Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Des fournisseurs de l'Etat « exigent » le limogeage de l'Agent comptable central du Trésor et de ses Fondés pour corruption
 

Côte d'Ivoire : Des fournisseurs de l'Etat « exigent » le limogeage de l'Agent comptable central du Trésor et de ses Fondés pour corruption

 
 
 
 16107 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 05 février 2022 - 11:56

Faustin Gré et ses camarades du SYNAFECI à Abidjan


Le Syndicat national des fournisseurs de l'Etat de Côte d'Ivoire (SYNAFECI), n'est pas du tout content de l'Agent comptable central du Trésor (ACCT) et de ses Fondés. Dans un courrier adressé au ministre de l'Economie et des finances, le 4 février 2022, le SYNAFECI sollicite du ministre le « limogeage de l'ACCT et de ses Fondés pour compromission, escroquerie, corruption, influence, intimidation, harcèlement, insubordination et mépris ».


Dans ce courrier signé du Président du SYNAFECI, Faustin Gré, les fournisseurs soutiennent que depuis plus de dix (10) ans que l'ACCT et ses Fondés sont en fonction, ils n'arrivent plus à exercer convenablement leurs activités professionnelles pour non-paiement de leurs factures.


Selon le Syndicat, les rares factures qui sont réglées, datent de plusieurs années alors que le délai requis est d'un (1) à quatre-vingt-dix (90) jours.


«A l'Agence Comptable Centrale du Trésor (ACCT), les fournisseurs de l'Etat font quotidiennement l'objet d'intimidation, harcèlement, menaces, brimades, mépris, escroquerie, rejet physique de la part de l'Agent Comptable Central du Trésor et certains de ses collaborateurs qui exigent vingt-cinq pour cent (25%) du montant à payer », explique, Faustin Gré dans le courrier adressé au ministre Adama Coulibaly.


 

Il affirme que l'ACCT et les Fondés ont constitué un « cartel » qui abuse des fournisseurs de l'Etat de Côte d'Ivoire et dénonce par ailleurs, le fait que, les approvisionnements en argent de certains postes comptables par l'ACCT se négocieraient en pourcentage.


« Ils ont même des agents commerciaux (démarcheurs) qui appellent les fournisseurs de l'Etat pour d'après eux, faciliter le paiement des factures qui sont dans les postes comptables moyennant des pourcentages (%) qui dépassent l'entendement humain. Aussi, les postes comptables ne reçoivent pas d'argent pour payer les factures. Ce qui fait que des miettes sont payées à certains fournisseurs de l'Etat après des jongleries des responsables », précise, le courrier dont nous avons obtenu copie.


Le SYNAFECI estime que ces agents « indélicats » du Trésor, rament à contre-courant de la politique de bonne gouvernance prônée par le chef de l'Etat ivoirien, c'est pourquoi, il demande le départ de l'ACCT et de ses Fondés.


 

« Leur attachement et leur acharnement à vouloir s'enrichir illégalement et rapidement en foulant au pied la morale humaine, en pratiquant l'escroquerie à outrance, ternissent non seulement, gravement l'image de marque de la noble institution financière qui est sous votre responsabilité, mais va à l'encontre, s'oppose à la bonne gouvernance prônée par le Président de la République de Côte d'Ivoire, SEM Alassane Ouattara. Ce sont toutes ces raisons évoquées, ne pouvant plus les supporter, qui nous amènent à exiger de vous, le limogeage de l'Agent Comptable Central du Trésor (ACCT) et ses Fondés parce qu'ils refusent d'obéir à vos instructions de paiement salutaires pour les entreprises ivoiriennes », mentionne Faustin Gré dans son courrier.

Le SYNAFECI souhaite enfin rencontrer le ministre de l'Economie et des finances pour lui expliquer de vive voix, le bien-fondé du paiement des factures de la première vague et le limogeage de l'Agent Comptable Central du Trésor et de ses Fondés.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Des fournisseurs de l'Etat « exigent » le limogeage de l'Agent comptable central du Trésor et de ses Fondés pour corruption
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Des fournisseurs qui se plaignent sont eux-aussi des MAFIEUX. Ce systeme MAFIEUX existe depuis plus de 50 ans..... Qui pourra le supprimer ??>> C;est une véritable Mafia..... J'avais été á l'interieur de ce systeme Mafieux, et je sais de quoi je parle......Je vous donne un micro-example: Si l'Etat a besoin qu'un fournisseur offre un bic de 100 frs á une école, ce fournisseur fait une facture de 150 frs le bic,,, et partage le gain avec les agents de l'Etat........... Imaginez ce que l'Etat perd sur les gros projets ??? ENFIN l'Etat ne perd pas. Les deux camps mangent ensemble. Les entreprises et PME qui réalisent les projets de l'Etat en font PIRE.....
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Ils sont devenus pures Srika. L'AC dont il est question est un corrompu arrogant, imbu de sa personne et qui se prend pour un Dieu parce qu'il est RHDP. C'est un réseau bien orchestré qui va du simple agent de liaison jusqu'au DG. Ils mangent tous ensemble et si tu ne donnes pas tu seras pas payé. Ils font tout traîner et tu vas te sentir obligé de les soudoyer après. Ce qui m'insupporte en CI c'est que tout le monde sait où y a la corruption et on s'occupe de choses futiles pour faire genre. Ça fait des années qu'on dénoncé ce système...en vain.
 
 il y a 6 mois
SRIKABLA
@ZEZETO... si tu m'as compris , c'est l'essentiel
 
 il y a 6 mois
aze
Des preuves...des preuves...casser PAPO...
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Si l'Etat dit de construire un lycée ou autre école...... le ministre, le réalisateur du projet avec ses associés ont au moins 30% de la surfacturation du projet dans leurs poches(et comptes bancaires),, :SRIKAH , connait TRES BIEN ce millieu de la Mafia.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter