que Mm e Lasannah a caché des informations sur la propriété de son frère biologique à qui appartient la société, Tuma Enterprises. Ce dernier est suspecté d’avoir fourni l'équipement à la NEC à un prix très élevé.


Pour les faits, il est rappelé qu’en novembre 2021, la Commission Electorale a loué plusieurs matériels de reconnaissance faciale et que l'enquête a établi que la présidente du NEC les aurait achetés chez son frère à un prix surfacturé de 182 000 dollars US. Partant de ces faits, la LACC, a recommandé que la présidente de la NEC soit inculpée et poursuivie en justice.


 

En réaction, la présidente de la NEC a rejeté le dimanche dernier les accusations de la Commission anti-corruption et a ajouté attendre une copie du rapport d'enquête pour répondre.


Pour éviter l'embarras d'une arrestation publique, Mme Brown Lansana s’est rendue, par l'intermédiaire de son avocat, le vendredi dernier au tribunal correctionnel de Monrovia suite à l'émission d'un mandat d'arrêt lancé contre elle


En attendant que la justice examine et se prononce sur l’accusation pour corruption qui a été déposée contre la présidente de la NEC, des voix s’élèvent dans le pays pour réclamer la démission de la dame à cause de la controverse qui a entaché son image.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Liberia : Accusée en justice, la présidente de la Commission Electorale évite un mandat d'arrêt
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter