Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Le gouvernement confirme avoir fait sa demande de retrait des forces spéciales françaises à Ouagadougou
 

Burkina Faso : Le gouvernement confirme avoir fait sa demande de retrait des forces spéciales françaises à Ouagadougou

 
 
 
 3256 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 jours
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 23 janvier 2023 - 14:01

Jean-Emmanuel Ouédraogo


Le porte-parole du gouvernement burkinabè et ministre en charge de la communication, Jean-Emmanuel Ouédraogo a confirmé ce lundi sur la télévision d'état, avoir dénoncé l'accord militaire qui permet aux soldats français d'être basés à Ouagadougou. 


« Cette dénonciation est dans l'ordre normal des choses, parce qu'elle est prévue dans les termes de l'accord militaire qui permet le déploiement des forces françaises ici au Burkina. L'article 16 en l'occurrence prévoit la dénonciation qui est une sorte de préavis qui laisse un mois à l'autre partie pour accéder à cette requête", a déclaré le ministre Ouédraogo, interrogé lors du journal télévisé de la mi-journée. 


Selon lui, cette dénonciation « n'est pas liée à un événement en particulier. C'est lié à notre volonté aujourd'hui, les autorités de la transition et l'ensemble des Burkinabè, d'être les acteurs premiers de la reconquête de notre territoire ». 


« Donc ce n'est pas lié à un événement en particulier. C'est surtout lié à une vision et à un sursaut des Burkinabè pour gagner la guerre et gagner la paix », a-t-il insisté. 


« Ce que nous dénonçons aujourd'hui, c'est l'accord qui permet aux forces françaises d'être au Burkina. Au-delà de cela, il ne s'agit pas de la fin des rapports diplomatique entre le Burkina Faso et la France et les autres partenaires », a indiqué M. Ouédraogo. 


 

« Cette dénonciation concerne l'accord de coopération militaire qui permet aux forces françaises depuis un certain nombre d'années d'être présentes au Burkina Faso, au-delà de cela il n'y a pas en principe autre chose qui devrait changer De toute façon, nous sommes prêts à aviser le cas échéant », a-t-il précisé. 


Sur le départ des soldats français, il a indiqué qu'« à l'heure actuelle, nous ne voyons aucune raison que la partie française ne respecte pas les termes d'un accord qu'elle a signé ».

Interrogé sur la crainte d'un vide que pourrait laisser le départ des 400 soldats de la force spéciale Sabre, stationnés à Kamboinssin, le porte-parole du gouvernement a indiqué que : « Le seul vide qui puisse être laissé dans cette guerre contre le terrorisme, c'est le vide que les Burkinabè eux-mêmes auront laissé ».


Et d'ajouter : « A ce niveau, nous n'avons aucune crainte, les Burkinabè sont debout et feront en sorte que cette guerre, nous puissions la gagner ».


 « La vision de la transition aujourd'hui, c'est que ce sont les Burkinabè eux-mêmes qui vont consentir le sacrifice pur la libération de notre territoire pour la reconquête de son intégrité et la refondation. C'est ça la dynamique, la vision des autorités burkinabè, convaincu que les Burkinabè ensemble dans un sursaut patriotique derrière les forces de défense et de sécurité et les VDP vont gagner cette guerre », a répondu le ministre burkinabè. 


Alors que le président français Emmanuel Macron demandait des clarifications des autorités burkinabè sur cette demande de retrait dont l'annonce, fuité par l'agence de presse locale, n'avait pas été faite de façon officielle, a indiqué qu'il « il n'y a pas autre commentaire à faire. Au stade actuel, nous ne voyons pas comment faire plus clair ». 


 

Évoquant également la demande de rappel de l'ambassadeur français à Ouagadougou, Luc Hallade, le ministre Jean-Emmanuel Ouédraogo a indiqué que les autorités burkinabè ont « reçu toutes les assurances que les autorités françaises vont accéder à cette requête dès cette semaine et donc nous attendons de voir l'aboutissement cette semaine même de cette requête ».


La position de la junte au pouvoir suit celle d'une autre sous influence russe au Mali. Après Bamako, la Russie du Président Poutine tenterait-elle de prendre les commandes du Burkina Faso ?


À suivre...


Boa, Ouagadougou 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Municipales 2023 au Plateau, Sawegnon peut il avoir des chances face à Ehouo ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : La Russie réussira-t-elle à manipuler les ivoiriens contre la France...
 
2201
Oui
33%  
 
4431
Non
65%  
 
138
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Burkina Faso : Le gouvernement confirme avoir fait sa demande de retrait des forces spéciales françaises à Ouagadougou
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Ouaaaaiiiissss... Appelez Wagner et la Russie pour venir les remplacer... Continuez de vous endetter pour enrichir Wagner et la Russie. Pauvres négrions, ils quittent mangnan blancs pour aller se mettre dans magnans rouges. On observe et on verra où cela conduira cw pays pauvre poussiéreux pour les populations...
 
 il y a 5 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter