Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Les retraités de la fonction publique, toujours sous contrats, sommés de cesser service
 

Burkina Faso : Les retraités de la fonction publique, toujours sous contrats, sommés de cesser service

 
 
 
 3546 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 10 avril 2022 - 14:33


Les personnes retraitées, retenues par l’administration sous contrats, ont été sommés de cesser service selon une circulaire du circulaire du ministère de la Fonction publique


Dans une circulaire en date du 05 avril, les membres du gouvernement et les présidents d’institutions, sont invités à prendre toutes les dispositions utiles pour la mise en œuvre effective et immédiate de cette instruction du Premier ministre.


Cette pratique, longtemps décriée, favorise la politisation de l’administration publique et a des conséquences désastreuses sur la société. Elle va à l’encontre de la promotion des jeunes et de la méritocratie, selon le gouvernement.


Toutes ces décisions sont conformes à la vision du Président du Faso, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, dans sa volonté de bâtir avec le Peuple, un Burkina Faso nouveau. 


Pour le ministre de la Fonction publique Bassolma Bazie, cette mesure entre dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance de l’Etat, notamment la gestion des compétences de l’administration publique.  


 

Lors de son passage devant les députés de l’Assemblée législative de la Transition, le 04 avril dernier, le Premier ministre, Albert Ouédraogo, avait annoncé une série de mesures dont la suspension des recrutements sur mesures nouvelles. Dès le lendemain, cette mesure était mise en application, à travers une circulaire du ministère de la Fonction publique. Le même jour, une autre circulaire invitait à la cessation de service des personnes retraitées, retenues par l’administration publique.


Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, avait annoncé lors de la présentation de la feuille de route de la Transition, le 04 avril dernier, une batterie de mesures à mettre en œuvre, dans l’optique de promouvoir une bonne gouvernance de l’administration publique et restaurer la confiance entre gouvernants et gouvernés.


 Parmi ces mesures, il y a la suspension des recrutements sur mesures nouvelles dans la Fonction publique, en attendant la relecture des textes y afférents. 


Cette annonce a été suivie d’un effet immédiat car dès le lendemain 05 avril, le Gouvernement a décidé de la suspension de la planification et des recrutements sur mesures nouvelles ordinaires et spéciales, et ce jusqu’à nouvel ordre.


 

Dans une lettre circulaire prise par le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, sur instruction du chef du gouvernement, tous les membres du gouvernement sont invités à suspendre ce mode de recrutement dévoyé par l’absence de concours au sens strict et favorisant la rupture du principe d’égalité des citoyens devant la loi (art. 1 de la Constitution).


En attendant la relecture des textes, les départements ministériels et institutions sont invités à exprimer leurs besoins en ressources humaines auprès du ministère de la Fonction publique qui travaillera à les satisfaire, à travers la seule modalité des concours directs, opérés sur la base des diplômes académiques pour les concours suivis ou pas de formation. 


Cette mesure traduit la volonté des autorités de la Transition de restaurer l’autorité de l’Etat par la neutralité de l’administration publique et l’exemplarité dans la gouvernance. 


Boa, Ouagadougou 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1000 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso : Les retraités de la fonction publique, toujours sous contrats, sommés de cesser service
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter