Nigeria Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Nigeria : Plaidoyer pour la libération d'un étudiant qui avait critiqué le poids de la Première dame
 

Nigeria : Plaidoyer pour la libération d'un étudiant qui avait critiqué le poids de la Première dame

 
 
 
 2020 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 29 novembre 2022 - 14:00

Aminu Adamu Muhammed (ph)-



 L'ONG Amnesty International a plaidé pour la libération d'un jeune étudiant qui avait écrit un tweet injurieux sur la Première dame  Aisha Buhari.


Aminu Adamu Muhammed, étudiant de 23 ans de l'université fédérale de Dutse, dans l'Etat de Jigawa (nord du Nigeria) a été arrêté le 8 novembre 2022 à minuit par des agents de la DSS (services de sécurité de L'État, ndlr) pour des propos dégradants à l'égard de la première dame.


 

Le jeune homme aurait affirmé en juin sur le réseau social américain que la femme du président Muhummadu Buhari "avait pris du poids après avoir mangé l'argent du peuple.


Dans un communiqué, Amnesty International a sévèrement condamné son arrestation, en appelant à sa libération "immédiate" et sans condition. 


Sa famille et ses amis affirment qu'Aminu est détenu au secret, qu'il a été transféré à Abuja et "soumis à des passages à tabac, des actes de torture et d'autres formes de mauvais traitements", est-il ajouté dans le communiqué.


Pour l'heure, la DSS affirme ne pas avoir arrêté cette personne.


De nombreux opposants et journalistes ont été arrêtés, des manifestations ont été réprimées dans le sang et le réseau social Twitter a même été interdit durant sept mois en 2021.



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A Yamoussoukro, les chefs d'Etat doivent-ils lancer un appel à la Paix en Ukraine, en Somalie et en RDC ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pas de toilettes publiques dans les villes, un soucis pour le tourism...
 
3216
Oui
99%  
 
14
Non
0%  
 
4
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Nigeria : Plaidoyer pour la libération d'un étudiant qui avait critiqué le poids de la Première dame
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Dommage ! On ne verrait pas ça dans notre démocratie. Dans la nouvelle république sous Ouattara, la liberté d'expression est de mise. Et tous le constatent, même les détracteurs du pouvoir... On avance...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter