Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'ivoire : Plusieurs scènes de suicides présumés en quelques semaines, le COJEP de Blé Goudé interpelle le Gouvernement
 

Côte d'ivoire : Plusieurs scènes de suicides présumés en quelques semaines, le COJEP de Blé Goudé interpelle le Gouvernement

 
 
 
 3790 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 26 janvier 2023 - 10:39

L’éducatrice qui s’est suicidée le lundi dernier à Divo (Ph) 


Nous avons fait cas de plusieurs scènes de suicides dans nos différentes publications. Pour rappel, le 25 décembre dernier, jour de Noël, le corps sans vie d’un adolescent de 17 ans est découvert pendu au portail de son domicile familial situé dans la ville d’Akoupé. Le 14 janvier 2023, un étudiant est retrouvé pendu à la fenêtre d’un bâtiment de l’Université Félix Houphouët –Boigny de Cocody. Cinq (05) jours plus tard, soit le 19 janvier 2023, un jeune homme a tenté de se suicider en se jetant d’un bateau bus de la SOTRA naviguant sur la lagune Ebrié, avant d’être repêché de force par une équipe de sauvetage. Le lundi 23 janvier 2023, un élève en classe de 3e dans la ville de Sikensi se serait donné la mort en se tranchant la gorge pendant qu’à Divo, une éducatrice aurait été retrouvée pendue. 

A ce jour les autorités compétentes, n’ont certes pas encore révélé les circonstances exactes de ces décès, toutefois, le constat empirique de ces drames, choque, inquiète et interpelle la conscience collective.


 Face à ces drames, le COJEP de Charles Blé Goudé s’interroge : « les Ivoiriens désespèrent-ils de leur avenir ? Ou plus précisément la jeunesse ivoirienne dans sa majorité a-t-elle perdu foi en des lendemains meilleurs ? Pourquoi ce nouveau phénomène de société prend-t-il autant d’ampleur au sein de notre jeunesse ? Pour quelle(s) raison(s) des adolescents pleins de vie peuvent-ils s’ôter la vie ? Ces suicides présumés ne pourraient-ils pas être des signaux pour interpeller, alerter les parents, les dirigeants et la société entière sur la détresse de cette frange fragile qui représente l’avenir de la Côte d’Ivoire ? Ces suicides pourraient-ils être en réalité des assassinats déguisés ? »

 

Selon Saraka Patrice, secrétaire Général du COJEP, à ce jour, les causes de ces suicides présumés ne sont pas connues. Toutefois, la santé mentale qui constitue une cause objective des suicides devrait faire l’objet d’une attention particulière de nos dirigeants.


En attendant d’avoir des éclairages sur les circonstances de ces décès, et au regard de ce qui précède, le Congrès panafricain pour la Justice et l’Egalité des Peuples (COJEP), parti politique attaché au respect de la vie humaine et engagé à œuvrer au bien-être et au bonheur des Ivoiriens, invite le gouvernement à :Promouvoir la santé mentale ; Créer des structures sanitaires spécialisées dotées d’équipements conséquents ; Former et recruter davantage de spécialistes en santé mentale ; Assainir l’environnement de nos établissements scolaires et universitaires ; Mettre sur pied des structures d’accompagnement psychologique dans les établissements scolaires et universitaires ; Créer les conditions de la réussite sociale pour tous, articulée autour d’un système de formation en adéquation avec les objectifs de développement ; Promouvoir l’égalité des chances pour l’insertion professionnelle des jeunes ; Promouvoir la solidarité nationale marquée par le soutien aux plus démunis et la lutte contre la pauvreté, comme gages d’équilibre de la cellule familiale et de la foi toujours réaffirmée en des lendemains meilleurs ; Lutter contre le trafic de psychotropes, notamment à l’égard des jeunes ; Fournir suffisamment de moyens scientifiques à la police, à l’effet de lutter efficacement contre la criminalité grandissante. 

Pour finir, le COJEP invite d’une part, le gouvernement à prendre instamment les mesures idoines à l’effet de mettre un terme à cette série de drames et, d’autre part, l’ensemble des Ivoiriens à s’investir, dans un élan de solidarité mutuelle, dans la lutte contre ce problème de santé publique. 


 

Selon une étude de l’Unité de Médecine Légale du service d’Anatomopathologie du Centre Hospitalier Universitaire de Treichville, la Côte d’Ivoire a le 3è taux en matière de suicide en Afrique, avec 23 cas par an.



Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Disparition de la commune du Plateau au profit d'une absorption du District d'Abidjan, bonne idée?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Candidature de Gbagbo en 2025, du bruit pour rien qui profite à ADO ?
 
2159
Oui
60%  
 
1289
Non
36%  
 
135
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'ivoire : Plusieurs scènes de suicides présumés en quelques semaines, le COJEP de Blé Goudé interpelle le Gouvernement
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
ca c'est de la politique deh vraiment bravo le cojep.....
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BAHEFOUE
Nous devons faire l'effort de sortir de nos émotions politiques et prendre du recul et faire preuve de discernement face à des sujets importants dans notre société. Le dernier paragraphe de l'article nous dit l'État des lieux qui devrait nous préoccuper. Allons souvent à l'essentiel et nous mettre au-dessus des clivages. Même celui qu'on aime pas peut nous sauver et nous faire des suggestions pour résoudre un problème. Dommage, la politique mal maitrisée fait de nous des automates d'injures et sort de nous des réactions inappropriées. Il se pencher sur ces cas et aller au-delà. Certains métiers de la sphère sociale doivent accompagner nos centres de santé. On a des sociologues, des psychologues,des psychiatres etc..qui doivent être valorisés pour les soins palliatifs pour le bien être de nos citoyens. On en a ici qui demandent à travailler. Construisons notre pays main dans la main et achevons ensemble la vision de FHB, c'est à dire être au niveau de la Chine ou la dépasser. Allons au-delà de la politique et faisons du développement de nos régions et du pays notre vraie bataille... Could God help US..'
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Le suicide ce n'est pas essentiellement une affaire de gouvernement. C'est une affaire des relations directes familiales et sociales que nous nourrissons dans notre quotidien. Donc, c'est d'abord NOUS les populations. Le volet psychologique reste où certainement l'état peut intervenir à distance. Mais souvent des problèmes d'amour, de trahison, des problèmes familiaux ou de liens familiaux exécrables de haine causent cela. Donc, le COJEP a d'abord à parler aux Ivoiriens et Ivoiriennes. La preuve : DANS LES PAYS RICHES AVEC TOUS LEURS MOYENS ET FILETS SOCIAUX DONT ILS DISPOSENT, C'EST PIRE. C'est une conscience collective sociétale commençant chez nous à la maison avec nos frères et sœurs. Le gouvernement est de loin très secondaire. Encore une fois, si les gouvernements étaient la solution on n'aurait pas de suicides dans les pays dits riches où ce phénomène est bien pire que 23 cas par an... Juste un observateur de passage...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter