Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Campagne aux couleurs des homosexuels décidée à Paris, embarras chez Orange à Abidjan
 

Côte d'Ivoire : Campagne aux couleurs des homosexuels décidée à Paris, embarras chez Orange à Abidjan

 
 
 
 7798 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 jours
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 23 juin 2022 - 09:11

Panneau publicitaire avec la nouvelle charte graphique à polémique d'Orange Côte d'Ivoire, ici photographié ce mercredi soir à Abidjan (ph KOACI)


La nouvelle charte graphique d'Orange Money aux couleurs rappelant celles du drapeau des personnes lesbienne, gay, bisexuelle, transgenre, (LGBT), soulève un vent de polémique en Côte d'Ivoire chez les observateurs.


Si l'opinion du pays demeure dans sa très grande majorité antagoniste à toute idée de valorisation de l'homosexualité dans le domaine publique, elle constate une dynamique progressive d'intrusion de l'homosexualité aussi bien sur certaines chaines de télévision nationales, à l'école, et dans des campagnes publicitaires.


Effet de "soft power" occidental ou pas, nos sources chez Orange, conscientes de l'embarras provoqué par les couleurs rappelant celle du drapeau arc-en-ciel, expliquent que la nouvelle charte d'Orange Money a été conçue en France et imposée, depuis Paris, à toutes les filiales africaines du Groupe.


 

Contraintes, on explique que les équipes ivoiriennes du Groupe français dans lequel l'État est actionnaire, même s'il vendra ses parts sous peu, se résignent à minimiser l'impact et à accepter, mais non sans ruminer une sorte de frustration liée au décalage sociétal en termes de repères et de valeurs, entre le monde occidental et l'Afrique de l'Ouest.


Drapeau LGBT

Cliquez pour agrandir l'image  
 


En Côte d'Ivoire, personne ne s'intéresse véritablement aux vies sexuelles des uns et des autres, les homosexuels vivent leur sexualité en toute liberté comme tout un chacun. Ceux qui condamnent le constat dressé plus haut, alertent sur une dynamique progressive qui viserait à imposer aux plus jeunes, en mode de vie, les dérives sexuelles qui ailleurs sont brandies en drapeau.


Ak


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1000 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Campagne aux couleurs des homosexuels décidée à Paris, embarras chez Orange à Abidjan
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
k
Très très bon article. Tout y est dit, le fossé entre un monde qu'on veut nous imposer et nos réalités que l'on souhaite preserver.
 
 il y a 6 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
couly
en plus regardez sur la photo on sait meme pas si c'est garçon ou fille ! arretez vos histoires de pd ici hein sinon ça risque de créer des soucis
 
 il y a 6 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LICOUL2000
Je pense à ça tous les jours quand je vois ces panneaux d'orange. C'est dégoutant. Qui valide ça même ?
 
 il y a 6 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
Tout ça, tout ce qu'on observe, fait vraiment réfléchir sur ce monde...
 
 il y a 6 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
De la mondialisation économique à la mondialisation de leurs valeurs, de leur culture, souvent conditionnée à leurs aides aux pays africains !! Voilà vers quoi les africains, avec parfois la complicité de leurs dirigeants, sont en train de tendre.il y a vraiment de quoi a attirer la sonnette d'alarme car la morale et l'éthique sont en train de disparaitre en CI.
 
 il y a 6 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BAHEFOUE
Faisons très attention à la mise sous clé de nos valeurs traditionnelles africaines. Je me pose beaucoup de questions quand nos autorités arrivent dans nos villages en veste. Et pourtant moi j'ai pour totem le manioc alors que je mange l'attieke. Que dire de nos contradictions. Oui nous n'en voulons pas mais nous avons peur de nous en séparer Dommage que l'Afrique à la traîne acceptera tout pour se remplir le ventre. Pourquoi être les autres alors que nous existons. Incapables de produire ce que nous consommons pourquoi nos calebasses de talibet ne se rempliraient pas de tous ces tares . Seigneur Dieu sauve nous ..
 
 il y a 6 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter