Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   CNEC, le Professeur Johnson Kouassi Zamina passe le flambeau au Docteur Aubin Kazon Diescieu
 

Côte d'Ivoire : CNEC, le Professeur Johnson Kouassi Zamina passe le flambeau au Docteur Aubin Kazon Diescieu

 
 
 
 1295 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 31 mai 2022 - 14:36


Plébiscité à la tête de la Coordination Nationale des Enseignants-Chercheurs et Chercheurs de Côte d'Ivoire (CNEC), à l'issue du congrès électif du 14 mai dernier à l'Université Félix-Houphouët Boigny d'Abidjan-Cocody, le Docteur Aubin Kazon Diescieu, est officiellement entré en possession de tous les dossiers de la CNEC, ce mardi 31 mai 2022, au terme d'une cérémonie de passation de charges entre lui et son prédécesseur en l'occurrence, le professeur Johnson Kouassi Zamina.

Cette cérémonie qui se voulait sobre, a eu pour cadre, le siège de la CNEC sis à l'Université FHB de Cocody, précisément au département de Droit.


Elle a vu la participation de plusieurs représentants de sections CNEC implantées dans toutes les universités, grandes écoles et instituts spécialisés du territoire national. Sous la supervision du Professeur Edmond Koffi du Centre National de Recherche Agronomique (CNRA), le Professeur Johnson Kouassi Zamina a remis à son successeur, tous les dossiers de la CNEC, notamment ceux portant sur les revendications des 17, 18 et 19 juin 2019 qui attendent toujours d'être satisfaites et ceux relatifs aux différents projets sociaux auxquels ont souscrit les membres de la CNEC.


Sur le plan de la trésorerie, l'on retient que le Professeur Johnson Kouassi Zamina, a légué à son successeur, le Docteur Aubin Kazon Diescieu, un avoir en caisse estimé à cinq millions de FCFA.


« Nous sommes très heureux de passer les dossiers à notre camarade Aubin Kazon Diescieu, mais surtout avec l'onction des anciens et des nouveaux. La CNEC étant notre machine, notre instrument de lutte, notre rôle aura été si des malentendus il y a, des crises il y a, de nous asseoir pour les dissiper autour du nouveau Secrétaire général. Notre mérite sera d'épauler la nouvelle équipe, pour que nous, les anciens, nous puissions leurs êtres utiles. Notre rôle n'est pas de mettre des bâtons dans leurs roues, comme certains ont voulu nous le faire par le passé. Il y a un rôle d'assistance entre la nouvelle équipe et nous les anciens. C'est un rôle d'aide, de contribution légendaire, afin que nous puissions sauver la CNEC et que nous la rendions grande. Nous ne voulons pas une politique de terre brûlée. Ce n'est pas parce que nous partons qu'il faut qu'il y ait le déluge sur la CNEC. Nous restons toujours enseignants-chercheurs ou chercheurs et ce qui intéresse la Côte d'Ivoire, nous intéresse. Ce qui intéresse le domaine scientifique, nous intéresse. Ce qui intéresse la CNEC, est notre préoccupation. Nous sommes la CNEC, nous restons la CNEC. Nous revalorisons les acquis en rentrant dans une phase dynamique de changement. Nous sommes disposés à accompagner le nouveau Porte-parole de la CNEC, afin que là où nous avons trébuchés, il cherche et trouve les solutions que nous voudrions. Je voudrais exhorter les uns et les autres à contribuer à une CNEC qui porte des valeurs à la hauteur de nos aspirations », a indiqué le désormais ex-Secrétaire général et porte-parole de la CNEC, juste avant de passer officiellement la main.


 

Pour sa part, le tout nouveau leader de la CNEC a dans un premier temps eu des mots de remerciements à l'endroit de son prédécesseur, avant de lui rendre un vibrant hommage pour tout le travail abattu à la tête dudit syndicat.


Il a d'ailleurs annoncé, pour les prochains jours, une grande cérémonie d'hommage au professeur Johnson Kouassi, afin de lui témoigner la reconnaissance de la CNEC. Docteur Aubin Kazon Diescieu, a en outre, fait savoir que son premier chantier, sera celui de la cohésion et de la stabilité au sein de la CNEC.


« Mes premiers mots sont ceux de la cohésion, la stabilité et la sérénité au sein des membres de la CNEC. Il faut que la fraternité, la cohésion et la stabilité puissent régner dans notre mouvement. Ce sont là mes premiers chantiers, parce que si vous voulez bâtir une bonne maison et que la fondation est trébuchante ou chancelante, sachez que vous n'aurez pas cette maison. Alors, les premiers pas que nous allons poser ensemble, seront des pas pour ramener la paix, la sérénité et la stabilité entre nous. La confiance mutuelle doit être de mise, afin de consolider nos rapports et nos relations. C'est ceux à quoi je vais m'atteler dans un premier temps. J'ai réceptionné les dossiers, si nous sommes soudés et unis, je pense qu'aller à la conquête des lauriers sur la base de ces dossiers, sera une mission qui passera comme une lettre à la poste », a-t-il dit.

Juste après la passation de charges, le nouveau Bureau exécutif national (BEN) de la CNEC a tenu sa première réunion en prélude à l'organisation de l'Assemblée générale ordinaire d'investiture dudit bureau.


 

Notons que Docteur Aubin Kazon Diescieu, maitre assistant au département de criminologie, est élu pour un mandat de 3 ans renouvelable.  



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Grace présidentielle accordée, deal avec Ouattara, Gbagbo a-t-il eu ce qu'il voulait?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Patrick Achi plus en vue depuis l'arrivée de Tiemoko Koné ?
 
3220
Oui
67%  
 
1446
Non
30%  
 
159
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : CNEC, le Professeur Johnson Kouassi Zamina passe le flambeau au Docteur Aubin Kazon Diescieu
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter