Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : 2 mois de caution et 2 mois d'avance, pour les propriétaires qui refusent d'appliquer ces mesures, Bruno Koné demande de signaler ces cas à son département
 

Côte d'Ivoire : 2 mois de caution et 2 mois d'avance, pour les propriétaires qui refusent d'appliquer ces mesures, Bruno Koné demande de signaler ces cas à son département

 
 
 
 14812 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 19 juillet 2022 - 18:35

Le Ministre Bruno Koné au press-club de l'Unjci ce mardi au Plateau (Ph KOACI)

 

Donner des informations fiables sur le secteur de la construction, du logement et de l’urbanisme était le but de cet exercice du jour.

 

Bruno Nabagné Koné, Ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme était face aux journalistes ce mardi 19 juillet 2022 à la maison des entreprises au Plateau dans le cadre du traditionnel press-club de l’union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci), comme sur place constaté par KOACI.

 

« Construction, logement et urbanisme, quel impact des nouvelles réformes dans l’amélioration du cadre de vie », était le thème qui a mis à contribution le Ministre Bruno Koné.

 

Avant les propos liminaires du Ministre Bruno Koné et la phase des échanges avec les journalistes, Jean-Claude Coulibaly, président de l’union des journalistes de Côte d’Ivoire a tenu à se féliciter de cette tribune. Un espace à travers lequel l’hôte du jour allait lever un coin de voile sur des sujets de son département ministériel, objet de certaines incompréhensions.


Cliquez pour agrandir l'image  
 

 

Le président de l’Unjci a fait en outre savoir qu’à ce jour, et ce, depuis l’avènement de Bruno Koné à la tête du MCLU, force est de constater que les lignes bougent et que les choses sont en train de s’améliorer.

 

« A travers ce press-club, c’est à toute la Côte d’Ivoire que vous allez vous adresser », a-t-il indiqué à Bruno Koné, qui s’est dans un exercice pédagogique, évertué à expliquer toutes les réformes faites par son département dans le but d’améliorer le secteur de la construction, du logement et de l’urbanisme au Pays.

 

Le Ministre Bruno Koné dans les échanges avec la presse a mis l’accent sur les récentes réformes entreprises par son département ministériel. Il a indiqué que quatre réformes importantes ont été faites dans le domaine de la construction

 

Au niveau du développement du secteur urbain, cinq réformes ont été engagées, a précisé Bruno Koné. « Aujourd’hui, nous avons décidé de mettre de l’ordre dans le cadre de vie », dira Bruno Koné.

 

Dans le secteur de la construction, si le Ministre a mis un point d’honneur sur les réformes entreprises, il a notamment fait savoir que l’intervention d’un architecte est aujourd’hui obligatoire pour toute construction en milieu urbain.

 

À ce titre, pour illustrer la fermeté dans laquelle s’est engagée son ministère, l’hôte du jour a étayé ses propos en précisant que 51 constructions qui ne respectaient pas les normes ont été démolies en 2021.

 

« Cette année 2022, nous sommes à 42 démolitions du fait de l’incivisme, non-respect des règles et du désordre. Tant que tout le monde ne rentre pas dans les rangs et qu’il y a des désordres, nous continuerons les démolitions pour faire baisser le nombre des effondrements », a ajouté Bruno Koné.


 



Cliquez pour agrandir l'image  
 

 

En ce qui concerne l’urbanisme en Côte d’Ivoire, Bruno Koné a fait mention du programme présidentiel de logements sociaux.

 

 

Pointant du doigt certaines insuffisances qui ont été corrigées par son département ministériel, le Ministre a affirmé que 3 000 hectares d’espaces ont été acquis pour la construction de ces logements sociaux.

 

Sur les 27.000 logements sociaux implantés au Pays, l’objectif des 150.000 logements sociaux pourra être atteint avec les efforts consentis, a mentionné le natif de Kouto.

 

« Notre Pays depuis 10 ans a des priorités qui sont nombreuses et nous plaidons pour que le logement soit pris en compte. », s’est-il justifié tout en précisant que la faible capacité financière des promoteurs, le faible niveau de financement du public et du privé, le manque de mécanisme de garantie, sont autant de blocages qui freinent la machine de déploiement des logements sociaux.

 

« Aujourd’hui si nous devons faire un programme de logements sociaux, cela doit se faire avec l’effacement des bidonvilles et des quartiers précaires et le mécanisme de garantie mis en place va corriger les faiblesses. Nous avons tiré les enseignements de tout ça et nous allons industrialiser le secteur du logement. On a voulu le faire avec des nationaux, mais l’urgence du moment fait qu’il n’y a pas de nationaux actuellement pour répondre à ce besoin », a déclaré le Ministre Bruno Koné.

 

Enfin, pour terminer et répondant à la question de certains propriétaires de maison qui refusent d’appliquer le contrat de bail à usage d'habitation (2 mois de caution et 2 mois d'avance Ndlr), Bruno Koné a tout simplement invité toute personne qui a un cas de ce genre de le signaler à ses services via le numéro vert mis en place.

 

 

Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Résolution de la crise des soldats au Mali, la stratégie d'Alassane Ouattara vous paraît-elle bonne ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Revirement de situation, après Amon Tanoh et Mabri Toikeuse place au...
 
2133
Oui
39%  
 
3227
Non
59%  
 
154
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : 2 mois de caution et 2 mois d'avance, pour les propriétaires qui refusent d'appliquer ces mesures, Bruno Koné demande de signaler ces cas à son département
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
moi j'ai un problème avec ce règlement!!!quand l'état veut intervenir pour reguler un secteur il faut que tous les acteurs soit concernés. A babi faut le dire y' a de nombreux mauvais locataires et cela provoque du préjudices au bon locataires qui se retrouvent pris au piege de mesures de protections abusives de certains propriétaires!! il faut fluidifier le secteur et mettre des mesures pour les mauvais propriétaires mais aussi pour les mauvais locataires la on tape tjrs sur les mêmes. De plus Mr Koné vous pourrez jamais empecher un locataire de vouloir payer 6 mois d'avance pour prouver ca bonne foi financières a un propriétaire car nous savons tous qu'abidjan manque de logement
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre