Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : l'ONU demande une enquête sur le massacre de civils à Karma
 

Burkina Faso : l'ONU demande une enquête sur le massacre de civils à Karma

 
 
 
 3156 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 25 avril 2023 - 20:08

La porte-parole Ravina Shamdasani (Ph)


Le Bureau des droits de l’homme de l’ONU a demandé, dans un communiqué publié ce mardi, l’ouverture d’une enquête sur le massacre de civils au Burkina Faso par des hommes en tenue militaire au cours duquel au moins 60 personnes ont été tuées.


"Nous appelons à une enquête complète et indépendante sur le dernier meurtre horrible de civils au Burkina Faso et à ce que les responsables soient tenus responsables", a déclaré la porte parole du Bureau des droits de l’homme de Ravinia Shamdasani. 


Selon elle, des informations indiquent que le 20 avril, des hommes armés en uniforme, qui seraient des membres des forces de défense et de sécurité accompagnés de Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), ont encerclé le village de Karma, dans la province du Yatenga, et ont tiré au hasard sur personnes. 


Dans un communiqué, les rescapés et ressortissants qui sont à Ouahigouya, expliquent que  « dans la matinée du jeudi 20 Avril 2023, précisément autour de 7h30mn, le village a été encerclé par des hommes armés venus en grand nombre et habillés en tenues militaires burkinabè. Ils étaient sur des motos, dans des véhicules (pick up et blindés) et on pouvait également apercevoir un char de combat».


Les informations disponibles suggèrent qu'au moins 150 civils pourraient avoir été tués et de nombreux autres blessés. Les hommes armés ont ensuite pillé des maisons, des magasins et des mosquées, a indiqué l'ONU


Le procureur de Ouahigouya a annoncé le 23 avril que 60 personnes avaient été tuées et qu'une enquête sur l'attaque était en cours. 


 

 « Cette enquête doit être rapide, approfondie, indépendante et impartiale et doit aboutir à des poursuites crédibles, si de telles violations flagrantes doivent cesser », a souhaité l'ONU


En rappel, ce massacre survient à la suite d'une attaque contre une base de VDP le 15 avril au cours de laquelle – selon le gouverneur de la Ouahigouya – huit soldats et 32 ​​VDP ont été tués et plus de 30 blessés. 


Des témoignages crédibles indiquent que les assaillants ont accusé les habitants du village d'être complices des groupes armés terroristes. 


 «Nous appelons toutes les parties au conflit au Burkina Faso à respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire, notamment en s'abstenant de prendre pour cible des civils et des biens de caractère civil», a indiqué Mme Shamdasani. 


Prendre délibérément pour cible des civils ou des personnes ne participant pas directement aux hostilités constitue un crime de guerre, a-t-elle rappelé. 


 

Il s'agit de l'une des nombreuses autres attaques signalées contre des civils par les forces armées et les VDP ces derniers mois. 


Le 9 novembre de l'année dernière, au moins 50 civils ont été tués lorsque des membres présumés du 14e régiment ont attaqué quatre villages près de la ville de Djibo, dans la province du Soum. 


Lors d'un autre incident, au moins 28 personnes ont été tuées dans la ville de Nouna, dans la province de Kossi, les 30 et 31 décembre. 


Des enquêtes ont été annoncées par les autorités qui n'ont pas encore publier les conclusions.


Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Modification du Code pénal, une avancée ?
 
3132
Oui
48%  
 
3166
Non
49%  
 
227
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso : l'ONU demande une enquête sur le massacre de civils à Karma
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter